Mes commentaires

Titre du contenu Publié Commentaire
Comment le Soleil s'est-il mis à "produire" de l'hydrogène ? Oui

Bonjour.

En fait, le Soleil ne produit pas d'hydrogène :
il le transforme dans son cœur par un processus de fusion nucléaire, transformant l'hydrogène initial en hélium (chaîne proton-proton). Pour que les réactions de fusion thermonucléaire s'amorcent au cœur d'un nuage d'hydrogène moléculaire en contraction, il faut que la température de ce cœur atteigne 10 millions de degrés, température atteinte par augmentation de la densité et de la pression causée par l'effondrement gravitationnel du nuage. Au cœur du Soleil, la température est actuellement de 15 millions de degrés.
On estime que le Soleil est né il y a 4,6 milliards d'années environ au coeur d'un nuage de gaz formé il y a 8 milliards d'années dans notre Galaxie, âgée quant à elle de 10 à 15 milliards d'années. L'amorçage de l'effondrement de ce nuage pourrait avoir été causé par des ondes de choc transmises au nuage par des explosions de supernovae voisines, des naissances massives d'étoiles ou des instabilités au sein même du nuage. Devenu instable, le nuage met quelques millions d'années à se contracter, puis quelques centaines de milliers d'années à se fragmenter en de multiples protoétoiles se contractant sous l'effet de leur propre masse et se réchauffant. En leur centre, les réactions de fusion nucléaire mettront à peine quelques dizaines de milliers d'années à se déclencher.

Cordialement
Pierre CRUZALEBES, Chargé de Recherches au CNRS 
Laboratoire Fizeau de l'OCA

Est-ce que des étoiles naissent encore ? Oui

Bonjour.

En fait l'évolution des étoiles dépend de leur masse initiale, et non de leur taille. Seules les étoiles les plus massives (de masse supérieure à 25 fois la masse du Soleil environ) se transforment en trous noirs à la fin de leur vie. Les étoiles de masse intermédiaire comme notre Soleil (de masse comprise entre la moitié et 7 fois la masse du Soleil) terminent leur vie en naines blanches, des astres de petite dimension (taille de la Terre, 10 000 km de diamètre environ) mais de température de surface élevée (pouvant dépasser les 100 000 K) et mettant plusieurs milliards d'années à se refroidir.

Cela étant dit, même si nous observons des étoiles en fin de vie, nous observons également des étoiles en train de naître au sein des grands nuages interstellaires composés de gaz et de poussières. Un exemple typique est celui de la grande nébuleuse d'Orion, située à environ 1 500 années-lumière de la Terre, véritable pouponnière d'étoiles au sein de laquelle on observe des étoiles nouvellement formées (âgées de 1 à 10 millions d'années) et encore entourées de leur disque protoplanétaire.
On estime que 4 ou 5 étoiles naissent chaque année dans notre galaxie. Né il y a 5,5 milliards d'années environ, notre Soleil fait partie de la seconde génération d'étoiles de notre galaxie, dont l'âge est estimé entre 10 et 15 milliards d'années.

Cordialement.
Pierre CRUZALEBES, Chargé de Recherches au CNRS
Laboratoire Fizeau de l'Observatoire de la Côte d'Azur

À quelle heure commence l'automne ? Oui

Bonjour,

La datation précise des saisons est liée à la position apparente du Soleil dans le ciel, ou, ce qui est équivalent, à la position de la Terre sur son orbite autour du Soleil.
Les équinoxes d'automne et de printemps correspondent au moment où le Soleil, qui circule toute l'année devant les étoiles sur une ligne imaginaire dans le ciel appelée écliptique, croise l'équateur céleste.
L'écliptique est la projection dans le ciel du plan le l'orbite terrestre, tandis que l'équateur céleste est la projection dans le ciel de l'équateur terrestre
(ligne imaginaire située à égale distance des deux pôles).
Les solstices d'été et d'hiver correspondent quant à eux aux moments où le Soleil (toujours sur l'écliptique) est le plus éloigné de l'équateur céleste.

Je vous conseille la lecture de l'article suivant :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saison
et, si vous souhaitez plus de précision, de :
http://www.imcce.fr/fr/ephemerides/astronomie/Promenade/pages4/438.html

Cordialement.
Pierre CRUZALEBES,
Astrophysicien à l'Observatoire de la Côte d'Azur,
Chargé de Recherches au CNRS

Déplacement des silhouettes devant le soleil couchant Oui

Désolé, sans description plus détaillée ni document fixant l'évènement (photo, film...), difficile de donner un début d'explication à ce phénomène. De façon générale, dans le cas où un phénomène inexpliqué (par les observateurs en tout cas) est constaté, je conseille de noter le maximum d'informations étayées de mesures (durées, angles, distances, conditions météo, horaires, directions, couleurs, vitesse, sons, vent, etc.) et accompagnées d'enregistrements (photos, films, dessins...), si possible par plusieurs observateurs situés à des endroits différents.
Cordialement.
Pierre Cruzalèbes

