Glossaire de biologie

Auteurs : Equipe La main à la pâte(plus d'infos)
Résumé :
définitions des termes de biologie animale et végétale
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V




A

Absorption

Chez les plantes, on parle d'absorption racinaire pour qualifier l'entrée de l'eau et des sels minéraux dans les racines et d'absorption foliaire pour qualifier l'entrée de l'air ou de substances chimiques dans les feuilles.

Chez les animaux, on parle d'absorption intestinale pour qualifier le passage dans le sang des nutriments issus de la digestion des aliments.

Aiguille

Type particulier de feuille, de forme très étroite et pointue, spécifique des conifères (différentes espèces de sapins, d'épicéas, de pins). Contrairement aux feuilles des autres arbres, les aiguilles peuvent avoir une durée de vie supérieure à un an et sont donc qualifiées de persistantes.

Algue

Végétal chlorophyllien fondamentalement aquatique qui se distingue des plantes par l'absence de racines et de vaisseaux .

Alimentation

Chez les animaux, peut désigner aussi bien la manière de se nourrir que la nature des aliments.

Amande

Graine contenue dans un noyau. Désigne aussi dans le langage courant le fruit de l'amandier.

Animal

Être vivant doué de sensibilité et de motilité et qui se distingue également des végétaux par son mode de nutrition. Contrairement aux plantes, qui élaborent leur propre matière à partir de substances minérales sous l'action de la lumière ( photosynthèse ), les animaux se nourrissent de matière organique d'origine végétale ou animale. Sur le plan physiologique, l'espèce humaine appartient au règne animal.

Annuelle

Se dit d'une plante dont le cycle vital ne dure qu'une année.

 

Appareil

Ensemble d'organes dont le fonctionnement coordonné permet, chez les animaux, de remplir une fonction physiologique déterminée (appareil digestif, appareil respiratoire, appareil génital, etc.)

Appareil cardiovasculaire

Appareil circulatoire caractéristique des vertébrés. Formant un circuit fermé dans lequel circule le sang, il comporte une pompe (le cœœur) placée en série avec un réseau de vaisseaux sanguins.


Appareil circulatoire

Appareil digestif

Ensemble des organes concourant à la digestion. Il est fondamentalement formé d'un tube (s'ouvrant à l'avant par la bouche et à l'arrière par l'anus) et de glandes annexes. Il est compartimenté en cavités dont la structure diffère selon le régime alimentaire des animaux (chez les mammifères : œsophage, estomac, intestin ; chez les oiseaux : œsophage, jabot, gésier, intestin).
L'appareil digestif réalise l'ensemble des transformations mécaniques et chimiques nécessaires pour que les aliments ingérés soient transformés en nutriments puis absorbés, c'est-à-dire passent dans le sang.

Légendes :
1 : glandes salivaires 2 : pharynx 3 : œsophage 4 : estomac 5 : pancréas 6 : intestin grêle 7 : rectum 8 : cavité buccale 9 : foie 10 : vésicule biliaire 11 : côlon (gros intestin)

Appareil génital

Ensemble des organes impliqués dans la reproduction sexuée (procréation), glandes reproductrices, voies génitales et organes annexes. Les glandes reproductrices, testicules chez les mâles et ovaires chez les femelles, produisent les cellules reproductrices ou gamètes .

Appareil respiratoire

Ensemble des organes permettant l'absorption de l'oxygène de l'air et le rejet du gaz carbonique produit par l'organisme. La structure de l'appareil respiratoire diffère selon les groupes d'animaux (poumons, branchies, trachées).
Dans le cas des poumons et des branchies, l'appareil respiratoire permet les échanges gazeux entre le sang et le milieu extérieur (eau ou air) : le sang qui arrive des organes est pauvre en oxygène et riche en gaz carbonique ; il s'enrichit en oxygène et libère du gaz carbonique lorsqu'il passe dans l'appareil respiratoire.
Chez les insectes, les trachées forment un système de tubes très ramifiés qui amènent l'air directement au contact des cellules.
Certains animaux comme le ver de terre sont dépourvus d'appareil respiratoire et les échanges respiratoires, se font à travers la peau.

Arbre

Plante vivace dont la tige principale est un tronc comportant du bois.

Arthropode

Groupe d'animaux caractérisés par un squelette externe chitineux et des appendices articulés (crustacés, araignées et scorpions, insectes).

Articulation

Ensemble des éléments anatomiques reliant les différents segments du squelette et permettant les mouvements entre certains d'entre eux.

 

B

Baie

Fruit charnu dans lequel les graines sont directement entourées par la pulpe charnue du fruit (exemples : groseille, cassis, raisin).

Bactérie

Être vivant microscopique (environ 1 µm), formé d'une seule cellule dépourvue de noyau. Les bactéries sont donc des micro-organismes et ne peuvent être observées qu'à l'aide d'un microscope. Certaines bactéries sont pathogènes, c'est-à-dire qu'elles provoquent des maladies (tuberculose, tétanos, etc.) mais d'autres, par exemple celles présentes dans l'intestin humain, sont indispensables. Enfin certaines sont exploitées par l'homme, par exemple pour fabriquer le fromage ou le yaourt.

Bactéries du yaourt (microscope optique x 1000)

Besoins nutritifs

Chez les animaux, ensemble des substances organiques et minérales indispensables qui doivent être apportées par l'alimentation.
Chez les végétaux, ensemble des substances minérales indispensables qui doivent être absorbées.

Biosphère

Ensemble des êtres vivants présents sur la planète.

Bourgeon

Tige embryonnaire entourée d'une enveloppe d'écailles dont le développement donne naissance à un nouveau rameau feuillé. Les bourgeons floraux dont le développement conduit à la formation de fleurs sont appelés boutons.

