Progressivité d'une séquence sur l'alimentation au cycle 3

4 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Progressivité d'une séquence sur l'alimentation au cycle 3

Bonsoir,

Je prépare actuellement le CRPE en candidate libre, j'ai travaillé sur une séquence consacrée au "savoir s'alimenter pour préserver sa santé" pour des élèves de CM2.
J'ai monté cette progression à partir de 2 items des programmes "apports alimentaires: qualité et quantité" et " établir une relation entre l'âge, l'activité, les conditions de l'environnement et les besoins de l'organisme".

Je souhaiterais avoir un avis sur la progression proposée sur mes 8 séances, dont 5 ont pu être testées en classe lors d'un stage:

-Séance 1 - Evaluation diagnostique des connaissances initiales sur les attendus de fin de cycle 2 et notamment les 7 groupes alimentaires (familles) à partir d'un classement d'aliments proposés par les élèves
-Séance 2- La qualité des aliments: les 3 fonctions des aliments en lien avec les familles et avec la composition nutritionnelle (lecture d'étiquettes, aliments "multifacettes")
-Séance 3- La valeur énergétique des aliments: classement d'aliments du moins énergétique au plus énergétique (relevé sur l'étiquette, unité, compléter un tableau à double entrée, comparer le classement "instinctif" de départ avec le classement réel, l'eau sans apport calorique)
-Séance 4- Les produits sucrés: prendre conscience de la quantité de sucre contenu dans une canette de limonade: résolution à partir de la lecture de l'étiquette (problème de proportionnalité)
-Séance 5- Déséquilibres alimentaires: comprendre le rapport d'équilibre ou de déséquilibre entre apports alimentaires et dépenses énergétiques, définir la notion de "malnutrition"
-Séance 6- Equilibrer son alimentation: connaître les principes de variété et de proportions (justifier l'équilibre des menus de la cantine et composer un menu complémentaire équilibré)
-Séance 7- Des besoins énergétiques variables: savoir que les besoins énergétiques d'un individu varient selon son âge, son sexe et son niveau d'activité physique
-Séance 8- Evaluation sommative sur 3 compétences clés de la séquence: savoir lire une étiquette alimentaire (appariement étiquettes/emballages), recomposer un menu non équilibré et justifier sa démarche (conseils de nutrition apportés à un enfant en connaissant la composition de ses repas de la journée), relier des profils d'individus de sexe, d'âge et d'activité variés à leurs besoins énergétiques (valeur, unité).

Cette séquence ne permet pas la mise en oeuvre d'une démarche expérimentale ou d'observation (je n'ai pas trouvé d'activités pertinentes pour ce niveau de classe) , la plupart des activités sont reliées à la lecture d'étiquettes ou à la recherche documentaire et permettent des liens interdisciplinaires avec les mathématiques, pensez-vous que cela lui enlève son caractère "scientifique"?

Je vous remercie par avance pour vos conseils et vous souhaite une bonne soirée,

Florence.

bonjour
a la lecture de votre séquence je me dis " elle a tout fait " mais dans le sens négatif !!c'est à dire que je trouve que vous vous êtes axée sur les connaissances a transmettre et vous avez essayé d’être le plus complète mais du coup vous avez forcément minoré les compétences
Il me semble que même si l’acquisition de nouvelles connaissances est importante, le principal objectif de l’enseignement en primaire est d’éveiller la curiosité des élèves, de les intéresser au monde qui les entoure, de les initier à la démarche scientifique (observation, expérimentation,modélisation, compte rendu…) et aussi bien sûr de travailler autrement qu’en français ,la lecture, l’écriture et le langage oral, le domaine 1 COMMUNIQUER(surtout item 3 du sc). Je pense, que même si tous les grands thèmes du programme doivent être abordés, on ne peut pas tout traiter dans le détail.
je vois par exemple que vous recueillez les conceptions initiales , qu'est ce que vous en faites ? quels obstacles sont apparus ? qu'avez vous fait pour aider les élèves a les franchir ?
la démarche d'investigation suppose un investigation a partir de problèmes les plus concrets possible ; ou sont ils ? cette investigation peut prendre plusieurs formes dont la documentation c'est ce que vous utilisez; cherchez des documents sur le scorbut (car le médecin lind qui a utilisé une méthode scientifique au 18e pour découvrir un remède ( les agrumes) et qui a permis aux anglais d'avoir la suprématie sur les océans -) vous pourrez pratiquement faire rentrer les élèves dans son expérimentation...
qu'est ce que ça veut dire pour un élève de CM l’énergie des aliments ? est ce qu'ils savent lire des tableaux? est ce qu'ils savent lire une pyramide alimentaire ? pourquoi cette construction ?
a mon sens il faut BEAUCOUP simplifier, rendre concret, utiliser le petit logiciel PYRAMIDE pour les équilibres , en plus vous travaillerez sur la compétence TICE - vous ne voulez pas en faire des diététiciens mais les INITIER
cordialement
contactez moi si vous voulez échanger nanou.202b a r o base g m ail

