Epineuse enquête - Recherche 5

Recherche 5

 

Résumé

On cherche à déterminer le groupe sanguin de la personne ayant laissé la tache de sang

Discipline(s)

SVT

Notions disciplinaires

Unité et diversité du phénotype entre individus d’une population

Capacités, Attitudes travaillées

Présenter ses résultats dans un tableau.

Production

Texte de mise en relation des documents

Matériel nécessaire/utile

Chlorure de sodium, éosine ou colorant alimentaire, sulfate de cuivre, eau distillée, AgNO3, Soude, plaquette de titration (ou autre), cure-dents, pipettes

Durée, modalités

1 séance

 

On utilise ici les groupes sanguins comme caractère du phénotype à étudier. On veut montrer que tous les individus de l’espèce humaine présentent le même caractère, mais que différents états de ce caractère s’observent (en l’occurrence les 4 groupes sanguins). L’activité consiste donc à déterminer le groupe sanguin de chacun des personnages impliqués dans l’enquête. Les élèves pourraient vouloir ne rechercher que les groupes sanguins des individus de sexe féminin, les hommes ayant été écartés des suspects. On peut accepter ce raisonnement ou motiver les élèves à chercher des éléments différents qui corroborent la même hypothèse (voir activité 6). L’activité utilise des éléments de substitution pour les tests chimiques.

 

Données fournies par Myriam Vial (2006)

Produits souhaités

Produits de substitution

Groupe A

Chlorure de sodium et colorant rouge*

Groupe B

Sulfate de cuivre et colorant rouge

Groupe AB

Chlorure de sodium, Sulfate de cuivre et colorant rouge

Groupe O

Eau distillée et colorant rouge

Sérum anti-A

AgNO3

Sérum anti-B

Soude

* ex : colorant alimentaire, éosine

NB : il est parfois nécessaire de diluer un peu les produits dans de l’eau distillée pour que la couleur rouge soit uniforme.

 

Production attendue : résultats des tests

La colonne de droite est à déterminer par les élèves.

Personnage

Groupe sanguin

Mme Hudson

A

Irène Adler

A

Moriarty

AB

Colonel Mustard

O

La princesse

B

Alan Campbell

AB

La tache de sang

A

 

Note pédagogique : quand ils présentent les résultats, la plupart des élèves choisissent de faire un tableau. Cependant, les tableaux représentent leurs conclusions uniquement, rarement leurs résultats intermédiaires et leur démarche. Il pourrait être intéressant d’utiliser cette activité pour leur faire construire un tableau qui résume leur démarche et remplace une grande quantité de texte de façon précise et synthétique.

 

Proposition d'activité

Situation de départ

« Watson : Eh bien Holmes, voilà que le nombre de suspects semble se réduire !

- Holmes : Comme toujours, vous vous hâtez dans vos conclusions… Il faudra confirmer ces résultats. Et rien ne nous dit que c’est forcément le sang du meurtrier. Enfin, je commence déjà à concevoir un scénario très crédible dans mon esprit, mais les derniers résultats de l’enquête me permettront de le confirmer… Connaissez-vous le professeur Landsteiner ?

- Watson : Assurément ! C’est lui qui a révélé l’existence des groupes sanguins en cherchant à expliquer pourquoi une transfusion sanguine sur trois échouait…

- Holmes : Oui, et ce cher Landsteiner va peut-être nous donner un nouvel indice déterminant pour corroborer mon scénario. Les échantillons vous attendent docteur. Faites les parler ! »

 

  • Défi : Déterminez le groupe sanguin de la personne ayant laissé la tache de sang !

 

Connaissances à utiliser

  • Une manière d’établir des groupes sanguins consiste à utiliser le système ABO : le groupe sanguin est un caractère partagé par tous les individus de notre espèce mais on observe une variabilité puisque chaque individu appartient à l’un des 4 groupes : A, B, AB ou O.
  • L’appartenance à un groupe sanguin dépend des marqueurs présents à la surface des globules rouges : un individu ayant des marqueurs A seulement est de groupe A (idem pour B). S’il possède les deux, il est de groupe AB. S’il en possède aucun, il est de groupe O.
  • Pour déterminer le groupe sanguin d’un échantillon de sang, on teste une goutte de cet échantillon successivement avec une goutte d’une solution contenant des anticorps anti-marqueurs A puis on réalise un autre test avec une solution contenant des anticorps anti-marqueurs B. Une réaction entre les anticorps et l’échantillon se manifestera par un changement de couleur et l’apparition d’un précipité (témoignant d’une agglutination entre les anticorps et leurs cibles). S’il y a une réaction avec des anticorps anti-marqueurs A, cela signifie qu’il y avait des marqueurs A dans l’échantillon. Dans le cas contraire il n’y a pas de marqueurs A. C’est la même chose avec les anticorps anti-marqueurs B : on détermine la présence ou l’absence des marqueurs B dans l’échantillon.

 

Vous avez à votre disposition du sérum anti-A, du sérum anti-B et les sangs de tous les protagonistes de l’histoire. Vous avez également une plaquette pour effectuer les tests et des cure-dents pour procéder aux mélanges. Présentez les résultats sous la forme que vous souhaitez et répondez au défi qui vous est proposé.

 

 

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte