EPIdémie - Recherche 3 (Objectifs et notes pédagogiques)

Recherche n°3

 

Résumé

Réaliser une fiche de campagne de sensibilisation des populations aux comportements à adopter en cas d’épidémie

Discipline(s)

SVT, EMI, Arts plastiques

Notions disciplinaires

Mesures d’hygiène, action des antiseptiques

Capacités, Attitudes travaillées

S’engager dans un projet de création utile à une communauté d’utilisateurs

Production

Construction d’une affiche de prévention (ou d’une vidéo)

Matériel nécessaire/utile

Germes factices et lumière ultraviolette OU paillettes et crème hydratante, savon, eau chaude et eau froide, éventuellement : appareil photo

Durée, modalités

1 ou 2 séances

 

Objectifs

Cette activité est basée autour de la notion d’antisepsie. L’idée est d’associer le professeur d’arts plastiques ou le professeur documentaliste pour construire un réel projet de communication autour d’un objectif de diffusion de comportements d’hygiène à adopter.

 

L’activité initiale consiste à réaliser une manipulation qui permette de mettre en évidence l’importance de bonnes pratiques dans la lutte contre la transmission des micro-organismes. Pour cela, les élèves disposent de matériel permettant de simuler les micro-organismes et d’éléments permettant de s’en débarrasser. A minima, ils doivent comparer leurs mains avant et après « contamination » puis après lavage dans différentes conditions. Ils peuvent également essayer de se contaminer en touchant des objets communs, etc. Des vidéos illustrant les protocoles de lavage des mains par les médecins sont disponibles sur internet. Elles pourraient permettre de générer des hypothèses plus fines sur les conditions nécessaires à un bon lavage de main : « quel est l’impact de la durée de lavage ? » par exemple. Les élèves sont invités à prendre des photos ou des vidéos qui leur serviront pour leur campagne de communication.

 

La deuxième partie de l’activité permet de travailler sur les clés d’une communication efficace, notamment scientifique, par le biais d’affiches. Pour guider les élèves dans leur élaboration d’affiches, deux activités sont proposées.

La première consiste à leur présenter les questions classiques utilisées en communication pour réfléchir à la cible de la campagne et ainsi orienter sa communication. Pour s’approprier ces concepts, les élèves sont invités à étudier ensuite 3 affiches (ou une affiche de leur choix) et décrire la cible à laquelle s’adressent les affiches étudiées.

La seconde activité consiste à analyser l’efficacité de différentes mises en forme d’affiche, pour dégager une méthodologie à suivre. Le professeur prépare un diaporama avec 3 séries de 5 affiches. Dans la première série, les affiches ne sont présentées chacune qu’une demi-seconde. Les élèves sont amenés à décrire à l’oral ce qu’ils ont vu et retenu. Dans la deuxième série, les mêmes affiches sont présentées une seconde. La même discussion est réalisée. L’exercice est réalisé une dernière fois avec des temps de deux secondes. Après le dernier visionnage, une discussion émerge sur l’importance d’une communication efficace au vu du temps très bref que nous accordons à la lecture d’une affiche dans un lieu public.

 

La troisième partie de l'activité consiste à élaborer la fiche qui utilise ce qui a été vu précédemment (la première pour le fond, la deuxième pour la forme). Il s’agit donc de définir tout d’abord la cible de leur communication en répondant aux questions présentées dans l’activité. Parmi les questions auxquelles il faudra répondre, on trouvera : A quel public l’affiche est-elle destinée ? Aux professeurs de la salle des profs ? Aux élèves de la cantine ? Pour cibler leur public, une enquête peut être réalisée en amont : qui se lave les mains et qui ne se les lave pas ? Pour quelle raison ne se les lavent-ils pas ? Cela pourrait par exemple être une question de temps. Dans ce cas, le message pourrait chercher à proposer des solutions ciblées (utilisation de gel hydro alcoolique…). Toutes ces questions n’ont qu’une valeur illustrative. Dans tous les cas, l’objectif est de développer un message orienté vers la cible que les élèves auront finement définie. Il serait intéressant que les groupes proposent des cibles différentes (affiches pour les toilettes des garçons, des filles, la salle des professeurs, la salle d’études, la cantine, l’école primaire du quartier, etc.).

 

Les critères d’évaluation de l’affiche doivent être donnés dès le début, pour permettre aux élèves de réfléchir aux éléments indispensables dans leur élaboration.

Une dernière activité optionnelle pourrait consister à mesurer l’impact de l’affiche sur les comportements. Il s’agirait alors de réfléchir au protocole de mesure qui permettrait de mesurer l’impact de l’affiche, de réaliser des mesures dans l’expérience test mais aussi dans l’expérience témoin (avant/après la mise en place de l’affiche, ou dans deux lieux similaires où un seul aurait l’affiche exposée, etc).

 


 

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte