Mes commentaires

Titre du contenu Publié Commentaire
quel type de recherche pour découvrir les familles d'aliments? Oui

Un très bon support de réflexion : les photos des petits déjeuners des enfans du monde, par Hannah Withaker : voir ici !

Séquence sur les régimes alimentaires des animaux Oui

Concernant le réseau alimentaire de la forêt, après une discussion visant à faire émerger les représentations, il est possible de fournir aux élèves des cartes représentant un être vivant et ce qu'il mange (ils ne peuvent de toute façon pas l'inventer), de leur fournir des ficelles.... puis de les mettre au défi de représenter physiquement le réseau. Ceci marque en général beaucoup les esprits, et ancre l'idée d'interconnexion.

Fonctions des êtres vivants au CE2 Oui

Et comment, qu'on connaît, on adore ! On en a parlé là : https://labmap.wordpress.com/2015/11/09/initiation-a-la-peluchologie/

Envoi de guides pédagogiques Oui

[IMPORTANT] Bonjour à tous,

Vous êtes inscrits sur le forum du module "L'Océan, ma planète et moi" et vous recevez à ce titre les notifications du forum : lorsque quelqu'un poste quelque chose, vous êtes prévenus.

Ici, Mathieu a demandé à Alain d'expliciter ses fonctions, mais tous les abonnés du forum sont maintenant en train de préciser les leurs, massivement. Cette question ne s'adressait qu'à Alain...

Si vous ne souhaitez pas recevoir les notifications, vous pouvez les désactiver. Pour celà, décocher la case "cette page" ou carrément "Forum L'océan ma planète et moi" dans la colonne de droite, dans la boîte "Se tenir informé".

Envoi de guides pédagogiques Oui

Bonjour, Catherine,

Tous les inscrits au projet reçoivent les notifications du forum.

Bien cordialement,

Gabrielle

Envoi de guides pédagogiques Oui

Bonjour Catherine,

Vous êtes ici dans le forum (public) consacré au module Océans, sur lequel votre collègue Nelly a posté. Vous n'êtes pas dans "votre espace" (je ne sais pas à quoi vous faites référence).

Nous avons vérifié : votre module a été expédié le 16 novembre 2015, à votre adresse professionnelle (qui est celle que vous avez fournie).

Bien cordialement,

Gabrielle

Envoi de guides pédagogiques Oui

Bigre. Nous ne donnons pas dans les groupes japonais. Y avait-il vraiment la mention de la Fondation la main à la pâte sur l'enveloppe ? Le paquet avait-il été ouvert ? Etes vous sur que ce colis a un rapport avec nous et que votre guide ne pas simplement arriver ultérieurement ?

Mon collègue Mathieu pourra vérifier si votre demande était éligible et si l'envoi a été fait. Si l'enveloppe mentionne La main à la pâte, alors nous contacterons notre routeur pour savoir s'il est en cause.

 

Envoi de guides pédagogiques Oui

Pour celà, il vous faut cliquer sur "commander le guide pédagogique" tout en haut à droite de cette page.

Cordialement,

Gabrielle

Envoi de guides pédagogiques Oui

Bonjour Nelly, le guide est gratuit, envoi inclus, mais il s'adresse plutôt à des enseignants de sciences, qui ont la priorité pour le recevoir.
Bien cordialement,
Gabrielle
 

La forêt et le climat. Oui

La main à la pâte propose un guide sur la question du climat ("Le Climat, ma planète... et moi"), que vous trouverez en ligne à cette adresse gratuitement (il ne fait plus l'objet de distribution papier car il date de quelques années en arrière) : http://www.fondation-lamap.org/climat

Concernant les liens entre forêt et climat, je vous invite à consulter ces explications, sur le site du wwf. Elles constituent, à mon sens, un résumé succinct et clair qui pourra aider vos élèves à trouver des réponses sur ce point précis.

La Main à la Pâte s'occupe majoritairement de production de ressources à destination des enseignants, et de formation de formateurs. Elle n'a pas vocation à intervenir dans les classes. Si vous voulez chercher un spécialiste susceptible de venir en classe, vous pouvez consulter le site de la Fondation C Genial : http://www.cgenial.org/

A quoi sert le concept de classification pour les élèves. Oui

La classification, telle qu'elle est aujourd'hui faite, se veut le reflet de l'histoire évolutive des êtres vivants. Chercher à la retracer à partir des espèces (actuelles et fossiles), en apprendre la méthode, est comme de participer à une vaste enquête sur l'hisoire d'une "famille" dont tout l'état civil aurait été perdu à jamais, ne restant que ses représentants vivants aujourd'hui et quelques photos de cousins depuis longtemps disparus. Qui est plus proche de qui ? En soi, cette perspective est motivante, et d'autant que cette famille là..... c'est la nôtre !