Bouturage

Mode de multiplication végétative de certaines plantes consistant à donner naissance à un nouvel individu à partir d'un organe ou d'un fragment d'organe isolé. Le bouturage peut être naturel ou artificiellement provoqué.

Bulbe

Organe de résistance souterrain de forme arrondie présent chez certaines plantes (oignon, tulipe, ail, etc.). Un bulbe est constitué d'un bourgeon entouré de feuilles modifiées ou écailles dont les plus internes contiennent des réserves nutritives et il est muni de racines adventives. Les réserves présentes dans un bulbe lui permettent de démarrer son développement lors du retour de conditions favorables.


Bulbe d'ail en germination

 

C

Carnivore

Qualifie le régime alimentaire d'un animal qui se nourrit d'autres animaux.

Cellule

Unité élémentaire du vivant. Tous les êtres vivants (animaux, végétaux, champignons, bactéries) sont constitués de cellules. Les organismes constitués d'une seule cellule sont appelés unicellulaires ( bactéries , levures). Ceux qui sont constitués de plusieurs cellules sont appelés pluricellulaires (plantes, vers, insectes, vertébrés). Toute cellule est limitée par une membrane (membrane plasmique) et contient un milieu complexe appelé cytoplasme. Toute cellule présente une activité chimique et est capable de se reproduire. Certaines cellules ont un noyau (cas des cellules des végétaux, des champignons et des animaux.) d'autres n'en possèdent pas comme les bactéries.

 
Cellules animales (foie de lapin)
Coloration par le bleu de méthylène (microscope optique x 600)


Cellules végétales (racine d'oignon)
microscope optique x 400, coloration par l'orcéine acétique

Noter que la cellule située à droite est en division : on y distingue nettement les chromosomes.

 

Chaîne alimentaire

Ensemble des relations alimentaires existant entre différents êtres vivants quand les uns se nourrissent des autres. On schématise habituellement les transferts de matière entre les êtres vivants d'une même chaîne alimentaire par une flèche qui signifie « est mangé par », chaque être vivant représentant un maillon de la chaîne. Le premier maillon d'une chaîne alimentaire est toujours un organisme photosynthétique, qualifié de producteur primaire car seul capable de produire de la matière organique à partir de substances minérales.
Il vaut mieux cependant parler de réseau alimentaire compte tenu de la complexité des relations alimentaires entre les êtres vivants d'un même écosystème .

Champignon

Groupe de végétaux caractérisés par l'absence de chlorophylle.

Charognard

Qualifie le régime alimentaire d'un animal qui se nourrit de cadavres.

Chaton

Type d' inflorescence que l'on trouve chez certains arbres (châtaignier, bouleau, noisetier).

Chitine

Polymère de structure chimique voisine de celle de certaines matières plastiques qui donne son caractère résistant à la carapace des arthropodes. On trouve également de la chitine dans la paroi des cellules de champignons.

Chlorophylle

Pigment photosensible de couleur verte synthétisé par certains végétaux qualifiés de végétaux chlorophylliens (plantes, algues). La chlorophylle leur permet d'utiliser l'énergie lumineuse nécessaire à la photosynthèse .

Chlorophyllien

Qualifie un organe ou une plante contenant de la chlorophylle.

Chloroplaste

Petits grains verts de quelques micromètres contenus dans certaines cellules des végétaux chlorophylliens. Ils contiennent la chlorophylle et sont le siège de la photosynthèse. Il y a environ 30 à 50 chloroplastes par cellule de feuille.

Chrysalide

Stade larvaire des papillons caractérisé par son immobilité. La chrysalide est l'équivalent de la nymphe que l'on trouve chez d'autres insectes. Elle résulte d'une mue de la chenille et précède le stade adulte. Le passage de la chrysalide au papillon adulte se fait lors de la métamorphose .

Circulation sanguine

Mouvement du sang dans l'appareil circulatoire résultant de l'activité du cœœur. Elle permet d'apporter à l'ensemble des cellules de l'organisme les substances qui leur sont nécessaires, notamment le glucose et l'oxygène, et d'évacuer le gaz carbonique et les autres déchets résultant de leur activité.

Cônes

Fleur mâle ou inflorescence femelle caractéristique des conifères .

Conifère

Arbre dont les feuilles sont des aiguilles et les organes reproducteurs des cônes (sapins, pins, cèdres, cyprès, épicéas, etc.).

Cotylédon

Feuille primordiale caractéristique de l' embryon des plantes à fleur située dans la graine. Les graines des plantes monocotylédones comportent un seul cotylédon (blé, maïs) ; celles des dicotylédones en comportent deux (haricot, pois, marronnier) ; celles des conifères en comportent de dix à douze. Les cotylédons sont souvent chargés de réserves nutritives.

Croissance et développement

Ensemble des processus biologiques assurant le passage de l'œœuf (résultant de la fécondation) à l'adulte.
· La croissance correspond à l'augmentation de la masse et de la taille.
· Le développement correspond à la formation de nouvelles structures : apparition de nouveaux organes, par exemple, fleurs ou bourgeons chez les végétaux, membres chez les animaux ou changement de forme de l'individu, par exemple lors de la métamorphose d'un animal.

Crustacé

Groupe d'animaux dont le corps généralement recouvert d'une carapace chitineuse comporte des appendices articulés dont deux paires d'antennes (exemples : crevette, langouste, crabe)


Crustacé (crevette)

 

D

Digestion

Ensemble des transformations mécaniques et chimiques nécessaires pour que les aliments ingérés soient transformés en nutriments absorbés ensuite au niveau de l'intestin grêle et passant dans le sang.

Dormance

État de vie ralentie affectant certains organes végétaux comme des graines et des bourgeons. Cet état a la particularité de ne pouvoir être levé par le simple retour de conditions favorables. Ainsi, le pépin de pomme entre en dormance après sa formation et ne peut germer que s'il a subi au préalable de basses températures. Au contraire, la graine de haricot peut germer dès sa formation si elle est placée dans des conditions favorables : elle ne présente pas de dormance.

Drupe

Type de fruit charnu comportant un noyau qui contient la graine (cerise, abricot).

 

E

Écorce

Enveloppe coriace de certains organes végétaux (troncs, branches, certains fruits).

Écosystème

Sous ensemble de la biosphère constitué d'êtres vivants (faune, flore) et du milieu dans lequel ils vivent. Cela inclut les relations entre les êtres vivants et ce milieu ainsi que les relations entre les différents êtres vivants. Exemples : la forêt de chêne en climat tempéré, une mare, la haute mer, une côte rocheuse, la steppe.

Embryon

État initial d'un organisme pluricellulaire résultant du développement de l'œuf .

Encéphale

Ensemble des centres nerveux situés dans la boîte crânienne : cerveau, cervelet, tronc cérébral, bulbe rachidien.


Encéphale humain

Engrais

Sels minéraux apportés artificiellement aux plantes cultivées pour augmenter les rendements des cultures.

Espèce

Ensemble des êtres vivants descendant les uns des autres ou susceptibles de se reproduire entre eux et d'avoir des descendants interféconds.
Le nom des animaux dans le langage courant ne désigne pas toujours une espèce. Le terme grenouille regroupe en fait plusieurs espèces : grenouille verte, grenouille rousse, etc.
Le genre masculin ou féminin des noms courants donné aux animaux induit parfois des idées fausses sur le sexe. On peut penser à tort que: « La grenouille est la femelle du crapaud » ou que « Le hibou est le mâle de la chouette ». En réalité, il existe des grenouilles mâles et des grenouilles femelles, des crapauds mâles et des crapauds femelles, des hiboux mâles et des hiboux femelles, des chouettes mâles et des chouettes femelles.

Étamine

Pièce d'une fleur correspondant à la partie mâle de l'organe reproducteur. Les étamines produisent les grains de pollen dans lesquels se forment les cellules reproductrices mâles et les libèrent.

 

F

Fécondation

Fusion entre une cellule reproductrice mâle (spermatozoïde) et une cellule reproductrice femelle (ovule), aboutissant à la formation d'une cellule œuf lors de la reproduction sexuée. La fécondation existe chez tous les êtres vivants à reproduction sexuée.

Feuille

Organe caractéristique des plantes à fleur dans lequel se produit la photosynthèse. Généralement, les feuilles sont vertes car elles contiennent la chlorophylle. Les feuilles des arbres peuvent avoir une forme aplatie (chez les feuillus) offrant une grande surface d'exposition à la lumière mais elles peuvent aussi avoir la forme d'aiguilles (chez les conifères).

Feuillu

Arbre possédant des feuilles aplaties par opposition aux conifères qui possèdent des aiguilles.

Fleur

Organe reproducteur de certains végétaux appelés plantes à fleurs
Une fleur présente typiquement :
- des sépales, pièces florales les plus externes, généralement de couleur verte, qui entourent le bouton floral avant la floraison ;
- des pétales, souvent colorés ;
- des étamines, organes mâles qui produisent et libèrent les grains de pollen.
- le pistil, partie femelle de l'organe reproducteur contenant les ovules.
Même si beaucoup de fleurs ont des pétales colorés, certaines fleurs sont petites et peu colorées (donc peu visibles).



Structure de la fleur

Flexion/extension

Mouvement élémentaire de rapprochement ou d'éloignement de deux segments d'un membre. Dans l'espèce humaine, par exemple, la flexion de l'avant bras sur le bras résulte de la contraction du muscle biceps qui rapproche les deux segments ; ce muscle est qualifié de fléchisseur, puisque lorsqu'il se contracte il entraîne une flexion du membre. Le muscle antagoniste, le triceps, est alors relâché. Au contraire, l'extension de l'avant bras par rapport au bras résulte de la contraction du triceps et le biceps est alors relâché. Le triceps est qualifié d'extenseur, puisque lorsqu'il se contracte, il permet une extension du membre (voir schémas ci-dessous).


D'après La Biologie en Flash

Fruit

Organe se formant par la transformation de l'ovaire de la fleur après la fécondation et contenant les graines. La notion botanique de fruit ne doit pas être assimilée à la notion de fruit du langage courant. Ainsi, tous les fruits au sens botanique ne sont pas nécessairement sucrés (haricot vert, courgette, aubergine).

 

G

Gamète

Cellule reproductrice mâle ou femelle.
Chez les animaux, les gamètes mâles sont produits par les testicules et sont appelés spermatozoïdes ; les gamètes femelles sont produits par les ovaires et sont appelés ovules.
Chez les plantes à fleur, les spermatozoïdes se forment dans les grains de pollen produits par les étamines ; contrairement aux animaux, le gamète femelle des végétaux est appelé oosphère et l'ovule est la partie de l'ovaire qui contient l'oosphère et se transforme en graine à l'issue de la fécondation.

Gène

Unité d'information génétique. Les gènes sont constitués d'ADN (acide désoxyribonucléique) et sont alignés sur les chromosomes. Le nombre de gènes est caractéristique de chaque espèce. On dénombre ainsi environ 30 000 gènes dans l'espèce humaine, 30 000 gènes chez la souris, 15 000 gènes chez la mouche du vinaigre (la drosophile), 19 000 gènes chez un ver microscopique (Caenorhabditis elegans), 4 000 gènes chez une bactérie (Escherichia coli).

Génie génétique

Ensemble des opérations permettant de modifier le génome d'un être vivant.

Génome

Ensemble de l'information génétique présente dans toutes les cellules d'un être vivant. Le génome contient notamment l'ensemble des gènes d'un individu.

Germination

Reprise de la vie active d'une graine aboutissant au développement de l'embryon.

Graine

Organe caractéristique des plantes à fleur résultant de la reproduction sexuée. Elle se forme par développement de l'ovule à la suite de la fécondation de la fleur par un grain de pollen. Une graine est constituée d'une plantule enveloppée par un tégument (la plantule est l'embryon muni de ses cotylédons).
Les graines constituent à la fois des formes de résistance, notamment en raison de leur état de déshydratation poussée, et de dissémination de l'espèce.


Structure de la graine

 

H

Habitat

Milieu de vie d'une espèce vivante.

Herbivore

Qualifie le régime alimentaire d'un animal se nourrissant de substances végétales.
Parmi les herbivores au sens large, on distingue, par exemple, les granivores (qui se nourrissent de graines), les herbivores au sens strict (qui se nourrissent d'herbe), les frugivores (qui se nourrissent de fruits), les nectarivores (qui se nourrissent du nectar des fleurs).
Dans certains ouvrages, ce mot est remplacé par végétarien. Le terme végétarien est utilisé en général pour l'alimentation humaine et désigne des personnes qui ne consomment pas de viande, mais qui consomment des produits d'origine animale (œœuf, lait, fromage). Les végétaliens ne consomment aucun produit d'origine animale (pas de viande, ni lait, ni œœuf).

 

I

Inflorescence

Mode particulier de regroupement des fleurs chez certaines plantes.


Inflorescences de pâquerette

Insecte

Groupe d'animaux caractérisés par un corps formé de trois parties (tête, thorax, abdomen) recouvert d'un squelette externe et portant typiquement trois paires de pattes articulées et deux paires d'ailes.
Les insectes ont, selon les groupes, un développement direct ou un développement indirect. Le développement direct correspond à l'absence de métamorphose entre la larve et l'adulte (la larve a le même aspect extérieur que l'adulte à l'exception des ailes : criquet, sauterelle). Le développement indirect correspond à la présence de la métamorphose (papillon, mouche, abeille).


Insecte (coléoptère)

Insectivores

Qualifie le régime alimentaire d'un animal qui se nourrit d'insectes

 

L

Larve


Stade du développement précédant le stade adulte de certains animaux (crustacés, insectes, amphibiens, etc.). La larve est appelée têtard chez les amphibiens (crapauds, grenouilles, tritons), asticot chez les mouches, ver de farine chez le ténébrion, chenille chez le papillon.

Larves de mouche (asticot)

Larve de grenouille (têtard)

Légume

Plante cultivée dont certaines parties sont consommées comme aliment. Dans le langage courant tous les organes végétaux consommés salés (tige, feuille, fruit, racine, fleur) sont considérés comme des légumes. Ainsi, la tomate consommée en garniture d'une viande est considérée comme un légume alors qu'il s'agit d'un fruit au sens botanique.
Au sens strictement botanique, on appelle légumes les fruits en gousse (petit pois, haricot).

Levure

Champignon microscopique unicellulaire. Les levures sont utilisées notamment dans la fabrication du pain, de la bière et du vin.


Cellules de levure (microscope optique x 600)

Litière

Couche superficielle du sol constituée par l'accumulation de débris organiques provenant des végétaux (feuilles, branches) et des animaux (déjections, cadavres) qui se dégradent sous l'action des micro-organismes du sol, champignons et bactéries.
Ne pas confondre avec la litière pour les chats qui est le matériau absorbant destiné à leurs déjections.

Locomotion

Mode de déplacement des animaux. La fonction de locomotion est assurée de diverses façons chez les animaux selon qu'ils possèdent ou non un squelette. Chez les animaux terrestres dépourvus de squelette comme le ver de terre et l'escargot, des ondulations d'origine musculaire qui se propagent le long du corps assurent la reptation.
Chez les animaux possédant un squelette (externe chez les insectes et les crustacés, interne chez les vertébrés), les muscles sont attachés aux segments du squelette et permettent par leurs contractions le mouvement relatif de ces segments. La combinaison de plusieurs mouvements élémentaires rend possibles différents modes de locomotion comme le vol (oiseaux et insectes), la marche et la course (insectes et vertébrés à quatre pattes), la nage (vertébrés aquatiques), la reptation (serpents).

 

M

Marcottage

Mode de reproduction asexuée (ou multiplication végétative) d’une plante au cours duquel une tige enfouie dans le sol donne naissance à une nouvelle plante susceptible de se séparer de la plante mère (exemples : ronce, framboisier, vigne).

Métamorphose

Ensemble de transformations subies par les larves de certains animaux pour passer au stade adulte. Au cours de la métamorphose, des organes disparaissent, d’autres sont modifiés et de nouveaux organes apparaissent. Exemple : le têtard chez les amphibiens, la nymphe chez les insectes (pupe chez les mouches, chrysalide chez les papillons) subissent une métamorphose. À la métamorphose il se produit souvent un changement dans le mode de vie de l’animal : alors que le têtard respire dans l’eau avec des branchies et est herbivore, la jeune grenouille issue de la métamorphose, respire avec la peau et les poumons et est carnivore.