Pourquoi la Lune s\'éloigne-t-elle de la terre ? Oui

Bonsoir,

Je ne sais pas ce que Laurent en a dit, mais j'en dirais que la Lune s'éloigne de la Terre (de quelques cm par an) d'autant plus rapidement que la Terre ralentit sa rotation sur elle-même (0,002 s par siècle). Le système Terre-Lune est un système lié, comme le sont nos bras (la Lune) avec notre corps (la Terre).Pour ralentir sa rotation sur lui-même, un patineur écarte les bras, et il les replie sur lui pour accélérer.C'est le même phénomène qui régit la rotation de la Terre et la distance de la Lune.
La question devient donc : pourquoi la Terre ralentit ?
Comme la Terre n'est pas complètement solide (en fait, elle serait plutôt liquide à l'intérieur), des forces de frottement agissent qui tendent à la ralentir.
C'est comme si vous faisiez tourner un oeuf sur lui-même. S'il est cuit (solide), il tourne facilement. S'il est cru (liquide) son mouvement de rotation est plus dur à obtenir et à maintenir.

La vitesse de rotation de la Terre influence-t-elle la physiologie ? Oui

Bonjour.
Il faut distinguer vitesse de rotation (angulaire) et vitesse linéaire. Tout objet (ou personne) à la surface de la Terre tourne à la même vitesse (angulaire) de 1 tour en presque 24 h (23 h 56 min 4 s plus exactement), qu'il soit situé à l'équateur, aux tropiques, aux pôles, ou ailleurs. Par contre, un tour de la Terre représente près de 40 000 km à l'équateur (circonférence), mais seulement 28 000 km sous nos latitudes.
La vitesse linéaire est donc d'autant plus importante qu'on se rapproche de l'équateur (où elle est égale à 464 m/s) et d'autant plus faible qu'on se rapproche des pôles (aux pôles, elle est nulle). Cette vitesse n'a aucune influence sur les individus.
Par contre, on se sert d'elle pour envoyer les fusées dans l'espace : plus les bases de lancement sont proches de l'équateur, plus la vitesse de satellisation (vitesse minimum 7,9 km/s) sera atteinte facilement  ;  voir dans les archives des questions : quel est l'avantage de faire décoller une fusée à l'équateur.
Cordialement.
Pierre CRUZALEBES

Combien y a t-il d\'étoiles dans le ciel ? Oui

Bonjour.
En gros, 6 000 étoiles devraient être visibles à l'oeil nu depuis un observatoire (virtuel) situé hors de toute lumière parasite
d'où on pourrait voir l'ensemble de la voûte céleste (donc situé dans l'espace). Depuis la Terre, on ne peut en voir qu'une moitié à la fois, soit 3 000 environ par une nuit sans lune, en haute montagne loin des villes.
Selon les conditions, ce chiffre varie généralement de 20 en pleine ville à quelques milliers en dehors.
Mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a que 6 000 étoiles !
Dans notre seule Galaxie, on estime que le nombre d'étoiles est de 200 milliards. Comme on estime que l'Univers
contient plus de 350 milliards de galaxies plus massives que la nôtre, cela voudrait dire qu'il y aurait, au bas mot, quelque 30 000 milliards de milliards d'étoiles dans l'Univers, soit 3 suivi de 22 zéros !

Pierre CRUZALEBES
Chargé de Recherches au CNRS
Observatoire de la Côte d'Azur

Où est le pôle Nord magnétique ? Oui

Bonjour.

En fait ce que nous appelons le pôle Nord magnétique terrestre se situe bien dans les régions arctiques, à 1 000km environ du pôle nord géographique
(voir sur Wikipedia). 
La confusion vient de la définition des pôles nord et sud d'un aimant.
Quand on s'est aperçu qu'un aimant tournant librement sur lui-même s'orientait naturellement vers le nord géographique, on a décidé d'appeler "pôle nord" de cet aimant sa partie qui s'orientait vers le nord (géographique). Or on s'est rendu compte plus tard que deux pôles identiques d'un aimant se repoussaient tandis que 2 pôles opposés s'attiraient.
Donc, si la Terre est assimilable à un gigantesque aimant, c'est son pôle Sud qui doit attirer le pôle nord de l'aiguille aimantée de la boussole (voir une excellente animation).
Si on avait décidé dès le départ d'appeler "pôle sud" la partie de l'aiguille de l'aimant qui s'orientait vers le nord (attirée donc
vers le pôle nord de l'aimant terrestre), cette confusion n'aurait jamais existé.

Cordialement.