Mes commentaires

Titre du contenu Publié Commentaire
Séance sur les muscles au cycle 3, CM1 Oui

Bonjour,Voilà une ressource qui pourra vous aider :http://www.perigord.tm.fr/~ecole-scienc/pages/activite/corps_humain/Mouvts_corporels_ C3_pdf/Mouvts_corporels_C3.pdf

Est-ce que la chenille marche ou rampe? Oui

Merci David. Voilà une vidéo très intéressante ... Comme d'ailleurs la question initiale de Florence qui nous a permis de nous interroger sur le concept de locomotion.Ces deux entrées montrent bien l'importance du questionnement dans la démarche d'investigation. Il est souvent difficile de se dégager de la simple observation/description dans les sciences du vivant à l'école primaire. Pourtant, "Est-ce que les élèves peuvent ramper ? Comment font-ils ?" est un questionnement porteur permettant une expérimentation authentique et ouvrant la porte à une construction de ce qu'est la locomotion chez les animaux d'un point de vue général tout en s'appuyant (c'est le cas de le dire !) sur de nombreux exemples particuliers. Voici une séquence complète sur ce sujet : iciBien cordialement.François Lusignan

Est-ce que la chenille marche ou rampe? Oui

Quelqu'un a-t-il pensé qu'un dictionnaire pouvait rendre service pour qu'on passe à autre chose ? A des témoignages sur la construction du concept de locomotion animale au cycle 2 à partir d'élevages, par exemple, bien que ce très intéressant sujet ait été retiré des derniers programmes du cycle. Ce qui est bien dommage ...Alors voilà, le dictionnaire de l'académie française dit : Ramper (v. intr.)Se traîner sur le ventre. Il ne se dit au propre que des Serpents, des couleuvres, des vers, etc. Dieu condamna le serpent à ramper. Les couleuvres, les vers rampent.Il se dit, par extension, des Plantes qui n'ont pas la tige assez forte pour se soutenir et dont les branches se couchent, s'étendent sur la terre ou s'attachent aux arbres, comme le lierre, la vigne. Le lierre rampe à terre, rampe contre les murailles, rampe autour des arbres.Il se dit encore, par extension, des Animaux, de l'homme, lorsqu'ils se traînent sur le ventre. L'entrée de la grotte était très basse, il pénétra en rampant.Il se dit figurément de Ceux qui s'abaissent devant les gens puissants et Influents. C'est un homme qui rampe devant les ministres.Les chenilles marchent donc au sens propre grâce à leurs pattes thoraciques et pseudo pattes abdominales mais puisque elles prennent appui sur leur ventre, elles rampent également, par extension.De nombreuses espèces utilisent plusieurs moyens de locomotion en utilisant des organes adaptés pour prendre appui sur un support terrestre, aquatique ou aérien. La grenouille nage et saute par exemple. De plus, il existe beaucoup d'exemples d'un mode de déplacement marginal à un mode de déplacement principal : les éléphants marchent mais savent aussi nager, les fous du cap volent mais battent des ailes pour nager et capturent des proies jusqu'à 20 m sous la surface, les anguilles nagent mais peuvent ramper pour franchir des obstacles terrestres à leur migration, les tortues marines rampent avec leurs nageoires pour sortir du nid ou revenir pondre sur la plage ...

Comment grandissons-nous ? Oui

Bonjour,Le sujet est difficile en raison de la lenteur du phénomène chez nos élèves. Impossible de l'observer dans un temps de classe raisonnable. L'apport documentaire est donc indispensable et il doit être exploitable. Les radios pourraient en théorie convenir mais il est difficile de réunir un ensemble cohérent des mêmes parties du corps pour faire des comparaisons de données objectives. On ne pourra généralement que dégager des observations qualitatives ... mais tous les enfants de CE2 savent DÉJÀ qu'ils grandissent !! Cela revient donc à enfoncer une porte ouverte de constater ce fait sur des radios ! Il me semble plus formateur de travailler sur des données objectives, un document donc, pour réaliser un histogramme. Mais cela nous éloigne d'un des principes de la main à la pâte : observer un phénomène du monde réel. On peut pourtant concilier observation du réel et approche documentaire en mettant en place un élevage d'écrevisses, assez faciles à trouver chez un poissonnier, ou d'insectes (phasme, grillon ...) dont la croissance est rapide et différente de celle des enfants. Croissance lente et régulière pour ces derniers et mues successives pour les autres.Vous trouverez une séquence complète sur le sujet et des documents téléchargeables sur :http://www.perigord.tm.fr/~ecole-scienc/pages/activite/monde_vivant/visu_module.php?d omaine=monde_vivant&titre_module=Grandir&activite=activite&monde_vivant=monde_vivant Bien cordialement.François Lusignan

