1, 2, 3, codez ! - Activités cycle 2 - Séance 1.5 (optionnelle): Suivre une recette de cuisine

Résumé

Grâce au magicien, le héros va pouvoir réaliser la recette magique. Les élèves doivent analyser la structure de cette recette pour y retrouver les éléments constitutifs d’un algorithme.

Notions

« Machines »

  • En combinant plusieurs instructions simples on peut effectuer une tâche complexe

 « Algorithme »

  • Un "algorithme" est une méthode permettant de résoudre un problème
  • Un algorithme peut contenir des instructions élémentaires, des tests, des boucles.
  • Un test dit quelle action effectuer quand une condition est vérifiée
  • Une condition est une expression qui est  soit vraie, soit fausse
  • Une boucle permet de répéter plusieurs fois la même action.
  • Certaines boucles sont répétées un nombre précis de fois.
  • Certaines boucles sont répétées jusqu’à ce qu’une condition soit remplie.

Matériel

Par élève

Par groupe

Lexique

Algorithme, instruction, boucle, test, condition

Durée :

1 heure

Avant-propos

Cette séance repose sur l’étude d’un texte assez long, faisant référence à des notions de mesure (g, mL, cL) qui n’auront peut-être pas été abordées auparavant. Il vaut mieux réserver cet exercice à une classe de CE2, voire à une classe de CE1 en fin d’année scolaire. Néanmoins, des élèves plus jeunes pourraient réaliser le même travail avec des recettes plus simples, au risque de ne pas couvrir toutes les structures que nous trouvons dans la recette proposée ci-après.

Situation déclenchante

Alerté par les oiseaux, le magicien se manifeste dans un grand panache de fumée blanche. Le héros lui présente le parchemin trouvé dans le coffre au trésor. Le magicien comprend que cette recette permettra au héros de rentrer chez lui. D’un coup de baguette magique, le magicien fait aussitôt apparaître tous les ingrédients et les ustensiles nécessaires à la réalisation de la recette magique.

Observation : une recette de cuisine est-elle un algorithme ? (collectivement)

L’enseignant distribue aux élèves la Fiche 19, et il l’affiche également au tableau : il s’agit de la recette que le héros a trouvée. Lorsqu’il mangera un gâteau produit grâce à cette recette, il rentrera immédiatement chez lui. Après un temps de lecture individuelle, la classe prend connaissance collectivement du contenu de la recette.

Après un temps de lecture individuelle, la classe prend connaissance collectivement du contenu de la recette.
Une fois la recette lue et comprise, l’enseignant divise la classe en groupe, puis distribue à chaque groupe la Fiche 20. La consigne est simple : les groupes doivent classer ces extraits de la recette, selon les critères de leur choix.

Lors de la mise en commun, les élèves expliquent pourquoi ils ont mis ensemble tels extraits et exclu tels autres. Progressivement, la classe identifie quatre catégories différentes de structures dans la recette :

  • Instructions : « Faire ramollir le beurre »
  • Tests : « si la pâte est trop liquide alors rajouter un peu de farine. »
  • Des répétitions, que l’on nomme en informatique « boucles » (notion approfondie encore en Séance 1.6) : « répéter 18 fois »
  • Des enchaînements : « ramollir le beurre puis le mélanger », « Pendant que les framboises sèchent, préparer la Chantilly. »

Classe de CE2 d’Emmanuelle Wilgenbus (Antony).

Notes pédagogiques :

  • Si les élèves sont perdus, l’enseignant peut les aiguiller progressivement : y trouve-t-on des instructions ? des tests ? (notions vues en Séance 1.1) les instructions sont-elles toutes indépendantes ou au contraire s’enchaînent-elles successivement ?
  • La structure conditionnelle « SI… ALORS… » est rapidement  remobilisée dans cet exercice. L’enseignant peut également faire remarquer aux élèves que les instructions sont souvent des verbes (à l’infinitif ou à l’impératif), tandis que les enchaînements sont des petits mots connecteurs (puis, et…).

Notes scientifiques :

  • Les enchaînements peuvent être subdivisés plus précisément :
    - Enchaînement temporel « ramollir le beurre puis le mélanger » : on parle ici d’instructions « séquentielles » (elles sont données les unes à la suite des autres)
    - Instructions indépendantes « Pendant que les framboises sèchent, préparer la Chantilly. » : on parle d’instructions « parallèles » (elles s’exécutent en même temps, et indépendamment)
    - Instructions évènementielles : « Si la pâte est trop liquide » (elles s’exécutent dès lors qu’un certain événement survient)
  • Dans cette recette, il est possible de différencier également plusieurs types de boucles :
    - boucles itératives (« répéter 18 fois »)
    - boucles conditionnelles (« faire cuire à feu vif jusqu’à ce que la pâte soit dorée »).

Récréation : réaliser la recette !

En suivant les doses décrites dans la recette, l’enseignant peut encadrer la classe pour une séance d’application culinaire, et de dégustation.

Conclusion et traces écrites

Après dégustation, la classe synthétise collectivement ce qui a été appris au cours de cette séance :

  • Réaliser un gâteau est une tâche complexe.
  • En combinant plusieurs instructions simples on peut effectuer une tâche complexe.
  • La méthode pour fabriquer un gâteau s’appelle un algorithme ou une recette.
  • Un algorithme peut contenir des instructions élémentaires, des tests, des boucles.
  • Un test dit quelle action effectuer quand une condition est vérifiée
  • Une boucle permet de répéter plusieurs fois la même instruction.
  • Certaines boucles sont répétées un nombre précis de fois.
  • Certaines boucles sont répétées jusqu’à ce qu’une condition soit remplie.

Les élèves notent ces conclusions dans leur cahier de sciences.

Prolongement branché

L'exercice en ligne suivant permet de retravailler la notion d’algorithme, en particulier l’importance de l’ordre des instructions.

 


<< Séance II-1.4 Séquence II-1 Séance II-1.6 >>

 

Partenaires du projet

Pasc@line Educaland Editions Le Pommier