ASTEP : l'accompagnement en classe

Pour qui

  • Vous êtes scientifiques de métier ou en formation,  étudiants (établissement d’enseignement supérieur), chercheurs, ingénieurs, en activité ou à la retraite
  • Vous souhaitez participer aux séances d’enseignement de sciences et de technologie dans les classes de primaire.
  • Vous êtes prêt(e) à venir régulièrement dans la classe (une demi-journée par semaine), pendant au moins sept semaines afin de donner à votre action une certaine continuité.

Ce que vous ferez

  • seconder l’enseignant pendant les activités scientifiques et technologiques
  • guider les élèves dans la démarche d’investigation en stimulant l’expression de leur raisonnement et de leur questionnement.
  • participer activement aux interactions et aux échanges de la classe
  • analyser A posteriori avec l’enseignant le déroulement des activités, (chacun apportant ses compétences, expertise scientifique pour l’un et savoir-faire pédagogique pour l’autre),

Conseils

Le travail de préparation étant primordial, il est nécessaire d’y consacrer du temps avant les séances afin d’aborder

  • la période de l’année et la durée envisagée de l’accompagnement,
  • le cadre dans lequel s’inscrira le travail effectué 
  • l’explicitation des notions du programme abordées et des concepts scientifiques visés.( en nombre limité )
  • la répartition des tâches nécessaires à la préparation du projet  (matériel, recherche documentaire...) et à sa mise en œuvre (prises de parole, encadrement...) ;
  • les expériences à réaliser et à tester avant leur mise en place en classe.

Le rôle d’accompagnateur est subtil : il faut agir dans la classe sans pour autant la prendre en charge, répondre aux questions sans donner trop de réponses... En outre, l’excès d’enthousiasme ne doit pas faire oublier les programmes de l’école primaire qui fixent le cadre des apprentissages à l’école en tenant compte des capacités cognitives des élèves.
Votre présence en classe créera une situation pédagogique originale de part la diversité et la richesse des interactions possibles entre l’enseignant, le scientifique et les élèves.

 

 

Pour en savoir plus : pdf (189Ko)

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte Académie des sciences