Bonjour Florence,

je suis tombée sur ton message en cherchant moi-aussi des informations pour ma séquence sur la nutrition que je présenterai (j'espère) à mon oral de CRPE.
Tout d'abord, je trouve ta séquence très complète et bien équilibrée (en terme de découpage), et elle a l'avantage de lier d'autres compétences disciplinaires de CM2 (comme la proportionnalité).
J'ai choisi le niveau CM1, et également les mêmes objectifs de programme que toi ("besoins qualitatifs et quantitatifs" et "variation des besoins avec le profil").

Quelles séances as-tu testé en particulier pendant ton stage ? Quel est le constat que tu as pu en faire (points bloquants, réussites...)?

Désolée de ne pas t'apporter de regard plus expérimenté, je suis également intéressée par les réponses qui seront apportées à ta demande, j'espère qu'il y en aura!

Bon courage dans tes révisions.

Bonjour Emmanuelle, j'ai testé l'intégralité de ma séquence sur 2 semaines, ce fut dense et un peu ambitieux en terme de gestion du temps de séance.
Réussites:
-L'intérêt des élèves pour peu que tu partes de leur vécu alimentaire et que tu problématises bien chaque objectif de séance,
-La compétence "lecture d'étiquette" travaillée sur 2 séances (en groupes hétérogènes au départ puis en binômes ensuite):il m'a semblé que les élèves ont pu faire le lien entre composition, intérêt nutritionnel et équilibre alimentaire sur une journée puis sur une semaine, j'espère qu'ils auront un regard plus réflexif et critique sur l'offre alimentaire et sur les publicités
-Le sucre caché (ici dans une limonade appréciée et consommée)
-le lien entre alimentation équilibrée, obésité, diabète et rachitisme: conséquences de la malnutrition
- Le réinvestissement de compétences mathématiques (tableau double entrée et proportionnalité)
Difficultés ou "faiblesse" de la séquence:
- Pas de situation-problème permettant de réfléchir et de mettre en oeuvre une expérience pour vérifier les hypothèses (risque de monotonie, séquence manquant de "concret" très axée sur les connaissances comme le souligne le commentaire précédent le tien)
-Lecture de diagrammes en bâton (d'où un questionnaire pour guider l'interprétation)
-Déroulement des mises en commun: chronophage, j'aurais du "planifier" l'ordre d'exposé des élèves en fonction de leurs procédures
-Lexique: certains termes connus et associés à un rôle (le calcium est bénéfique pour la croissance par ex), mais difficulté parfois à associer une famille d'aliments à un constituant alimentaire.
-Suite à l'évaluation: difficulté des élèves à associer certains profils d'individus à leurs besoins énergétiques de base: homme et femme adultes surtout, adolescent/te ensuite;les sportifs, nourrissons, enfants et personnes âgées ont été facilement associés à leur métabolisme de base.Un travail sur logiciel pourrait y remédier (faire varier un facteur à la fois et observer les effets sur le métabolisme de base).

C'était ma première expérience active en classe et je n'avais jamais monté de séquence, je crois que j'ai proposé quelque chose de très compliqué et théorique (en partant au plus près des programmes), mais globalement les élèves se sont montrés curieux, enjoués, impliqués et m'ont surpris par leurs capacité à travailler en collaboration (groupes), par leurs connaissances et leur capacité à réinvestir des compétences d'une séance à l'autre.

Bon courage également,
Florence.