Mes commentaires

Titre du contenu Publié Commentaire
Dynamo et alternateur Oui

Je ne peux pas répondre directement à la question, mais il y a un moyen simple de savoir si un générateur électrique fournit du courant continu ou du courant alternatif: c'est de mesurer la tension à ses bornes avec un contrôleur. Si le contrôleur est réglé sur "courant alternatif" on mesurera une tension non nulle quel que soit le type de courant fourni; si il est réglé sur "courant continu", on ne mesurera une tension non nulle que sur un générateur de courant continu.

Comment reconnaître les pôles de mon aimant avec une boussole ? Oui

Les pôles de même signe se repoussent, les pôles de signes différents s'attirent. Le pôle nord d'une boussole est donc attiré par le pôle sud d'un aimant.

Est-ce le générateur qui fournit les électrons du circuit ? Oui

Non, le s électrons qui circulent dans un circuit électrique sont certains des électrons des atomes constituant le s matériaux conducteurs (en général des métaux) qui composent le circuit électrique. Ces électrons sont "libres" de se déplacer d'un atome à l'autre, et c'est le ur déplacement collectif, sous l'influence d'une différence de potentiel (ou tension) fournie par le générateur , qui provoque le courant électrique dans le circuit.

Les clôtures électriques Oui

A ma connaissance, ceci n'est pas exact : si trois enfants touchent une clôture électrique comme vous le décrivez, il est possible que l'un d'entre eux ressente le choc électrique plus que les autres, mais je ne vois pas de raison particulière pour que ce soit l'enfant C. Ce serait plutôt celui qui "ferme" le circuit, et donc probablement l'enfant A.

Le courant alternatif Oui

En effet, un courant alternatif, par opposition au courant continu change continuellement de sens dans un circuit. Pour le courant continu (par exemple celui que fournit une pile), ce "sens" est toujours le même, tandis que pour le courant alternatif (par exemple, celui que nous fournit EDF), le sens du courant s'inverse 50 fois par seconde. Il est donc "alternativement" dans un sens puis dans l'autre. De la même façon, le sens de déplacement des électrons s'inverse 50 fois par seconde.

Comment les électrons circulent dans une pile cuivre-pomme-aluminum ? Oui

- Le courant électrique est un mouvement d'ensemble de charges électriques dans un conducteur (en général un fil métallique) reliant entre eux, et alimentant des appareils électriques: ampoules, moteurs, appareils électroniques, etc. On appelle ces charges électriques des électrons: ce sont des particules minuscules, chargées électriquement, et qui peuvent se déplacer dans un métal.
- Une pile est un générateur d'électricité, c'est l'appareil qui va causer le mouvement des charges. Il existe, en dehors des piles plusieurs types de générateurs, avec des principes de fonctionnement différents: une pile produit de l'électricité à partir de réactions chimiques.
- L'explication détaillée du fonctionnement d'une pile me semble hors de portée d'élèves de CP. On peut néanmoins peut-être leur expliquer qu'une pile est en fait constituée de deux parties actives. Dans une de ces parties, il y a une réaction chimique qui produit des électrons, et dans l'autre, il y a une réaction chimique qui consomme des électrons. Les électrons circulent d'une partie à l'autre à travers le circuit électrique extérieur à la pile et cette circulation est le courant électrique. Les
deux parties de la pile ne doivent pas être séparées, et l'ensemble du circuit doit constituer un circuit fermé.
Par exemple une pile cuivre-citron-zinc est constituée d'une partie active, le contact cuivre-citron, et d'une autre partie active, le contact citron-zinc. D'un côté, il y a la réaction chimique qui consomme des électrons, de l'autre, il y a la réaction chimique qui produit des électrons. L'utilité du citron est qu'il permet un transport de produits entre les deux contacts, produits eux aussi porteurs de charges électriques, et qui alimentent les réactions chimiques sur ces contacts.
Les piles fer-citron-zinc ou cuivre-pomme-aluminium fonctionnent sur le même principe.
Lorsque le circuit extérieur n'est pas fermé (lorsqu'on ne "branche" pas la pile sur un circuit électrique), les réactions chimiques ne se produisent pas dans les deux demi-piles, et la pile reste intacte, prête pour l'utilisation. Par contre, les réactions chimiques qui se produisent en cours d'utilisation consomment certains des produits constitutifs de la pile, quand ces produits sont entièrement consommés, la pile ne marche plus.

