En quoi le fait de manipuler du réel permet aux apprenants de mieux acquerir des notions ?

6 messages / 0 récent(s)
Dernier message
En quoi le fait de manipuler du réel permet aux apprenants de mieux acquerir des notions ?

BonsoirJe suis en pleine rédaction de mon mémoire de M2 EFE ESE (dans l'espoir bien sur d'avoir le concours l'année prochaine pour devenir professeur des écoles)Je sollicite l'aide des professeurs qui consultent ce forum car dans ce cadre j'ai fait passer un questionnaire à des professeurs de l'école dans laquelle je suis en stage, mais j'ai eu très peu de retour (peut-être ont ils eu peur du nombre de questions?)Je me suis donc dit que le meilleur moyen d'avoir suffisamment de réponses pour l'exploiter serait de le mettre en ligne. Pour cela quel meilleur site que celui de la main à la pâte, ma problématique étant:"En quoi le fait de manipuler du réel permet aux apprenants de mieux acquérir des notions ?"Le questionnaire sera anonymé de manière à ce que toute réponse soit exprimé librement et ne soit pas « ajustée » à ce que voudrait l’éducation nationale. Il s'agit donc de votre avis personnel, il n'y a pas de bonnes ou mauvaises réponses. Aucun jugement ne sera porté sur les méthodes d’enseignement ni sur la personne qui remplit le questionnaire. J’attends des réponses assez complètes et précises qui me permettront d’exploiter les données en faisant une synthèse de tout ce que j’ai pu recueillir.Je vous remercie d'avance du temps que vous pourrez m'accorder, cela est vraiment très important pour moi. N'hésitez pas à faire suivre ce lien à vos collègues si vous le pouvez. J'aimerais pouvoir exploiter tout cela à partir du 15 avril. N'hésitez pas à faire part de vos expériences personnelles.voici les questions:Niveau de classe actuel :Années d’expérience : 1) Pour vous, qu’est-ce que « manipuler du réel » en sciences ?2) Dans quelles situations les élèves manipulent-ils du réel ? Donnez des exemples.3) Quelles compétences sont travaillées lors d’une manipulation par les élèves ? Quel est l’intérêt de faire manipuler du réel aux élèves ?4) Appliquez-vous une méthode « active » en classe ? Laquelle ?5) Dans quel contexte la manipulation est-elle efficace ?6) La manipulation seule est-elle suffisante ? Pourquoi ?7) Mettez vous en œuvre la démarche expérimentale d’investigation lors des cours de sciences ? Si oui, comment ? Si non, pourquoi ?8) Quel est le rôle de l’enseignant lorsque les élèves font une expérience ou manipulent du réel ? 9) A quelles difficultés peuvent être confrontés les élèves lors d’une manipulation ?10) Connaissez-vous « la main à la pâte » ? L’avez-vous déjà utilisé lors de vos cours ? Si oui dans quel cadre ? ou avez vous déjà fait appel a des intervenants extérieurs (science 31…) ? 11) Pensez-vous que le fait de manipuler est un frein ou une aide pour les élèves en difficultés ?12) Quels sont les objectifs de savoir, savoir-faire, savoir-être attendus de la part des élèves lors d’une manipulation ? 13) Etes-vous spécialiste en sciences ? 14) Est-ce une matière que vous aimez enseigner ? Pourquoi ? Trouvez-vous cela difficile ?15) Pensez-vous être suffisamment formé pour mener une séquence de science lors de laquelle les élèves sont auteurs de leurs propres connaissances ? Souhaiteriez-vous plus de formation sur ce sujet ?16) Suivez-vous les séquences d’un manuel ou les construisez-vous vous-même ? Pourquoi ? Quelles sont vos ressources ?17) Pour vous, quelle attitude (ou démarche) serait contre productive pour enseigner les sciences ?18) Avez vous été confronté à des limites qui vous ont empêché d’appliquer ou élaborer une séance ?19) Quelle est l’organisation à adopter pour mettre en place une séance de science ?20) Pouvez vous décrire un projet que vous avez mené en classe, et lors duquel la manipulation a réellement permis aux élèves de comprendre des notions de science ?