Microbe

Etre vivant microscopique encore appelé micro-organisme. Les microorganismes sont très nombreux et appartiennent à des groupes variés d’êtres vivants (bactéries, champignon, algues, animaux unicellulaires). Si la grande majorité des micro-organismes est inoffensive pour l’Homme, certains d’entre eux, qualifiés de pathogènes, sont à l’origine de maladies chez de nombreux êtres vivants.

Migration

Déplacement en groupe d’une population animale qui se répète de façon saisonnière entre la zone de reproduction et une autre région où la population passe le reste de l’année. Exemple : les cigognes blanches et les hirondelles migrent vers l’Afrique en automne et reviennent nidifier en Europe au printemps.

Milieu

Ensemble des conditions (géographiques, climatiques et biologiques) qui caractérisent l’endroit où vit un organisme.

Mue

Chez les vertébrés, renouvellement du plumage, du pelage ou de la peau auquel les animaux sont sujets à certaines époques de l’année.
Chez les Arthropodes, renouvellement des enveloppes externes permettant la croissance de l’animal.
Ce terme est aussi utilisé pour nommer l’enveloppe perdue par l’animal : la mue du serpent, la mue du criquet.

Multiplication végétative

Mode de reproduction asexuée des végétaux permettant de donner naissance à un nouvel organisme à partir de divers organes non sexuels (tige, bulbe, tubercule, etc.). Exemples : marcottage, bouturage.
La multiplication végétative est utilisée notamment en agriculture pour reproduire une plante en grande quantité à partir d’organes ou de fragments d’organes. Exemples : microbouturage, culture in vitro.

Muscle

Organe moteur des animaux assurant le mouvement par sa contraction. Lorsqu’ils se contractent, les muscles se raccourcissent. Lorsqu’ils se relâchent, leur élasticité leur permet de retrouver leur longueur initiale.
Il existe différents types de muscles : ceux impliqués dans des mouvements involontaires (muscles du tube digestif faisant avancer les aliments, muscles du cœur propulsant le sang) diffèrent des muscles impliqués dans les mouvements volontaires (muscles locomoteurs).
Les muscles comportent des vaisseaux sanguins qui apportent nutriments et oxygène et des nerfs qui contrôlent les contractions.
Chez les vertébrés, les muscles impliqués dans la locomotion sont reliés aux os par les tendons.

N

Nutriment

 

Substance simple issue de la dégradation des aliments complexes capable de passer dans le sang au niveau de l'intestin lors de la digestion.
Les nutriments sont utilisés par l'ensemble des cellules d'un organisme comme source d'énergie (exemple : le glucose) mais aussi comme matériau de construction permettant la synthèse des constituants cellulaires.

 

Nutrition

 

Au sens restreint, transformation et utilisation des aliments chez les animaux.
Au sens large, les fonctions de nutrition correspondent à l'ensemble des fonctions impliquées dans le fonctionnement végétatif de l'organisme (nutrition, circulation, respiration et excrétion).
Chez les végétaux, les fonctions de nutrition regroupent l'absorption racinaire et foliaire, la circulation des sèves, la photosynthèse et la respiration.

 

Nymphe

 
Stade larvaire des insectes à métamorphose complète caractérisé par son immobilité. La nymphe résulte de la dernière mue larvaire et précède le stade adulte. Le passage de la nymphe à l'insecte adulte se fait lors de la métamorphose. Chez les papillons, la nymphe prend le nom de chrysalide, chez les mouches elle prend le nom de pupe.  

 

O

Œuf

Au sens strict, cellule primordiale résultant de la fécondation à l'origine de tout organisme à reproduction sexuée.
Au sens large, structure arrondie contenant l'embryon en développement, produite par les femelles des organismes ovipares (oiseaux, reptiles, insectes, etc.).
L'œœuf de poule produit en masse pour l'alimentation humaine contient le plus souvent un ovule non fécondé caractérisé par d'importantes réserves nutritives.

Omnivore

Qualifie le régime alimentaire d'un animal qui se nourrit d'aliments d'origine aussi bien animale que végétale.

Ovaire

Glande reproductrice femelle des animaux qui produit les gamètes femelles (ovules) et, dans certains groupes comme les vertébrés, des hormones sexuelles.
Chez les plantes à fleur, l'ovaire correspond à la partie renflée du pistil qui contient un ou plusieurs ovules. Lors de la transformation des ovules en graines à la suite de la fécondation, l'ovaire se transforme en fruit.


Ovaire de la fleur (chélidoine)

Ovipare

Se dit des animaux dont le développement embryonnaire (de la fécondation à l'éclosion) se fait à l'extérieur de l'organisme maternel dans un œuf où l'embryon trouve les réserves nutritives nécessaires à son développement. À l'éclosion, les œœufs libèrent soit une larve (amphibiens, insectes) soit un jeune qui ressemble à l'adulte (reptiles, oiseaux).

Ovovivipare

Se dit des animaux dont le développement embryonnaire se déroule dans un œuf qui n'est pas pondu à l'extérieur mais qui se développe à l'intérieur des voies génitales de la femelle jusqu'à l'éclosion. L'embryon se nourrit dans ce cas des réserves situées dans l'œœuf et n'a pas d'échanges nutritifs avec l'organisme maternel. Exemples : quelques espèces de requins et d'amphibiens (salamandre), guppys (poissons utilisés dans les aquarium d'ornement).

Ovule

Chez les animaux, cellule reproductrice femelle produite par l'ovaire .
Chez les plantes à fleur, petite masse ovoïde formée de quelques cellules dont notamment le gamète femelle appelé oosphère. L'ovule est contenu dans l'ovaire de la fleur et se transforme en graine après la fécondation.