Je ne sais pas, concernant la version néerlandaise du livre de Guillaume Lecointre, je suis désolée !

Classification phylogénétique et classement Dewey Oui

Pour illustrer les changements de pensée de l'homme vis à vis de sa place dans "la nature" et donc la mutation de la méthodo en classification en découlant, j'ai bricolé deux dessin. C'est carricatural, bien sûr, mais ça résume cette petite révolution scientifique... et humaine.

Avant, on classait comme ça (et c'était plutôt un "tri") - Cliquez dessus pour voir en grand. :


 

Mais ça, c'était avant. Maintenant, on classe plutôt comme ça - Cliquez dessus pour voir en grand. :

Classification phylogénétique et classement Dewey Oui

Bonjour François,

Aujourd'hui, les systématiciens s'attachent à produire une classification qui soit le reflet de l'histoire évolutive du vivant. Les groupes que l'on manipule, nommés "clades", rassemblent un ancêtre commun (hypothétique, puisqu'on ne pourra jamais avoir la certitude en trouvant un fossile, qu'il s'agit de lui ou d'un cousin, même très proche !) et l'ensemble de tous ses descendants. Par exemple l'ancêtre commun à tous les tétrapodes (caractérisés par la présence de deux paires de membres) et l'ensemble de tous ses descendants : espèces actuelles ou fossiles.

Tout groupe qui serait incomplet (un ancêtre commun hypothétique mais seulement une partie de ses descendants) ou "fourre-tout" (des espèces piochées à droite et à gauche dans des groupes évolutivement éloignés) n'est pas valide au regard de cette méthodologie.
- C'est le cas, par exemple, pour le groupe des dinosaures (Dinosauria), qui n'est valide que si on y inclue les oiseaux : autrement, il manque une partie des descendants de l'ancêtre commun hypothétique considéré.
- Des groupes comme "poissons", "reptiles" ou "invertébrés" sont des ensembles "fourre-tout", rassemblant des espèces très variées, sur des critères respectivement liés à un mode de vie (pour les "poissons") ou une définition par l'absence (la non-présence de vertèbres chez les "invertébrés"). Ces groupes ne sont pas des clades, ils ne sont pas valides au regard de la méthodologie en vigueur de classification du vivant, mais ils sont néanmoins encore dans le langage courant car ils sont un héritage culturel vieux de plusieurs siècle et nous informent sur la place centrale que s'attribuait l'être humain dans la "Nature", il y a deux siècles...

La classification de Dewey (initiée au 19ème) l'utilise, tout comme les enfants, et même les adultes, qui ont grandi dans ces conception. A l'aide d'un travail de méthodologie en classification (en commençant pourquoi pas par le classement de formes géométriques comme dans cette séance), on peut réfléchir avec les élèves à la pertinence d'utiliser des "clades" plutôt que des groupes "fourre tout" ou encore à "rassembler sur un critère d'absence".

Une fois ceci discuté, les élèves - comme les scientifiques bien souvent - continueront sans doute à utiliser les "noms onnis" de "reptiles" ou "poissons" (même au Muséum, on ne peut souvent s'en empêcher !) mais en ayant conscience de leur non pertinence scientifique au regard de la classification telle qu'elle se fait aujourd'hui. Ils sauront que dans le langage courant, ça ne pose pas de problème (nous continuerons tous d'aller à la poissonnerie et pas chez le "vendeur de téléostéens, sélaciens, crustacés décapodes et mollusques variés"... mais que si l'on se place dans un contexte de travail en sciences et qu'on veut fabriquer une classification pertinente (qui soit le reflet d'une histoire évolutive du vivant), alors il faut faire d'autres types de groupes... et utiliser d'autres noms.

Cette discussion autour du langage est passionnante en classe : en classification, le lien entre science et langage est très étroit (la systématique décrit, nomme et classe), et une entrée par le défi "pourquoi le terme de poisson n'est-il pas correct en sciences ?" peut même être un fil conducteur très stimulant, avec les plus grands, au collège par exemple, car les élèves ont parfois déjà eu échos de controverses.

J'espère avoir pu vous apporter quelques éléments de réflexion !

Le sommeil Oui

Bonjour Clémence,

Je pense que vous pouvez présenter la chose sous l'angle "les besoin de notre organisme", puisque le sommeil, l'alimentation et la dépense physique en font partie (ces deux derniers effectivement faciles à relier entre eux).

Des nouvelles du projet Oui

Bonjour Sandrine, je vais laisser David répondre de façon plus précise, mais le guide ne sera pas prêt, au mois de juin. Le lancement aura vraisemblablement lieu au début de l'année scolaire.

