Travail sur le squelette Cycle 1 MS

4 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Travail sur le squelette Cycle 1 MS

Bonjour à tous,

J'ai lancé une séquence pédagogique autour du squelette, avec une enseignante et sa classe de MS.
Pour préciser le contexte (en résumé !) : plusieurs séances ont été consacrées au recueil des représentations initiales (dessine et explique ce qu'il y a à l'intérieur de ton corps), à la découverte de squelettes (maquettes, radiographies..) en passant par l'observation de leur corps et l'utilisation de leurs sens ; les élèves ont verbalisé leurs découvertes (à l'intérieur de notre corps, il y a des os. Nous avons tous un squelette...). A partir de l'album des Bizardos, nous avons découvert que chaque os a sa place dans notre corps.
A présent, nous souhaiterions faire réfléchir et expérimenter les élèves sur "Pourquoi avons-nous un squelette?", afin d'aller vers le rôle de maintien du corps grâce au squelette (avec des concepts sûrement simplifiés pour le niveau MS). Nous n'avons pas encore recueilli leurs hypothèses à cette question, étant bloquées à ce niveau : comment "anticiper" leurs réponses et savoir quel matériel pourrait les aider à vérifier ces hypothèses ? Nous pensions proposer aux élèves du matériel (type: petites baguettes ou cure-dents, fils de fer, cure-pipe, fils de laine et pâte à modeler, morceaux de tissu pour "symboliser un bonhomme"...), afin de travailler sur la nécessité d'avoir des "éléments durs" dans notre corps. C'est très difficile à expliquer par écrit, mais notre objectif serait de passer par l'objet (impliquant peut-être une trop grande abstraction) pour comprendre que pour "tenir", ou pour "tenir debout", nous avons besoin du squelette. Nous ne savons comment lancer la question ni cette expérimentation, sans risquer de perdre les élèves, ou d'aller vers des concepts scientifiques qui seraient erronés...
Le fait qu'il y ait des parties qui "plient" (articulations) sera probablement abordé en motricité, sauf si les élèves l'évoquent pour cette séance.

Merci de votre éclairage, de vos idées ou retours d'expérience, jusque-là les élèves adhèrent énormément au projet, nous espérons aller plus loin dans notre expérimentation mais pour le moment, ce sont les adultes qui bloquent !

Christel (enseignante MS) et Mélanie (coordo. sciences)

Bonjour,

L'utilisation de petites pièces rigides ou souples pour comprendre l'utilité du squelette me parrait bien: on peut aussi utiliser des pailles pour assembler différents os (https://www.pinterest.fr/pin/121526889922962717/?autologin=true)

Si vous voulez appréhender le mouvement et l'utilité des muscles antagonistes pour maintenir une posture voici quelques exemples pour modéliser une articulation (poulie/rotule) entre 2 os longs (tube de carton ou de plastique) avec 2 muscles antagonistes (ballons/élastiques). On peut alors régler la tension de chaque muscle pour mimer un mouvement ou une posture différente. On peut aussi supprimer l'un des 2 muscles pour montrer que les 2 sont nécessaires.
Pour cette étape il faudra construire à l'avance au moins une partie du système qui peut être un peu complexe pour des enfants de MS.

https://www.thingiverse.com/thing:1040304
https://www.pinterest.fr/pin/270004940138170864/?autologin=true
https://player.vimeo.com/video/46710263

Bonne construction.
Baptiste Balança

Docteur en neurosciences
Docteur en anesthésie reanimation

Bonjour,
Votre projet est vraiment intéressant. Pour la suite pourquoi ne pas proposer un defi à vos élèves? Par exemple comment faire tenir un doudou (un qui soit tout mou bien sûr) debout? C'est une situation problème qui leur permettrait de ré investir ce qu'ils ont déjà vu sur le squelette.
Bonne continuation.

Bonjour,

Dans votre approche sur la nécessité d'un squelette pour le maintien du corps et surtout ses mouvements, il est possible d'aborder la notion d'exosquelette utilisé par les arthropodes par exemple (insectes, crustacés, arachnides...)et aussi par Ironman...cela évite de se limiter à l'homme qui n'est qu'un animal parmi les autres, et permet d'élargir les propositions comme par exemple celle d'une peau suffisamment dur pour servir d'exosquelette ( et la nécessité de mue pour grandir etc.) .

Bonne continuation Valérie Poncin- médiatrice scientifique ALTEC