 

P

Parasitisme

Type de relation entre deux organismes d'espèces différentes caractérisée par le fait que l'un, le parasite, vit aux dépens de l'autre, l'hôte, en prélevant chez ce dernier les éléments nécessaires à sa survie.

Parthénogenèse

Type de reproduction asexuée existant chez certains animaux au cours de laquelle une cellule reproductrice femelle se développe en un nouvel individu sans avoir été fécondée. La parthénogenèse est surtout répandue chez certains insectes comme les abeilles (où elle donne les mâles), les phasmes et les pucerons.

Pétale

Un des organes (ou pièces florales), souvent de couleur vive, qui constituent la fleur.

Photosynthèse

Processus biochimique caractéristique des végétaux chlorophylliens assurant la fabrication de substances organiques à la lumière. La photosynthèse utilise l'énergie de la lumière captée par la chlorophylle pour synthétiser des sucres à partir de substances minérales, l'eau et le gaz carbonique. Ce processus s'accompagne d'un dégagement d'oxygène.

Phototropisme

Réaction d'orientation déterminée par la lumière chez un être vivant. Si la lumière détermine une orientation dans sa direction, on parle de phototropisme positif. Si elle détermine une orientation opposée, on parle de phototropisme négatif.
Chez les végétaux, par exemple, les tiges croissent en direction de la source de lumière, elles présentent un phototropisme positif.
Chez les animaux, les cloportes (petits crustacés terrestres) et les vers de terre présentent un phototropisme négatif.

Piscivore

Qualifie le régime alimentaire d'un animal qui se nourrit de poissons.

Pistil

Pièce florale femelle située au centre de la fleur et formée de l'ovaire prolongé par le style se terminant par le stigmate sur lequel viennent se coller les grains de pollen lors de la pollinisation.
Voir fleur

Placenta

Chez les animaux, organe temporaire caractéristique des mammifères qui relie l'embryon à l'utérus maternel pendant le développement et à travers lequel se produisent les échanges avec l'organisme maternel.

Plancton

Ensemble des organismes aquatiques de petite taille qui sont transportés passivement par les mouvements de l'eau. On parle de zooplancton lorsqu'il s'agit d'animaux et de phytoplancton quand il s'agit de végétaux.

Plante

On a longtemps défini les plantes comme des végétaux chlorophylliens présentant des organes différenciés tels que des feuilles, par opposition aux champignons, dépourvus de chlorophylle et par opposition aux algues, dépourvues d'organes différenciés. Aujourd'hui, la classification phylogénétique considère comme des plantes tous les végétaux qui ont en commun la présence de chlorophylles a et b, la capacité à stocker les produits de la photosynthèse sous forme d'amidon et dont les cellules sont pourvues d'une paroi cellulosique. Contrairement à la classification ancienne, ceci inclut notamment les algues vertes. Les autres végétaux chlorophylliens qualifiés de plantes, et qui correspondent à l'ancienne acception, constituent le groupe des embryopytes (plantes issues d'un embryon) qui regroupe les hépatiques, les mousses, les fougères, les prêles et les plantes à graines.


Plantes à fleurs, fougères et mousses sont des embryophytes

Plantule

Embryon d'une plante à fleur présent dans la graine avant la germination. Les ébauches des différentes parties de la plante constituant la plantule sont la radicule (ébauche de racine), la gemmule (ébauche de feuille) et la tigelle (ébauche de tige).


Plantule

Pluricellulaire

Qualifie un être vivant qui est constitué de plus d'une cellule par opposition avec les organismes formés d'une seule cellule qualifiés d'unicellulaires.
La taille d'un organisme dépend notamment du nombre de cellules qui le constituent. Ainsi, la puce est constituée d'environ huit millions de cellules tandis que la souris comporte environ cent milliards de cellules.

Pollen

Poudre souvent jaune constituée de grains microscopiques, les grains de pollen, produits par les étamines d'une fleur. Les grains de pollen constituent l'élément mâle de la reproduction sexuée des plantes à fleur. Ils permettent aux cellules reproductrices mâles qu'ils produisent d'atteindre le pistil, organe femelle des plantes à fleur.

Pollinisation

Processus de transport du pollen lors de la reproduction sexuée des plantes à fleur qui, en assurant la mise en contact des grains de pollen avec les organes femelles d'une fleur de même espèce, rend possible la fécondation. Selon les plantes, le pollen est transporté par le vent ou par des animaux, en particulier des insectes.
Lorsque le pollen est transporté vers le stigmate de la même fleur, on parle de pollinisation directe et il y a alors autofécondation. Lorsque le pollen provient d'une autre fleur, on parle de pollinisation indirecte et il y a alors fécondation croisée.


Beaucoup d'insectes transportent du pollen de fleur en fleur

Prédateur

Qualifie un animal qui se nourrit de proies.

 

R

Racine

Organe généralement souterrain assurant l'approvisionnement des plantes en eau et en sels minéraux, leur fixation dans le sol, et parfois l'accumulation de réserves nutritives (exemple : navet, carotte).

Régime alimentaire

Caractéristiques des aliments ingérés par les animaux.
Trois grands régimes sont en général définis :
- herbivore (l'animal mange essentiellement des aliments d'origine végétale),
- carnivore (il mange essentiellement des aliments d'origine animale),
- omnivore (il mange des aliments d'origine végétale et animale).
La réalité est souvent plus complexe et il peut ainsi y avoir une variation du régime alimentaire selon les conditions de milieu. Le renard, par exemple, considéré comme carnivore se nourrit souvent de végétaux lorsque les proies manquent. Selon la saison, certains oiseaux consommant habituellement des graines consomment des insectes pendant la saison de reproduction.
Les observations en classe sur des animaux d'élevage mettent souvent en évidence des préférences alimentaires liées à la captivité mais pas nécessairement le régime alimentaire tel qu'il existe dans le milieu naturel. Ainsi, dans un élevage en classe, les fourmis s'agglutinent autour de la confiture qui ne fait pas partie de leur régime alimentaire dans leur milieu.