Système solaire en Maternelle Oui

Bonjour, Je suis bien d'accord avec David ... Chaque chose en son temps. Le niveau d'abstraction que cela suppose paraît bien élevé pour des GS. Cela dit, il me semble possible d'aborder un peu le sujet en commençant par travailler sur la lumière et les ombres. Il y a de nombreuses ressources disponibles. Le thème se prête bien à des expériences simples conduites par les élèves sur des problèmes proches d'eux. Exemple : comment faire grandir une ombre ? Il est possible de travailler en classe avec une source lumineuse produite par un projecteur de diapos réformé et de produire des ombres dans la cour avec le soleil. Au delà de ces objectifs adaptés à l'age des élèves, on pourra commencer éventuellement à s'interroger sur ce qui constituent des objectifs de savoir au cycle 3 : le mouvement apparent du soleil, le jour et la nuit ... Peut-on aller jusqu'à une première représentation du système solaire qui ait du sens pour les élèves ? François Lusignan

Conditions de développement des végétaux Oui

Bonsoir,Il semble que l'apport d'un minimum de connaissances soit nécessaire pour que les élèves comprennent ce qui s'est passé au cours de l'expérimentation. On ne peut pas tout (re)construire par l'expérience. Pourquoi ne pas proposer un document simple qui fera le lien entre ce que la classe a fait et compris et ce que la science dit de la germination et de la croissance des plantes (et que Jean François RODES a très bien résumé). Cela pourrait provoquer une nouvelle série d'expériences, non pour découvrir cette fois mais pour vérifier.Cordialement.François Lusignan

Classification phylogénétique Oui

Bonjour,Je mets en pièce jointe un document intitulé "Classification et classements" qui a été inclus dans "Classer les animaux au quotidien" publié au CRDP Bretagne et qui répond à votre question. Le problème - et vous avez raison de le souligner - est que les enfants - les maîtres aussi parfois :-) - bien évidemment mélangent différentes disciplines relatives aux organismes : anatomie, physiologie, écologie ... Qu'ils le fassent spontanément est normal. Après les avoir laissés s'exprimer assez librement pendant un temps forcément limité, le rôle du maître me semble être de les aider à se recentrer en guidant et en bornant leur recherche autour d'un problème bien identifié par tous. Le distinguo ovipare/vivipare est parfaitement valide mais ce n'est pas en travaillant sur les représentations des animaux utilisées dans la séquence qu'on peut le faire. Ces images ne donnent des infos que sur l'anatomie. Personne ne peut dire en se basant sur la seule image de tortue jointe à la séquence si elle pond des oeufs ou "fait des bébés", si elle est terrestre ou marine . En sciences, on utilise des arguments et non des opinions ou des souvenirs mal étayés.Il est donc assez simple d'obtenir que les enfants restent sur des affirmations dont la validité est apportée par les documents qu'on utilise pour répondre aux questions qu'on se pose : Qui a une main ? Qui a des poils ? Qui a 4 membres ? C'est possible parce que les réponses sont aisément accessibles à tous et irréfutables. Les documents utilisés répondent à ces questions et pas à d'autres. C'est pour cela que dans l'échantillon proposé, il n'y a pas de piège : il n'y a pas de baleine car on ne saurait lui trouver des poils ... Alors qu'elle en a. Il sera très utile dans un autre temps de chercher avec d'autres documents qui pond des oeufs et qui fait des petits mais c'est un autre problème. Il ne doit pas être éludé sous prétexte qu'on a décidé de faire de la classif mais on ne peut pas en classe être à la fois au four et au moulin.Merci de nous tenir au courant de vos travaux.