Quel est le nom de la poudre noire contenue dans une pile ronde ? Oui

Pour répondre complètement à la question concernant les piles, il me faut savoir de quel type de pile il s'agit (c'est en principe marqué dessus).
D'autre part, les piles contiennent des produits chimiques (acides) corrosifs et dangereux pour la peau, les muqueuses... Il est donc fortement déconseillé de les ouvrir, à plus forte raison pour ou avec des enfants.

Pourquoi le vibreur résonne alors que l'ampoule ne s'éclaire pas ? Oui

L'interprétation de l'expérience avec plusieurs ampoules est exacte. Les ampoules ont probablement des caractéristiques différentes. Ces caractéristiques sont en général inscrites sur l'ampoule elle-même, sous la forme d'une tension (par exemple 3,5 V) et d'un courant (par exemple 0,2 A). La résistance de la lampe peut se calculer facilement, c'est: résistance = tension / courant. C'est en principe celles dont la résistance est la plus faible qui ne s'allument pas.
Les unités sont :
pour les tensions des Volts (en abrégé V)
pour les courants des Ampères (en abrégé A)
pour les résistances des Ohms (en abrégé la lettre grecque oméga majuscule

Pourquoi le vibreur résonne alors que l'ampoule ne s'éclaire pas ? Oui

Schématiquement, la réponse est que, compte tenu des caractéristiques de la pile et des deux autres éléments composant le circuit (ampoule et vibreur), le courant qui traverse ce circuit est insuffisant pour éclairer la pile, mais suffit pour faire marcher le vibreur.
De façon plus précise: Le circuit électrique décrit dans cette question est un circuit simple composé d'un générateur électrique (la pile), et de deux éléments appelés "récepteurs", l'ampoule et le vibreur. Le générateur est caractérisé par une tension, qui s'exprime en volts (par exemple 4,5 volts pour une pile plate).
Les récepteurs sont caractérisés, pour simplifier, par leur "résistance" (voir la réponse de Pierre-Bernard Fontès à la question précédente). En fonction de cette résistance, le générateur va débiter dans le circuit un courant, dont l'intensité sera plus ou moins grande: plus la résistance du ou des récepteurs est faible, et plus l'intensité du courant est élevée.
Dans le circuit décrit dans la question, c'est le même courant qui traverse les deux récepteurs (ampoule et vibreur). D'autre part, les résistances de ces deux éléments s'ajoutent.
Pour qu'une ampoule s'allume, il faut que l'intensité du courant qui la traverse soit suffisamment élevée. Si, par exemple on met dans un circuit alimenté par une pile une ampoule de "ménage", l'intensité du courant ne sera pas suffisante pour l'éclairer. Si, au contraire, on met une ampoule de lampe de poche, alors cette ampoule s'éclairera.
Dans le montage décrit ici, il apparaît donc que le courant traversant l'ampoule n'est pas suffisant pour qu'elle s'éclaire. Il y a pourtant du courant qui la traverse puisque le vibreur marche (je rappelle que c'est le même courant qui traverse les deux éléments). Cela signifie que la résistance du vibreur est plus élevée que celle de l'ampoule, et que cette résistance limite l'intensité du courant à une valeur trop faible pour que l'ampoule s'éclaire.
Une autre façon d'expliquer ce phénomène, est de dire que la tension disponible aux bornes de la pile se répartit entre les deux récepteurs du circuit, proportionnellement à leur résistance. Si la résistance du vibreur est supérieure à celle de l'ampoule on va trouver une tension très faible aux bornes de l'ampoule, qui sera donc traversée par un courant de faible intensité, insuffisant pour l'éclairer.