Reproduction

Fonction commune à l'ensemble des êtres vivants permettant la pérennité de l'espèce.
La reproduction peut être sexuée ou asexuée.

Reproduction asexuée

Mode de reproduction dans lequel un nouvel individu a pour origine un seul individu, contrairement à la reproduction sexuée. La reproduction asexuée est commune chez les végétaux ou elle est aussi appelée multiplication végétative. Chez les animaux, elle est beaucoup moins répandue. Ainsi, la parthénogenèse se rencontre chez quelques espèces d'insectes comme les pucerons, les phasmes et les abeilles.


Multiplication végétative, forme de reproduction asexuée, à partir d'un tubercule de pomme de terre

Reproduction sexuée

Mode de reproduction répandu chez la plupart des animaux et des végétaux qui nécessite la rencontre de deux individus de même espèce mais de sexe différent, l'un producteur de cellules reproductrices mâles, l'autre de cellules reproductrices femelles. La fusion d'une cellule reproductrice mâle avec une cellule reproductrice femelle ou fécondation donne naissance à la cellule-œœuf dont le développement donne un embryon à l'origine d'un nouvel individu. Celui-ci présente les caractéristiques générales communes à l'espèce. Toutefois, contrairement à la reproduction asexuée, la reproduction sexuée produit des individu qui ne sont pas strictement identiques sur le plan génétique, ni entre eux, ni avec leurs parents. On parle souvent de procréation plutôt que de reproduction sexuée pour qualifier cette dernière puisqu'il ne s'agit pas d'une copie conforme de l'un ou l'autre parent mais d'un individu entièrement nouveau.

Réseau alimentaire

Dans un milieu donné, chaque proie peut avoir plusieurs prédateurs différents et chaque prédateur peut consommer des proies appartenant à plusieurs espèces différentes. Il s'établit ainsi un réseau complexe de relations alimentaires appelé réseau alimentaire ou réseau trophique et qui est en fait l'association de toutes les chaînes alimentaires d'un milieu.


Un exemple de réseau alimentaire

Respiration

Le terme de respiration recouvre deux concepts différents selon que l'on se place au niveau de l'organisme ou au niveau cellulaire.
- Au niveau de l'organisme, la respiration est l'ensemble des processus assurant les échanges gazeux entre l'organisme et son milieu, absorption de l'oxygène contenu dans l'air ou dissous dans l'eau et rejet du gaz carbonique produit par l'activité de l'organisme. Chez les animaux le terme respiration est souvent aussi employé comme synonyme de ventilation c'est-à-dire pour désigner le fait d'inspirer et d'expirer.
- Au niveau cellulaire, la respiration est l'ensemble des processus assurant la production d'énergie des cellules par oxydation de substrats énergétiques comme le glucose. Dans ces processus, l'énergie chimique est libérée (sous une forme utilisable par les cellules) par une série de réactions d'oxydation dans lesquelles intervient l'oxygène. Ces réactions libèrent également du gaz carbonique.

Rhizome

Tige souterraine à croissance horizontale portant des bourgeons capables de produire un nouvel individu. On trouve un rhizome notamment chez les fougères et chez différentes plantes à fleur (Iris, carex, bambous, muguet, orties).

S

Sépale

Pièce la plus externe des fleurs, généralement de couleur verte.

Sève

Liquide circulant à l'intérieur des vaisseaux que contiennent certains végétaux appelés pour cette raison végétaux vasculaires (fougères et plantes à fleurs).
On distingue la sève brute, constituée d'eau et de sels minéraux prélevés dans le sol par les racines, qui circule des racines vers les feuilles qu'elle approvisionne en eau et la sève élaborée, solution de substances organiques synthétisées essentiellement par les feuilles, qui circule des feuilles vers les autres organes (racines, tiges, fleurs, fruits) auxquels elle distribue ces substances.

Spermatozoïde

Cellule reproductrice mâle ou gamète mâle qui fusionne avec le gamète femelle lors de la reproduction sexuée.
Chez les animaux, les spermatozoïdes sont produits par les glandes reproductrices mâles ou testicules et sont mobiles.
Chez les plantes à fleur, les spermatozoïdes se forment dans les grains de pollen qui sont produits et libérés par les organes mâles de la fleur, les étamines.

Squelette

Chez les vertébrés, ensemble des os qui constituent une charpente rigide sur laquelle sont fixés les muscles.
Chez les autres animaux, ensemble des structures rigides servant de carapace ou d'armature. Le squelette osseux des vertébrés est donc interne alors que le squelette chitineux des arthropodes (crustacés, araignées, insectes) est externe.
Le squelette rend possibles les mouvements et la locomotion car les muscles qui lui sont attachés permettent les mouvements relatifs des éléments squelettiques. Il assure aussi le soutien des organes mous et leur protection vis à vis des agressions extérieures (protection de tout le corps chez les arthropodes, protection du cerveau par le crâne et du système cœœur-poumon par la cage thoracique chez les vertébrés).


Squelette interne du chat et de la carpe

Squelette externe d'une punaise

Stade de vie d'un être vivant

Tous les êtres vivants sont caractérisés par un même déroulement de leur vie qui voit se succéder différents stades : naissance, développement et croissance, vieillissement et mort. À ces différents stades correspondent des états successifs du même organisme : œuf issu de la fécondation, embryon, jeune, adulte.

