ASTEP : le bilan à Perpignan

Bilan Perpignan

logo malp

Bilan du projet Graines de métiers 2008/2009
Centre pilote La main à la pâte de Perpignan

1. Principes

Le projet « graines de métiers » initié par le Centre Pilote La main à la pâte de Perpignan devait au cours de l’année scolaire 2008/2009 permettre à des enfants du Cycle III à la 3ème de :

  • Mettre en œuvre une démarche d’investigation autour de la problématique des déchets,
  • Etre mis en relation avec une entreprise pour découvrir les métiers qui la concernent,
  • Echanger entre eux dans le cadre d’une liaison école/collège.

2. Contexte

Au primaire :

  • 3 classes de cycle III en ZEP, école élémentaire Georges Dagneaux, ont participé au projet, ce qui a concerné 60 élèves environ. Classes de Mmes Prédal, Carbones et Pales.
  • Un stagiaire de l’école Polytechnique, Florent Leclercq, a régulièrement accompagné (aide à la mise en place des activités expérimentales) les classes sur la période novembre / avril.
  • Une des classes concernées a fait un séjour scientifique « énergies renouvelables» au Mas Bresson avec l’association Planète sciences – Les petits débrouillards.

Au collège :

  • une classe de 6ème d’un collège situé en ZEP, collège Pagnol, jouxtant l’école élémentaire, classe intégrant l’EIST pour la première année.
  • Des classes de 3ème du collège « La côte radieuse » de Canet- en –Roussillon, avec 40 élèves pratiquant une option « sciences ».
  • Pour les deux collèges, les activités étaient déclinées au travers des disciplines suivantes : Physique-chimie, Sciences et Vie de la Terre et s’inscrivaient dans un projet sur l’eau. Le professeur de technologie était également diversement engagé dans les projets.

Entreprise :

Petites entreprises artisanales de Perpignan dont une entreprise de vitrerie (Miroiterie Anatole France).

Autres partenaires :

Le laboratoire PROMES, Perpignan et Odeillo. (Ecole élémentaire)
Le laboratoire Arago à Banyuls sur Mer (Université Paris VI). (Collège Pagnol)
Des chercheurs de l’EPHE (Université de Perpignan) et de l’INSA de Toulouse. (Collège Canet)

3. Bilan

Pour les classes :

Chaque classe a mis en place

  • Des modules d’activités qui prenaient en compte la démarche d’investigation.
  • Une visite de sites scientifiques : la 6ème s’est déplacée sur le laboratoire Arago de Banyuls, les 3èmes ont visité la cité de l’Espace à Toulouse et des laboratoires de l’INSA Toulouse.
  • Une restitution : posters, cd-rom, maquettes ou participation à exPOsciences.

Pour les enseignants :

Ils ont

  • Mis en œuvre une démarche d’investigation réussie.
  • Collaboré avec un accompagnateur scientifique.
  • Echangé  entre les classes de CIII et le collège Pagnol : élaboration d’un projet « fusée à eau » filmé par une classe de Pagnol.

Pour les entreprises :

  • Des échanges ont eu lieu entre professeurs et entreprises. Pas de visite sur site (trop petites) et peu d’échanges avec les élèves.

                                                
Pour les accompagnateurs :

Ils ont

  • Apporté un soutien efficace à la mise en œuvre des activités (propositions d’expériences, gestion des groupes, aide logistique).
  • Participé aux visites et à la mise en forme des restitutions.
  • Apporté des compléments scientifiques.
  • Organisé des conférences pour les 3èmes.

Pour le Centre Pilote La main à la pâte perpignanais :

Il a

  • Aidé à la mise en place du projet.
  • Conseillé les acteurs du projet.
  • Centralisé les informations.
  • Analysé les résultats pour une éventuelle reconduite de l’opération.

4. Difficultés rencontrées

  • Les entreprises visées dans les Pyrénées Orientales ont peu d’employés donc peu d’intervenants potentiels. Les projets ont été jumelés avec des chercheurs ou des ingénieurs CNRS qui ont répondu aux questions techniques soulevées par élèves ou enseignants.
  • Ainsi, le Collège Pagnol, mis en relation avec une entreprise de vitrage pour la construction d’un aquarium, a davantage profité des services d’un spécialiste du laboratoire Arago (Paris VI) à Banyuls sur Mer (visite de l’aquarium, visioconférence). Le projet de la classe de 6ème a été présenté au « séminaire sur l’enseignement intégré de science et de technologie » à Paris. En plus de la construction de l’aquarium d’eau de mer, les élèves ont pu approcher la biodiversité du milieu par des visites sur le terrain.
  • Le collège de Canet a travaillé sur l’eau. Des interventions régulières de l’EPHE (laboratoire de l’Université de Perpignan) ont ponctué l’année scolaire. Une demi-journée par trimestre a été réservée à des conférences-débats sur les problèmes de l’eau avec des chercheurs de l’Université. Elèves et professeurs effectuent un voyage à Toulouse, en cette fin d’année, pour rencontrer d’autres chercheurs qui œuvrent dans ce domaine. Ils ont pu également compter sur une entreprise locale pour construire leur maquette.
  • L’école Dagneaux, dont le projet portait sur les énergies renouvelables, a eu des liens étroits avec le laboratoire PROMES (CNRS et Université de Perpignan UPVD) qui développe des projets avec les petites entreprises du département travaillant sur les énergies renouvelables. Ils n’ont pu approcher directement les entreprises, trop occupées par leur travail et ne bénéficiant pas d’un service de communication développé.

5. Réalisations

Posters, cd rom, modélisations.
Un blog a été construit et alimenté : http://www.aubergedepagnol.fr/

6. Témoignage

« Les élèves ont été attentifs bien que peu habitués à rencontrer dans la classe des non-enseignants. Une distance existe entre le monde professionnel ou de la recherche et les élèves de collège, en particulier en 6ème. Les élèves ont pu comprendre l’intérêt de leur démarche et s’apercevoir qu’il existait des métiers dont ils ne connaissaient pas l’existence. » (Collège Pagnol)


Collège de Canet, conférence de Philippe Lenfant   

 
exPOsciences : visite des élèves de Dagneaux.


Le laboratoire Arago à Banyuls sur Mer.

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte Académie des sciences