Bonsoir, Ci-joint, dans le document attaché, des éléments de réponses à vos questions. Bon courage !Je veux bien lire votre mémoire terminé !

(non vérifié)

Bonjour,Je ne suis pas titulaire d'une classe ... mais formateur retraité continuant à intervenir pour La main à la pâte en particulier à l'étranger. Je ne peux donc répondre directement à vos questions ... cependant j'ai quelques idées dessus ! Il me semble qu'il faudrait que vous explicitiez ce que vous mettez derrière votre expression "manipuler le réel " et que vous proposiez quelques exemples concrets pour éclairer cette expression. Manipule-t-on le réel quand on travaille sur des maquettes ? La démarche d'investigation se centre-t-elle pour vous sur la manipulation ? Manipulation /expérimentation ... comment les différenciez-vous ? Ayant un peu de temps libre (bien que la retraite soit un temps de forte activité !) et ayant dirigé pas mal de mémoires centrés sur l'enseignement des sciences, je suis disposé à relire votre travail si vous le souhaitez.Cordialement.

Merci Jean, de votre réponse rapide, j'espère que beaucoup d'autres personnes porterons la même attention que vous à mon message car cela m'est bien utile.Je ne manquerais pas de vous envoyer mon mémoire quand il sera achevé (en mai).Le livre de Giordan que vous me conseillez est déjà dans ma bibliographie et m'a vraiment aidé pour élaborer ma partie "état de la question".

Bonjour,Oui, comme le dit Michel Oulliac l'expression "manipuler le réel" est ambigu, car manipule-t-on le réel lorsque l'on fait de l'astronomie ? Je me permets de vous conseiller de lire le guide méthodologique que l'on trouve sur le site de lamap à documentation pédagogique, comment faire ?Bon courage,Edith Saltiel

Bonjour Madame Nahon,J'ai participé parfois à votre forum, car je reçus de nombreux publics -dont professeurs et scolaires- pour l'institution dans laquelle je travaille : la recherche agronomique.Manipuler le réel est pour mon secteur :- observer et agir sur son alimentation- observer pour comprendre/approcher les mondes de l'agriculture, des industries, et de la logistique, acteurs économiques qui permettent au consommateur de manger tous les jours- observer les paysages et les territoires qui changent insensiblement, que ce soient ceux à votre porte comme ceux de la planète. Une grande partie résulte de l'activité de l'Homme qui les a façonnés pour tirer sa nourriture de la terre.Plantes et animaux suivent des cycles de vie rigides, pas forcément en adéquation avec les rythmes scolaires. En lieux scientifiques ou industriels qui s'y rapportent, la matière de base ( le "réel") est malaisée à toucher, à comprendre, tant le consommateur est aujourd'hui éloigné des lieux de productions, de transformations, de stockages ; et de recherche pour mon sujet ! Il faut alors trouver des "lieux / objets" simples, par exemple il faut partir d'un aliment connu pour pouvoir en expliquer comment l'ingéniosité de l'homme a pu nous l'apporter jusqu'à aujourd'hui (histoire, géographie, technologies, histoire des sciences, biologie...), l'améliorer ou le dégrader ... et si possible sans idée préconçue !). Enfin, je vous livre cette anecdote d'une visite de deux classes de collèges. L'un des professeurs (celui de Lettres) m'avait demandé de bien faire passer le message : il n'y a pas, d'une part, des aliments qui sortiraient du champ de l'agriculteur, et d'autre part, des aliments fabriqués par "je ne sais quelle bio-technologie" en usines ; la choucroute ou le vin était le sujet traité par le programme à ce moment-là. Il fallait donc faire comprendre ce continuum que les personnes conduisant un potager maîtrisent parfaitement : tout est dépendant du climat du lieu, de la météo qu'il a faite, de l'eau disponible, de la compétence du jardinier, de la qualité de sa terre et de ses graines... et du temps disponible pour faire les conserves !Bon mémoire. B. CAUVIN.