Stigmate

Partie supérieure du pistil (organe femelle de la fleur) dont la surface recouverte d'une substance gluante permet aux grains de pollen de se coller lors de la pollinisation. Voir schéma fleur

Stolon

Tige rampante appelée également « coulant » qui coure à la surface du sol. Un stolon peut produire au niveau d'un nœud une nouvelle plante susceptible de se séparer de la plante mère par rupture du stolon. Exemples : fraisier, renoncule rampante, violette).

Stomate

Ouverture microscopique de l'épiderme de la feuille. Chaque feuille présente à sa surface un très grand nombre de stomates à travers lesquels s'effectuent les échanges gazeux entre la feuille et l'atmosphère. Les stomates ont une ouverture variable qui dépend de nombreux facteurs externes (lumière, humidité) et internes (état hydrique de la plante).

Style

Partie allongée du pistil d'une fleur reliant l'ovaire et le stigmate. Voir schéma de la fleur.

Système nerveux

Système de communication câblé entre les organes propre aux animaux. Le système nerveux permet de capter des informations sur l'environnement externe et interne de l'animal, de les véhiculer vers les centres nerveux où elles sont analysées et traitées et d'émettre des messages permettant de contrôler les différents organes, notamment moteurs, pour fournir une réponse adaptée.
Dans l'espèce humaine, il est aussi le siège des capacités cognitives et de la pensée abstraite.


Système nerveux de l'homme (tiré de l'ouvrage Graine de sciences 2).

 

T

Tégument

Enveloppe protectrice superficielle d'un être vivant ou d'un organe. Chez les animaux, le tégument est constitué d'un tissu (peau, carapace) recouvrant le corps de l'animal. Ainsi, la peau constitue le tégument de l'espèce humaine.
Chez les végétaux, on qualifie de tégument l'enveloppe protectrice qui entoure l'ovule et la graine.

Testicule

Glande reproductrice des animaux qui produit les gamètes mâles ou spermatozoïdes et, dans certains groupes, comme les vertébrés, des hormones sexuelles.

Tige

Organe des plantes qui porte les feuilles et les fleurs.

Transgénique

Qualifie un organisme contenant un gène qui lui a été transféré par génie génétique.

Transpiration

Excrétion à la surface de la peau de la sueur produite par les glandes sudoripares présentes chez certains animaux. L'évaporation de la sueur permet notamment de refroidir le corps en cas de chaleur excessive.
Chez les plantes, évacuation de vapeur d'eau, essentiellement à travers les stomates des feuilles, à l'origine du mouvement de la sève dans la plante.

Tubercule

Tige souterraine modifiée par l'accumulation de réserves nutritives. Les tubercules portent des bourgeons susceptibles de donner naissance à une nouvelle plante. Exemple : tubercule de pomme de terre.

 

U

Unicellulaire

Être vivant constitué d'une seule cellule. Exemples : bactéries, paramécie, amibe, certains champignons comme les levures.

 

V

Vaisseau sanguin

Organe en forme de tuyau qui transporte le sang chez certains animaux.
Il existe trois types principaux de vaisseaux sanguins, les artères, les veines et les capillaires. Les artères se définissent comme les vaisseaux qui acheminent le sang depuis le cœœur vers les autres organes. Les veines se définissent comme les vaisseaux qui acheminent le sang depuis les autres organes vers le cœœur. Entre le réseau artériel et le réseau veineux se trouvent les réseaux de capillaires. C'est au niveau des capillaires que s'effectuent les échanges entre le sang et les cellules. Les capillaires sont les plus petits vaisseaux sanguins (capillaire signifie cheveu bien que les capillaires les plus fins soient nettement plus fins qu'un cheveu) mais aussi les plus nombreux. Au total, la surface d'échange est considérable : des milliers de mètres carrés pour chaque être humain.

Végétal

Le terme de végétal recouvrait classiquement les êtres vivants qui ne sont pas des animaux, essentiellement les plantes et les champignons. Aujourd'hui, on a montré que les champignons étaient plus proches des animaux que des plantes sur le plan évolutif et regrouper champignons et plantes est donc source de confusion par rapport à l'évolution du vivant. Il vaut donc mieux parler de végétaux chlorophylliens pour qualifier les algues et les plantes et de les distinguer des champignons et des animaux dont les besoins nutritifs sont de même nature.

Ver de terre

Le terme de ver de terre appartenant au langage courant recouvre une centaine d'espèces différentes de vers présents dans les sols de France. Les vers de terre sont des annélides ou vers annelés dont le corps est formé d'un grand nombre d'anneaux de structure similaire.
Le ver de terre creuse des galeries dans le sol en avalant la terre dont il extrait les matières organiques pour se nourrir. La respiration se fait à travers le tégument de l'animal maintenu humide par la sécrétion d'un mucus (sécrétion visqueuse).

Vivace

Se dit d'une plante qui vit plusieurs années par opposition aux plantes annuelles (cycle d'un an) et bisannuelles (cycle de deux ans).

Vivipare

Se dit des animaux dont la femelle donne naissance à une larve ou à un nouveau-né entièrement constitué par opposition aux animaux ovipares, qui pondent des œufs et des animaux ovovivipares dont le développement se déroule dans un œœuf qui se maintient dans les voies génitales de la femelle jusqu'à l'éclosion. Chez les animaux vivipares, l'embryon reçoit tout ce dont il a besoin de l'organisme maternel. Chez les mammifères comme le chien, le chat, l'espèce humaine, les échanges entre l'embryon et l'organisme maternel sont assurés par un organe spécialisé, le placenta.