Mémoire professionnel 2007 "A quelles conditions le dispositif de débat participe-t-il à la construction de savoirs scientifiques?"

                                    

Mémoire de Valérie BROUSSE, dirigé par Mme ONILLON, (PEIMF)  et Mme ORANGE (formateur SVT) IUFM des Pays de la Loire, (lauréat des prix mémoires professionnels de La main à la pâte 2007)

Extrait du mémoire

« La démarche scientifique est au cœur de l’enseignement des sciences à l’école. Les savoirs y sont construits par les élèves, véritables acteurs. Partir de leurs conceptions initiales est donc un passage nécessaire et le débat scientifique semble indispensable pour les travailler. Mais mettre les élèves en situation de débat ne suffit pas à la construction de savoirs scientifiques. A quelles conditions cette construction est-elle possible ? Dans ce mémoire, nous nous sommes questionnée sur ce point. En nous appuyant sur des recherches théoriques et nos premières expériences de débat scientifique dans la classe, nous montrons que le rôle du maître apparaît comme une composante essentielle de l’efficacité d’un tel débat et qu’il conditionne l’engagement des élèves dans un savoir raisonné, problématisé et critique. »

Description des classes :
Première séquence de quatre séances portant sur la notion d’articulation dans une classe de CE1 de 21 élèves.
Deuxième séquence portant sur la nutrition dans une classe de CE2/CM1

« […]Si l'élève est au cœur du débat et de l'élaboration de son savoir scientifique, ne sera-t-il pas davantage convaincu de ses acquis et ne s'en satisfera-t-il pas davantage que s'ils émanent d'un maître prétendu savant et sans faille ?
La question me paraissait mériter d'être creusée et surtout préparée. Ainsi au fil des réflexions elle a évolué pour devenir la suivante : "A quelles conditions le débat scientifique participe-t-il à la construction de savoir scientifique ?" et constituer le sujet du mémoire présenté ici. »

Les séquences réalisées en classe :
Seule la première séquence est détaillée dans le mémoire, la seconde n’étant présentée que pour les deux premières séances c'est-à-dire l’émergence des représentations des enfants et le débat (transcription en annexe 4, 76Ko)
Objectifs  : distinguer la place et le rôle des articulations dans les mouvements du corps, nommer les articulations des membres et faire le lien avec différentes positions possibles du corps (séquence 1) ; travailler les concepts de digestion et absorption (séquence 2).

SEANCES

CONTENU DES SEANCES

Séance 1

Emergence des conceptions individuelles par un dessin ou un texte sur le cahier d’expériences.

Séance 2

Productions de groupes
Formuler une représentation, par petits  groupes de conceptions homogènes, en réalisant un dessin de l'intérieur du bras quand ce dernier est plié.
(quelques représentations annexes 1 et 3, 2.6Mo)

Séance 3

Débat scientifique :
Exposition des conceptions, confrontation avec les autres groupes et émergence des hypothèses.
(transcription du débat annexes 2, 34.6Ko)

Séance 4

Phase d'investigation :
Test des hypothèses par recherche documentaire, observation de bras articulé. Validation.
Synthèse dans le cahier d'expériences.

Télécharger l’intégralité du mémoire (2.79Mo).

Avis du formateur : (Denise ORANGE, formatrice SVT)
« Le mémoire de Valérie BROUSSE, PE2, traduit une double préoccupation : prendre en compte et entretenir la curiosité des élèves pour les sciences ; préciser les conditions d’une mise en œuvre d’un enseignement des sciences exigeant. […].C’est en privilégiant l’étude de ce qui se joue dans les débats scientifiques et en questionnant les rôles du professeur que cette stagiaire a choisi de les étudier.[…]. Le mémoire montre que les débats scientifiques […] sont d’une part des moments d’apprentissage solidement étayés […] et d’autre part des objets d’étude repris dans des analyses a posteriori dans le but de les optimiser […]. Toutes les analyses s’appuient sur un corpus de données imposant (voir en annexes du mémoire les productions d’élèves et les transcriptions) et sur des travaux de didactique et de pédagogie.[…]. Valérie BROUSSE a su placer l’élaboration de son mémoire dans des travaux d’équipe. Elle a confronté certains approfondissements théoriques et certaines analyses à ceux d’une autre stagiaire PE2,[…]Elle a participé, à la mesure de sa disponibilité, aux travaux conduits sur le débat scientifique par des enseignants chercheurs et des formateurs d’IUFM des Pays de la Loire. »