Le gaz qui s'échappe de la solution d'eau salée Oui

Je vais tenter de vous donner quelques précisions en complément de la réponse que vous a déjà faite Pierre-Bernard Fontes.
- le gaz qui se dépose du côté relié au pôle - est bien de l'hydrogène (ou plus précisément du "dihydrogène"; attention, en présence d'une flamme ou d'une étincelle, un mélange d'hydrogène et d'oxygène peut exploser!).
- Vous obtenez plus de gaz et plus de dépôt dans l'eau salée que dans l'eau "pure" car l'eau salée conduit mieux l'électricité que l'eau du robinet. Le courant qui passe dans votre circuit électrique est donc plus grand pour l'eau salée, et les réactions chimiques (transformations de produits en d'autres produits) sont plus importantes.
- Votre expérience est effectivement un peu compliquée, du fait des matériaux et produits différents que vous avez utilisés: fil de cuivre, fil de fer ou autre, pince crocodile si celle-ci était plongée dans l'eau, impuretés de l'eau du robinet, et sel. C'est pour cette raison que vous obtenez différents produits: gaz, dépôts colorés divers.
Vous pouvez réaliser une expérience plus simple en utilisant deux fils de cuivre, de l'eau pure (eau "distillée") dans laquelle vous dissoudrez un peu de sel de cuivre, comme le sulfate de cuivre que mentionne Pierre-Bernard Fontes.
Le passage du courant dans votre récipient aura alors pour seule conséquence de dissoudre le cuivre du côté relié au pôle + et de le redéposer du côté relié au pôle -.

Les piles électriques Oui

Les piles salines, alcalines, au mercure, au lithium... sont toutes des piles électriques, c'est à dire qu'elles fournissent de l'électricité.
Plus précisément le principe de fonctionnement d'une pile est de transformer une énergie chimique en énergie électrique. Selon le type de transformation chimique mise en jeu, et donc des composants de la pile, on aura une pile saline (qui contient un électrolyte "salin", à base de chlorure), une pile alcaline (qui contient un électrolyte "alcalin"), ou une pile au lithium (avec une électrode au lithium), etc.

L'électricité produite par une pile procède du même phénomène physique que celle dont on dispose sur les prises électriques d'un appartement (circulation d'électrons dans un conducteur en général métallique), mais n'a pas les mêmes caractéristiques. En particulier: - les piles fournissent du courant "continu" (les électrons circulent toujours dans le même sens dans le circuit électrique, de la borne négative à la borne positive de la pile), alors que l'EDF nous fournit un courant "alternatif" (le sens de circulation des électrons alterne -il n'y a pas de borne positive ou négative sur une prise- avec une fréquence de 50 alternances par seconde).
- la tension d'une pile ordinaire est faible: 1,5 ou 4,5 volts, alors que la tension disponible sur une prise de courant est plus élevée: 220 volts.

Les clôtures électriques Oui

Une clôture électrique n'est pas branchée directement sur une batterie (ni sur le secteur). Un convertisseur, alimenté par la batterie (ou par le secteur) délivre des impulsions haute tension (de plusieurs milliers de volts), à une cadence d'environ une impulsion par seconde. La durée des impulsions est d'environ 0,15 seconde.
Avec de telles tensions, on peut se demander, au contraire, pourquoi on ne peut pas s'électrocuter avec une clôture électrique.
S'il arrive (extrêmement rarement) que des enfants puissent être légèrement "choqués", suite à un contact avec une clôture électrique, l'énergie produite à chaque impulsion dans la clôture est faible (de l'ordre du joule), et ne présente donc, en principe, pas de danger.