Les régimes alimentaires chez les animaux Oui

Bonjour,

Je suis un peu troublée de ne pas véritablement voir le lien entre votre question et le sujet du message ("les régimes alimentaires chez les animaux"). Je vais m'attacher à répondre à la question dans le corps du message.

Je pense que vous trouverez les pistes que vous cherchez dans le livre "Comprendre et enseigner la classification du vivant", sous la direction de Guillaume Lecointre (paru chez Belin).

Pour vous répondre en deux mots, la classification du vivant est le fruit du travail des systématiciens. La systématique est la science qui s'attache à décrire, nommer et classer les espèces. Ces chercheurs sont généralement spécialisés dans la systématique d'un groupe donné : crustacés décapodes, mollusques terrestres, fougères, oiseaux, mousses, amphibiens... La somme de leurs contributions permet d'avoir une idée de la "vue d'ensemble" de l'arbre du vivant.

Cette classification est sans cesse affinée ou remaniée au gré de l'évolution des techniques nous permettant de caractériser plus finement les espèces... et au gré des découvertes d'espèces encore inconnues de la science. Ainsi, la classification du vivant ne sera jamais figée ; elle a même connu (et connaîtra peut-être encore) des "révolutions", certains groupes ayant radicalement changé de place dans l'arbre. Pour cette raison, des mises à jour des ouvrages relatifs à la classification sont régulièrement publiés. Pour cette même raison, vous employez dans votre question le terme "classification actuelle" : elle est effectivement valable à un instant t... et il est fortement permis d'espérer que les systématiciens seront encore capables de l'affiner, la compléter et la remanier à l'avenir.

Aujourd'hui, les systématiciens s'attachent à produire une classification qui soit le reflet de l'histoire évolutive du vivant. Les groupes que l'on manipule, nommés clades, rassemblent un ancêtre commun (hypothétique) et l'ensemble de tous ses descendants. Par exemple l'ancêtre commun à tous les tétrapodes (caractérisés par la présence de deux paires de membres) et l'ensemble de tous ses descendants : espèces actuelles ou fossiles.

Tout groupe qui serait incomplet (un ancêtre commun hypothétique mais seulement une partie de ses descendants) ou "fourre-tout" (des espèces piochées à droite et à gauche dans des groupes évolutivement éloignés) n'est pas valide au regard de cette méthodologie.
- C'est le cas, par exemple, pour le groupe des dinosaures (Dinosauria), qui n'est valide que si on y inclue les oiseaux : autrement, il manque une partie des descendants de l'ancêtre commun hypothétique considéré.
- Des groupes comme "poissons" ou "invertébrés" sont des ensembles "fourre-tout", rassemblant des espèces très variées, sur des critères respectivement liés à un mode de vie (pour les "poissons") ou une définition par l'absence (la non-présence de vertèbres chez les "invertébrés"). Ces groupes ne sont pas des clades, ils ne sont pas valides au regard de la méthodologie en vigueur de classification du vivant, mais ils sont néanmoins encore dans le langage courant car ils sont un héritage culturel vieux de plusieurs siècle et nous informent sur la place centrale que s'attribuait l'être humain dans la "Nature", il y a deux siècles...
 

propriété thérapeutiques du mucus d'escargot Oui

A ma connaissance, la bave d'escargot est riche en collagène, en élastine, en allantoïne, qui lui permettent de glisser sur les surfaces qu'il explore. Ce sont des composés classiquement utilisés en cosmétique (dans les crèmes, dentifrices, gels...).

La bave d'escargot a également un effet de relachement sur la trachée et les bronches, c'est pourquoi elle est utilisée dans la production de sirops contre la toux. Pour en savoir plus sur cet aspect thérapeutique, vous pouvez lire le résumé de cet article scientifique.

Chaîne et équilibre alimentaire Oui

Bonjour Stéphanie,

Le module "A l'école de la biodiversité" disponible gratuitement ici propose une séance consacrée à ce thème : la séance I.7. Par ailleurs, une animation multimedia est disponible, permettant justement de simuler les déséquilibres pouvant se produire lorsqu'un maillon du réseau est retiré. Vous pouvez la consulter et la télécharger ici.

dans la peau d'un chercheur Oui

Bonjour Laurence,
Les collègues sauront te répondre par rapport à ces frais.
Pour notre part, nous cherchons à tester (dans le cadre de notre projet de minisite "qu'est-ce que la science ?" et avec l'accord du CERN) une version "pour tous" de l'activité sur les boites. Tu peux la lire ici. Si tu es intéressée, dis-nous, mais il est certain que de le faire avec les chercheurs du CERN apporte un plus !

graines de sciences XVI ! Oui

C'est envoyé par email, à l'instant, avec quelques photos !

Pages