1, 2, 3, codez ! - Activités cycle 1 - Séance 1.5 (optionnelle): Parcours de longueur quelconque

 

Résumé

Lorsque les parcours deviennent longs ou complexes, les élèves prennent conscience de l’importance de simplifier l’écriture d’un programme : ils découvrent les boucles qui permettent d’éviter les répétitions.

Notions

« Algorithmes »

  • Dans un programme, des boucles permettent de répéter plusieurs fois la même instruction.

Matériel

Pour la classe:

  • Un lutin
  • Une affiche A3 ou A2 représentant un quadrillage de 6x6 cases
  • Cartes-instructions : Fiche 1, Fiche 7 (séances précédentes)
  • Cartes-coffres : Fiche 4, Fiche 5 (séances précédentes)

Lexique

Boucle

Durée :

30 min

Situation déclenchante

L’enseignant présente un nouveau parcours, encore plus grand que les précédents (5 lignes par 6 colonnes), sur lequel aucun coffre n’est présenté.

         
           
           
           
         

Il demande aux élèves d’écrire un programme permettant au lutin d’aller jusqu’à la case « arrivée ». Cet exercice simple est rapidement exécuté. Parmi les propositions des élèves, les plus « simples » sont celles utilisant des lignes droites, plutôt que des parcours en escaliers ou faisant des détours.

Exemple de parcours :

 

De nombreuses cartes sont nécessaires pour ce programme, pourtant très simple : l’enseignant demande aux élèves comment on pourrait le raccourcir. En cas de besoin, il leur fait remarquer qu’il y a beaucoup de répétition. Plutôt que d’utiliser la même carte plusieurs fois, n’est-il pas possible d’indiquer, sur la carte, qu’on va répéter l’instruction plusieurs fois ? La classe discute des diverses propositions qui sont faites.

Nous conseillons de marquer, au crayon à papier, sur la carte, le nombre de fois que celle-ci doit être appliquée. Cette notation a l’avantage d’être compatible avec le design des boucles dans le logiciel Scratch Junior, utilisé dans la progression pour le cycle 2.

L’enseignant explicite la notion de « boucle », qui est la répétition d’une même instruction, ce qui permet de simplifier l’écriture (et la compréhension) d’un programme.

3

Cette carte signifie « avance de 3 cases vers la droite »

La classe utilise alors des boucles pour simplifier le programme précédent, qui devient :

5 4

La classe cherche ensuite, parmi les programmes proposés précédemment, lesquels peuvent être simplifiés en utilisant des boucles.

Exercice d’application et de bilan

L’enseignant présente le même  parcours, mais sur lequel ont été disposés des coffres:

         
         
           
     
         

Il s’agit de programmer le lutin pour qu’il atteigne la case « arrivée » tout en récoltant les récompenses (en utilisant des tests, comme à la séance précédente).
Selon l’âge des élèves, cet exercice peut être proposé par petits groupes ou collectivement.
Une solution possible est :


Classe de Grande Section de Caroline Fayard (Paris)

Conclusion

La classe synthétise collectivement ce qui a été appris au cours de cette séance :

  • Dans un programme, des boucles permettent de répéter plusieurs fois la même instruction

Prolongement (Cycle 2)

Des élèves plus âgés peuvent prolonger ce travail sur les boucles, notamment pour comprendre qu’on peut inclure plusieurs instructions dans une même boucle. Cela peut être fait en demandant d’écrire un programme avec le moins de cartes-instructions possible, pour atteindre la destination, dans un parcours comme celui-ci.

L’enseignant affiche le parcours suivant :

         
           
           
           
           
         

La classe commence par écrire un programme qui décrit ce parcours. Ayant découvert les attraits des boucles, les élèves vont chercher à réutiliser cette notion. Mais comment faire une boucle avec 2 cartes-instructions ? L’enseignant peut proposer l’usage suivant :

( )5

Cette notation est également compatible avec la commande utilisée dans le langage Scratch Junior.


Classe de Grande Section de Caroline Fayard (Paris)

Si la classe possède des robots, elle peut enchaîner avec la séquence suivante ; sinon, conclure directement par la séance bilan.

 


<< Séance I-1.4 Séquence I-1 Séquence I-2 >>
Séance bilan >>

 

Partenaires du projet

Pasc@line Educaland Editions Le Pommier