La cuisine "moléculinaire"

Auteurs : Magali EMMEL(plus d'infos)
Résumé :
[Séquence] - Les notions de mélanges et solutions, de transformation de la matière, les perceptions dues aux sens, en particulier celui du goût, sont abordées en classe, dans le cadre d'un décloisonnement particulier qui permet l'accueil, dans une classe de CM2 située en ZEP, d'enfants handicapés mentaux d'un Institut Médico-éducatif, très motivés par les apprentissages scolaires.
Durée :
8 séances de 1h30 communes aux deux classes, sur 3 mois, et des séances spécifiques pour les élèves de l'IMED entre deux séances.
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

 

Travail effectué des élèves de l'Institut médico-éducatif départemental et une classe de CM2, encadrés par Magali PFEIFFER (IMED) et Pascale PREDAL et l'école élémentaire Dagneaux de Perpignan; Pyrénées-Orientales).


"La volonté de mettre en place un projet en milieu ordinaire pour 3 élèves handicapés mentaux de l’Institut Médico-Educatif, seuls lecteurs débutants du groupe, très motivés par les apprentissages scolaires, a entraîné leur accueil dans une classe de CM2 située en ZEP, dans la cadre d’un décloisonnement. L’acceptation de la différence, la prise en compte des difficultés dues au handicap permet de renforcer la sensibilisation des élèves de CM2  au travail en coopération et aux élèves de l’IMED de développer leur confiance pour surmonter en partie leurs difficultés par le plaisir du travail valorisé.
Le thème de la cuisine et les activités scientifiques qui en découlent permet de fédérer l’ensemble des élèves, tout en les mettant sur un pied d’égalité.
Les notions de mélanges et solutions, transformation de la matière, la mise en relation avec les perceptions dues aux sens, en particulier celui du goût, sont ainsi abordés en classe.
L’intervention d’un physicien expert, Jean Matricon, lors d’un stage et la présentation des ateliers culinaires animés par les enfants lors d’une « Exposciences » sont l’occasion d’échanges, d’apprentissages et de réinvestissements.
"
Extrait du rapport du jury des prix La main à la pâte 2007

Trois élèves de l'IMED, débutants en lecture, se sont rendus, accompagnés de leur enseignantes, une fois par semaine dans la classe de CM2, pour une durée de 1h30, de janvier à mars.

Ont été évaluées:
- l'évolution de la capacité de ces élèves à s'interroger sur ce qui leur sera présenté durant les séances
- la compréhesion de l'existence même de la matière, de sa conservation
- la mise en relation entre des observations faites et des facteurs intervenant dans une expérience
- la restitution orale d'une expérience, et la rédaction d'un compte rendu simple, par le schéma ou te texte.

Ce projet a mis en évidence de nombreux points.
- La difficulté des élèves à faire face à la différence
:  les élèves de CM2 ont été déroutés par les difficultés d'expression et de compréhension des élèves de l'IMED alors qu'ils sont du même âge. De même cette différence a été ressentie par les élèves de l'IMED, qui ont été angoissés du fait de la rapidité avec laquelle les élèves de CM2 écrivaient, et c'est sur ce point que reprendre des séances à l'IMED entre deux séances en classe de CM2 a permis de les sécuriser et de mettre en avant le fait qu'ils avaient retenu des éléments de ce qui avait été travaillé.

- L'auto-évaluation des élèves de l'IMED face à la lecture et l'écriture: après un temps où ils ont resenti angoisse et dévalorisation, ils ont réagi en étant très actifs en classe, en renforçant leur concentration durant toutes les activités de maîtrise de la langue à l'IMED.

- La faculté des élèves à s'entraider: un véritable tutorat, spontané s'est instauré lors des activités. Les élèves de CM2 prenaient en charge les phases d'écriture des l'élèves de l'IMED quand ces derniers étaient en retard et ils prenaient le temps d'expliquer à nouveau les consignes. Durant tout le projet et pendant toutes les phases (en classe, au Mas Bresson ou à l'exposciences) les élèves de CM2 ont été une véritable aide et ont permis aux élèves de l'IMED de se sentir à l'aise et de passer outre leurs difficultés pour participer activement en classe.

- L'importance que certains travaux soient effectués en amont d'une séance pour que les élèves de l'IMED puissent eux aussi présenter des affichages ou exposés, ce qui les valorise, car ils étaient véritablement acteurs des apprentissages en cours.

- L'ouverture vers un milieu extérieur à l'institut : Ce projet a permis aux él!ves de l'IMED d'aborder le milieu ordinaire avec plus de conficance et ce malgré leurs échecs antérieurs et de ce fait d eprendre plaisir à travailler dans une autre cadre, avec d'autres personnes.

- des ambitions en terme de savoirs : du point de vue scientifique, un tel projet permet d'aborder des notions de cycle 3 pour des élèves dont les compétences sont de l'ordre du Cyvcle 2. Il a été un véritable support pour des activités d'expressions orales et écrites.

- Une ouverture aussi au niveau des adultes : ces échanges entre classe spéciailisée et milieu ordinaire ont aussi été bénéfiques pour les adultes qui ont particpé à ce projet.

Voir l’intégralité du dossier au format .pdf de 50 pages, vous pourrez sélectionner les pages à imprimer (2.35Mo)

Voir le diaporama au format .ppt de 43 diapositives (1.35Mo)

 

Addons