Classification phylogénétique Oui

Patience Gwenaël, on y réfléchit Bruno et moi.Souci bien entendu avec les "algues" qu'on peut ranger avec les "poissons" dans un placard.Les lecteurs de ce forum seront les premiers informés si on met en ligne quelque chose.En attendant, y a-t-il des collègues de maternelle qui ont pris connaissance de la séquence sur le corps de l'enfant incluant une initiation à la classification moderne et qui envisagent de tester cette ressource ?François

Classification phylogénétique Oui

Bonjour à tous,Je suis très dubitatif sur l'intérêt de classer les végétaux aux niveaux d'enseignement qui nous intéressent : primaire et collège, et ce pour les mêmes raisons que Bruno. Il y a déjà suffisamment à faire avec les animaux à partir de caractères devant nécessairement être accessibles aux élèves, sinon ça n'a aucun intérêt pédagogique. Classer le végétal ne peut être fait que si on maîtrise les caractères, beaucoup plus complexes, donc bien plus tard dans la scolarité.Toujours concernant le sujet "Classification", nous avons mis en ligne une séquence maternelle sur le corps humain qui inclut une séance de classification avec un échantillon composé d'une femme (la maîtresse ??), un babouin, un lion, un cheval, une tortue, un scarabée et un escargot. Je précise que ce sont bien des maternelles et ce dès la PS qui peuvent travailler sur les principes de base de la classification moderne.Nous serions intéressés de lire sur ce forum vos réactions après utilisation en classe de cette ressource.http://www.perigord.tm.fr/~ecole-scienc/pages/activite/corps_humain/visu_module.php?d omaine=corps_humain&titre_module=L%27enfant%20et%20son%20corps&activite=activite&corp s_humain=corps_humain

Classification phylogénétique Oui

Bonjour à tous,Bon, je crois qu'on peut dire sans crainte de se tromper que les inspecteurs sont des animaux comme les autres ;-) Ils n'ont pas de formation particulière en systématique dans leur cursus évolutif.Je viens de mettre en ligne pas plus tard que ce matin une nouvelle co-production Chanet - Lusignan qui pourra apporter une aide aux formateurs IUFM , conseillers pédas, inspecteurs, animateurs associatifs ... sur le sujet des nouvelles classifications. C'est la présentation que nous utilisons depuis quelques mois avec Bruno et qui a été plusieurs fois remaniée. Nous l'avons assortie de commentaires et d'une biblio. Comme rien n'est parfait et notamment notre travail, n'hésitez pas à proposer des améliorations qui profiteront à tout le monde.Bien cordialement.François Lusignanhttp://www.perigord.tm.fr/~ecole-scienc/pages/activite/monde_vivant/Telechargements/S oMod.htm

Classification phylogénétique Oui

Bonjour,Des outils sont en ligne sur le site de l'EDS : documentation pour les maîtres (les clés de la phylogénie pour le primaire) et activités pour la classe (séquences cycle 2 et cycle 3).Merci à Didier Pol de diffuser la proposition d' actualisation de la fiche connaissance rédigée par Guillaume Lecointre . Peut être serait-il opportun de rappeler son existence à qui de droit. 4 années en ont sans doute effacé le souvenir dans l'esprit des destinataires :-)Si j'en crois le nombre croissant de messages que nous recevons sur le site de l'EDS, il est évident que le sujet pose et posera de plus en plus de questions et qu'il est donc plus que temps que l'école primaire se mette en phase avec la connaissance scientifique actuelle. Celle-ci n'est pas plus complexe à aborder avec de jeunes enfants que la classification traditionnelle mais elle demande un effort de reconstruction des connaissances pour les maîtres. Les formations que je réalise de même que celles faites par Bruno Chanet, co-auteur des ressources mises en ligne, montrent que les collègues sont très demandeurs. Bien cordialement.François Lusignanhttp://www.perigord.tm.fr/~ecole-scienc/pages/activite/monde_vivant/Telechargements/S oMod.htm