apparition de la vie

3 messages / 0 récent(s)
Dernier message
apparition de la vie

Bonjour,
J'enseigne en CM1, CM2.
Je rencontre, posé dans un livre de littérature (l'abominable histoire de la poule, Oster), le problème de l'œuf et de la poule. Qui de l'œuf et de la poule est apparu en premier sur terre?

1. Pensez-vous que cette question de l'œuf et de la poule me permette, au delà du paradoxe, d'engager mes élèves dans un questionnement scientifique?
Il me semble que cette question relève d'une étude de l'évolution des espèces vivantes mais aussi de l'apparition de la vie sur terre (point qui me semble plus difficile en CM1 CM2).

2. Quelles activités, autre qu'une recherche documentaire, pourrais-je proposer pour traiter cette question?

En vous remerciant pour vos réponses,
Bien cordialement,
Pierre Laporte

La littérature pose parfois des questions qui n'ont pas d'intérêt scientifique parce que ce sont de fausses questions, c'est-à-dire des questions qui comportent en elle-mêmes une erreur de représentation, ou une confusion sémantique, ou un bagage philosophique incompatible avec l'exercice des sciences, ou encore parce que la question est si imprécise qu'elle permet dix réponses possibles selon le sens que chacun lui donne (et donc on n'est plus en science).

Il y a donc (au moins) deux façons de répondre :

1. Oeuf et poule pris isolément sont des conventions de langage que vous pouvez traiter à travers une définition donnée à chacun. Oeuf : cellule résultant de la fécondation. Poule : femelle de l'espèce Gallus gallus. Selon ces définitions, l'oeuf dans l'histoire du vivant date de 2,1 milliards d'années, au moins. La poule en tant qu'espèce ne date que de 5 millions d'années (c'est le temps de divergence de son groupe-frère). Vu comme cela, l'oeuf est dont bien antérieur, et de beaucoup, à la poule. Si par oeuf, on sous-entend oeuf à coquille dure (ce qu'un enfant aura spontanément comme représentation, puisqu'il en mange), celui-ci date de l'origine des amniotes, c'est-à-dire de 320 millions d'années. Même conclusion. Je ne vois aucun exercice à faire là dessus, à part mobiliser une frise chronologique et travailler sur la durée relative des temps, ce qui est déjà très conpliqué à concevoir. Je ne suis pas prescripteur en pédagogie, mais il existe tout un tas de solutions bien éprouvées (par exemple faire sentir physiquement la longueur relative des durées sur un parcours où on doit marcher sur des distances relatives au temps à appréhender, du type 5 mètres versus 320 mètres... etc.

2. Si par oeuf, on sous-entend oeuf de poule, l'oeuf de poule est inséparable de la poule. Et pour cause : l'oeuf est qualifié "de poule !". Donc, l'un ne peut pas être apparu avant l'autre. La réponse est : ni l'un ni l'autre ; et la question nous force dans une alternative erronée dont il faut pouvoir sortir. L'oeuf de poule ne peut pas être l'oeuf de l'ancêtre de la poule, ni l'oeuf d'espèces futures qui émaneraient éventuellement de la généalogie à venir des poules. Le lien symétrique d'engendrement entre l'oeuf et l'adulte date d'avant l'apparition des êtres vivants que nous qualifierons de "poule" (Gallus gallus) afin d'assurer la cohérence de notre langage. Les espèces sont des conventions de langage posées sur des hypothèses de segments généalogiques cohérents. Les maillons de ces segments généalogiques, ce sont précisément des liens d'engendrement entre l'oeuf et l'adulte, et entre l'adulte et l'oeuf. Pour un scientifique, "Poule" (ou plutôt Gallus gallus) est une convention de langage posée arbitrairement sur un segment de multiples liens oeuf-adulte. Comme pour toutes les autres espèces. Le drame de la notion d'espèce, c'est qu'elle nous paraît très concrète et intuitive, mais son appréhension scientifique est très abstraite.

La question est donc piégée par une pensée essentialiste. Autrement dit, elle n'est surprenante, ou paradoxale, que si vous avez une vision essentialiste du vivant. Vous n'acceptez son alternative forcée que si vous avez une vision essentialiste de la nature. Seule une vision nominaliste fondée sur la cohérence des conventions de langage, vous fait comprendre que la question est absurde et demande une réponse qui sort de la fausse alternative (ou la poule, ou l'oeuf). En somme, si vous abordez la question selon la première stratégie proposée ci-dessus, vous pouvez développer une activité de science autour des durées temporelles (faire ressentir cinq millions d'années versus 2,1 milliards d'années, ou bien 320 millions d'années selon le sens choisi pour le mot oeuf). Si vous adoptez la seconde stratégie, elle débouche sur une activité de philosophie.

Guillaume Lecointre

Bonjour,

La réponse de Guillaume est très complète, mais comme j'avais prévu de répondre, je vais ajouter quelques détails.

J'allais répondre essentiellement dans le sens du point 1 proposé par Guillaume, soit l'apparition évolutive de l'oeuf (sous-entendu comme il peut-être compris en CM1/CM2, c'est à dire l'oeuf amniotique, composé de la cellule-oeuf entourée d'albumen (blanc d'oeuf), de membranes coquillières et d'une coquille, calcifiée ou non), ce qui correspond à un des éléments du paradoxe.

Ce paradoxe est, volontairement ou pas, provocant, avec un petit côté créationniste / fixiste dans sa formulation, comme précisé par Guillaume dans le point 2 sur la pensée essentialiste. Mais ça me semble difficile à aborder en CM1/CM2

J'ai été confronté plusieurs fois à cette question, et je réponds généralement avec un exemple qui permet de rappeler plusieurs notions évolutives, qui peuvent être comprises à cet âge.

La Poule est un Oiseau (et tous les Oiseaux pondent des oeufs avec la même structure).
Or les Oiseaux ne descendent pas des Dinosaures, ils SONT des Dinosaures. Les Dinosaures forment un groupe cohérent (monophylétique) qui comprend de nombreuses lignées, dont celle des Oiseaux, et c'est la seule lignée de Dinosaures qui ne soit pas éteinte il y 65 millions d'années.

Et on sait que les autres Dinosaures disparus pondaient des oeufs de même structure, on a retrouvé de nombreux nids fossiles.

L'oeuf (amniotique) comme on le connait est donc bien antérieur aux Oiseaux, puisque des Dinosaures de lignées évolutives bien plus anciennes en pondaient déjà...
Les Oiseaux ont donc "hérité" de pondre des oeufs de leurs ancêtres, qui possédaient déjà ce caractère.

Ca permet donc de rappeler que les Dinosaures n'ont pas tous disparu, car les Oiseaux SONT des Dinosaures ! Ils font d'ailleurs partie du groupe des Théropodes, comme les Tyrannosaures. La Poule est donc une cousine pas si éloignés des Tyrannosaures (quand même environ 180 millions d'années de divergence !).

Le même raisonnement peut être étendu à l'ensemble des Reptiles si nécessaire, mais c'est peut-être moins parlant qu'avec les Dinosaures.
Les Mammifères sont également des Amniotes, mais l'évolution decondairede la placentation complique inutilement le raisonnement ici !

Si c'est disponible, on peut faire faire une recherche documentaire sur les dinosaures, dans un ouvrage qui montrerait des oeufs et nids fossiles. Voire trouver un arbre évolutif des dinosaures qui montre que les oiseaux en font bien partie.

Cordialement.

Bertrand Bed'Hom