ASTEP et Graines de Métiers

Accompagnement des enseignants de primaire et de collège par des étudiants et des personnels d’entreprise

Les efforts déployés par La main à la pâte pour constituer des dispositifs innovants en faveur de l’enseignement des sciences, dans le cadre d’un réseau national de 15 centres pilotes, montrent que l’implication de partenaires extérieurs au monde de l’école (municipalités, associations, établissements d’enseignement supérieur et de recherche, musées…) permet de s’appuyer sur des soutiens et des compétences diversifiés. À rebours d’une vision abstraite et désincarnée de la science, éloignée des pratiques réelles des chercheurs et des métiers scientifiques, une découverte, dès le plus jeune âge, des connaissances et compétences que requiert la démarche du scientifique doit permettre un changement de la relation aux sciences et infléchir les choix d’orientation qui en dépendent. À cet égard, l’éloignement traditionnel entre le chercheur et l’enseignant, que vise à surmonter l’accompagnement scientifique, semble de même nature que celui qui sépare l’école et l’entreprise. À la vision abstraite d’une pratique professionnelle, bien souvent obscure pour les enfants et les maîtres, peut se substituer la découverte concrète d’un métier et de la personne qui le pratique, apportant avec elle des connaissances, mais aussi la possibilité de mieux éclairer l’orientation scolaire.
Lancé en septembre 2008 avec le soutien de la Fondation Henri Lachmann de l’Institut de France, le projet "Graines de métiers" vise à renforcer localement le partenariat entre l’école, les organismes d’enseignement supérieur et l’entreprise autour des sciences, notamment au bénéfice des élèves les plus en difficulté. C’est ainsi qu’en 2008/2009 ont été mis en place dans 5 centres pilotes du réseau La main à la pâte un dispositif d’accompagnement qui impliquent une dizaine de classes de CM1 , CM2 et de 6e , autant d’étudiants scientifiques et des personnels d’une ou plusieurs entreprises locales. Le principe est simple : les classes travaillent sur des activités scientifiques et techniques en relation avec l’expertise de l’entreprise partenaire, l’étudiant de sciences y joue le rôle d’accompagnateur en classe  et les personnels d’entreprise sont quant à eux sollicités comme parrains et comme experts.
En 2008/2009, les partenariats suivants ont été mis en place, ils sont détaillés dans les fiches ci-dessous.

  • Clermont-Ferrand : Écoles et collèges des zones d’éducation prioritaire des collèges Albert Camus et Gerzat – Entreprise Michelin et Polytech Clermont.
  • Nancy : Écoles et collèges du Réseau ambition réussite du Haut-du-Lièvre, Pont-a-Mousson SA et école. (à venir)
  • Nantes Écoles et collèges de deux zones d’éducation prioritaire de Nantes-Ouest (Quartier des Dervalières) et Nantes Centre (quartier de Malakoff), Veolia, Ecole des mines de  Nantes.
  • Perpignan : Écoles primaires et collèges dans les zones d’éducation prioritaire de Perpignan / PME locales/ Université de Perpignan.
  • Chatenay-Malabry : Écoles et collèges du quartier de la butte rouge, Entreprise Shell, Ecole centrale. (à venir)

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte Académie des sciences