II.1.3 - Tous les moyens de transport permettent-ils la même activité physique ?

Niveaux conseillés

CE2, CM1, CM2, 6e

Résumé

Les élèves comparent l’énergie dépensée lorsqu’ils pratiquent une activité physique et lorsqu’ils restent assis. La classe fait le lien avec les bienfaits du vélo ou de la marche par rapport à la voiture.

Notions

• L’activité physique présente de nombreux avantages pour la santé.
• Les transports « doux » permettent de pratiquer une activité physique régulière, bonne pour la santé.

Modalité d'investigation

Expérimentation

Matériel

Photocopie de la fiche 22 (Les calories dépensées)

Lexique

Calories, énergie

Durée

1 h

Question initiale

L’enseignant demande : Est-ce que l’activité physique est bonne pour la santé ? pourquoi ? Les élèves répondent et se justifient oralement (exemples de réponses : si on n’en fait pas, on grossit / ça fait du bien au cerveau car on pense à autre chose / ça développe les muscles / on respire mieux…).
L’enseignant demande ensuite ce qui se passe quand on pratique une activité physique. Exemple de réponses : on est essoufflé, on a des points de côté, on a le coeur qui bat plus vite, on transpire…

Expérience (individuellement)

L’enseignant propose ensuite une petite séance de sport pour :

  •  vérifier les hypothèses précédentes ;
  •  constater que la dépense énergétique est supérieure quand la distance parcourue ou la vitesse augmentent.

Avant de réaliser cet exercice physique, il demande comment on peut mesurer l’énergie dépensée.
Sans difficulté, les élèves pensent au podomètre, aux applications pour smartphone, etc. En fonction du matériel disponible, on se contentera soit de mesures physiologiques (pouls, rythme respiratoire, transpiration…) soit de calculs (calculateurs en ligne : voir par exemple ici ou ).

Notes scientifiques et pédagogiques
• Attention ! les instruments ne sont pas forcément bien calibrés (par exemple, le podomètre compte les foulées et ne prend pas en compte la vitesse ou le poids de l’individu pour calculer la dépense énergétique).
• Les applications pour smartphone sont en principe plus fiables car elles permettent de configurer l’application et prennent en compte, via le GPS, la vitesse de l’individu, et donc la puissance développée. Elles sont également paramétrables en fonction de l’utilisateur (notamment son poids).
• Il peut être nécessaire de définir quelques unités d’énergie, notamment la calorie ou la kilocalorie (en référence aux étiquetages alimentaires). Une calorie vaut 4,18 joules. Attention aux notations : 1 cal = 1 kcal = 1 000 cal. Un enfant de 10 ans a besoin d’environ 2 000 cal par jour.


Classe de CM2 de Bénédicte Lubineau (Senlis)

Étude documentaire (collectivement)

Après avoir constaté que l’activité physique permet de dépenser de l’énergie, l’enseignant demande : Quelle est notre activité physique dans les différents moyens de transport ? Il leur demande de comparer la marche, le vélo, la voiture, les transports en commun… Ne pas oublier que, lorsqu’on utilise les transports en commun, on fait de la marche à pied ! Pour vérifier les réponses des élèves on leur distribue une photocopie de la fiche 22 (Les calories dépensées).

Conclusion

La classe élabore une conclusion collective, par exemple : Les transports « doux » permettent de pratiquer une activité physique régulière, bonne pour la santé.

 

Retour au module Retour à la Partie II - Les impacts du transport sur l'environnement et la qualité de vie Retour à la Séquence II.1 - Impacts des transports sur les hommes et leur qualité de vie

 

Partenaires du projet

ADEME CASDEN Editions Le Pommier