Démarche d'investigation et gestion du temps de classe

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Démarche d'investigation et gestion du temps de classe

Bonjour
Pouvez vous m'éclairer sur la gestion du temps de classe avec la gestion d'une démarche d'investigation.
Prenons l'exemple du thème énergie: En menant une démarche d'investigation sur le thème " comment l'eau peut être chauffée ", des élèves vont proposer plusieurs solutions qu'ils vont vérifier en expérimentant. Si mon objectif en PE est de les faire comprendre que le soleil est une source d'énergie qui chauffe l'eau, comment limiter les expériences ( chauffer de l'eau avec du feu ... ) sans frustrer les enfants ? Même chose pour la suite ( utilisation de réflecteurs, d'une couleur sombre, d'un effet de serre ). Comment gérer toutes les propositions à expérimenter sans les limiter pour favoriser l'épanouissement de l’élève dans ses recherches, tout en respectant un emploi du temps très chargé avec beaucoup de matières à enseigner ? . Je reconnais vivement l’intérêt transdisciplinaire du procédé mais cela sous entant repenser et aménager une bonne partie de son enseignement global .
Merci de votre réponse et vos suggestions.

Cela peut prendre du temps mais comme tout apprentissage à long terme. Il faut penser le développement des compétences d'investigation à l'échelle des cycles, pas de la classe.
Concernant le feu, il est facile pour des raisons de sécurité de l'interdire.
Pour le reste des hypothèses que les élèves voudront vérifier, il serait judicieux de travailler par équipe d'hypothèses. L'idée est de partager à la classe avant(chaque groupe présente son protocole pour que son questionnement devienne celui de la classe : hypothèse bien formulée ? protocole pertinent ? résultats attendus ?...) et après l'expérimentation (rappel hypothèse, résultats visibles, conclusions, nouvelles hypothèses,...). Tu peux donc avoir en même temps dans la classe 8 ou 9 expériences. On peut imaginer qu'avec 2 séances d'expérimentations tu auras réussi à travailler avec eux sur la formulation de l'hypothèse, la mise en place d'un protocole, l'isolement d'un paramètre, les conclusions à tirer de l'expérience...
Ainsi tu seras certain de ne pas passer à côté des représentations des élèves. Dans une classe, on avait cette idée largement répandue que pour chauffer l'eau, il fallait la remuer car "dans ton bain quand l'eau se rafraîchit, si tu la brasses, elle se réchauffe". Sans démarche d'investigation, impossible pour l'enseignant de découvrir cette idée et sans expérimentation, impossible de faire bouger cette représentation initiale.