EPIdémie - Recherche 2 (Activité)

Recherche n°2

 

Situation de départ

La réunion de crise tenue au CDC a abouti sur un protocole d’urgence de recherche du patient « zéro », celui qui a contracté en premier la maladie. En retrouvant le patient « zéro », les épidémiologistes auront accès à de précieuses informations dans la lutte contre la maladie, et l’espoir de la contenir : où, quand, et comment s’est faite la première contamination ? A partir de quel réservoir animal ? Y a-t-il une ou plusieurs sources ? Comment s’est propagée la maladie ? Etc… L’autre espoir est d’isoler toutes les personnes qui ont été en contact avec les premières victimes. Une course contre la montre vient de s’engager.

 

  • Défi : Retrouvez tous ensemble le patient zéro !

Votre groupe d’épidémiologistes vient de débuter une réunion d’urgence pour retrouver le patient zéro. Les dernières données ont permis de localiser le village d’où était partie la maladie. Vous avez récolté les témoignages d’une quinzaine d’habitants pour reconstituer le scénario de propagation et remonter le temps jusqu’à l’éclosion de la maladie.

 

Fiches personnages détaillées

Nom : Monsieur A

Age : 43 ans

Profession : Enseignant

Compte-rendu : Je suis resté à la maison ce jour-là. J’ai juste croisé ma femme puis mes 2 enfants.

Nom : Enfant 1A

Age : 16 ans

Profession : Lycéen

Compte-rendu : J’avais pas cours donc j’ai juste croisé mes 2 parents puis mon frère qui s’est levé après moi.

Nom : Monsieur B

Age : 37 ans

Profession : Infirmier

Compte-rendu : Le matin j’ai vu ma femme puis mon fils. Ensuite j’ai seulement vu deux patients : M. E et Mme F.

Nom : Enfant 1B

Age : 13 ans

Profession : Collégien

Compte-rendu : J’ai vu mes parents le matin. J’ai ensuite rejoint mon ami et nous avons joué devant sa maison.

Nom : Madame C

Age : 25 ans

Profession : Agricultrice

Compte-rendu : J’ai vu mon mari le matin mais j’ai très vite rejoint mon amie Mme D. Ensuite je suis retournée travailler toute la journée.

Nom : M.E et Mme F

Age : A rechercher

Profession : A rechercher

Compte-rendu : Principalement soignés par M. B. M.E a été vu le matin, Mme F l’après-midi.

Nom : M.G et Mme H

Age : A rechercher

Profession : A rechercher

Compte-rendu : Principalement soignés par Mme D. M.G a été traité le matin, Mme H l’après-midi.

Nom : Madame D

Age : 25 ans

Profession : Infirmière

Compte-rendu : J’ai pris mon déjeuner avec Mme C ce matin-là. Je me suis occupé de 2 patients : M. G et Mme F.

Nom : Monsieur C

Age : 27 ans

Profession : Agriculteur

Compte-rendu : J’ai croisé ma femme le matin. Ensuite mon avocate avec laquelle nous avons préparé mon dossier.

Nom : Madame B

Age : 38 ans

Profession : Avocate

Compte-rendu : J’ai vu mon mari et notre enfant le matin. Puis j’ai passé beaucoup de temps avec mon client M. C.

Nom : Enfant 2A

Age : 13 ans

Profession : Collégien

Compte-rendu : J’ai croisé mes parents puis mon frère le matin. Je suis ensuite sorti devant la maison et mon ami et moi avons joué.

Nom : Madame A

Age : 39 ans

Profession : Informaticienne

Compte-rendu : J’ai travaillé à la maison. J’ai donc uniquement vu mon mari, puis nos 2 enfants quand ils se sont levés.


 

Prolongement possible : Analyse des prélèvements effectués dans les locaux de M. C

Résumé

Diversité des microorganismes, notion d’échelle

Discipline(s)

SVT/Maths

Notions disciplinaires

SVT : Diversité des microorganismes

Maths : Résoudre des problèmes de recherche de quatrième proportionnelle

Capacités, Attitudes travaillées

Comprendre le lien entre les outils mathématiques et (à reformuler à partir du BO 2nde)

Production

Production d’échelles associées à des schémas donnés

Matériel nécessaire/utile

Ordinateur et http://htwins.net/scale2/  OU captures d’écran du logiciel, règle, calculatrice

Durée, modalités

1 séance

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Situation de départ

Les épidémiologistes ont récupéré des prélèvements dans les locaux de travail de M. C et les ont ensuite observés à l’aide de microscopes puissants. Voici une photographie de leurs observations.

L’étude du monde des microorganismes a pu commencer grâce à la fabrication des premiers microscopes améliorés par Antonie Van Leeuwenhoek. Si tout ce monde échappe à nos yeux et est qualifié de « micro », il n’en reste pas moins que certains micro-organismes sont bien plus gros que d’autres ! Les bactéries et les virus par exemple sont des éléments biologiques très différents par leur structure et leur taille.

 

  • Défi : Utiliser un critère de taille de l'élément retrouvé dans les prélèvements pour argumenter sur son appartenance au monde des virus ou à celui des bactéries.

 

Consigne : Utilisez le logiciel à votre disposition pour déterminer, à l’aide de la taille, un argument sur l’origine virale ou bactérienne des éléments retrouvés.

Boîte à outils : logiciel Scale 2 ou captures d’écran.

Connaissance fournie : On connaît la taille d’un globule blanc (noté white blood cell) : 12 µm ou d’un globule rouge (7 µm).

Conseil : Vous pouvez choisir comme bactérie modèle celle nommée E. coli et comme virus modèle celui de la grippe car ils sont tous deux de taille « moyenne ».

 

Coups de pouce  dans le déroulé

1. Déterminer la taille d’un élément sur la photographie du prélèvement (éventuellement faire plusieurs mesures).

2. Donner la longueur moyenne d’une bactérie courante nommée E.coli puis le diamètre moyen du virus de la grippe.

3. Comparer les dimensions d’une bactérie, d’un virus, et celle des éléments photographiés.

 

Réaliser une mesure à partir d’une échelle : déterminer la longueur de la barre d’échelle et celle de l’élément à mesurer sur la photographie et, à partir de la longueur réelle de la barre d’échelle et d’un produit en croix, déterminer la longueur réelle de l’élément.

Réaliser une échelle à partir d’une longueur connue : déterminer la longueur de l’objet sur le document puis réaliser une barre d’échelle d’une longueur connue (1 cm par exemple). A l’aide d’un produit en croix attribuer la longueur réelle correspondant à la longueur de la barre d’échelle sur le document et l’indiquer à côté de la barre.

 

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte