Dessalement eau de mer- texte sur les navigateurs

5 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Dessalement eau de mer- texte sur les navigateurs

BonjourJe débute avec mes élèves de CE2 un projet sur l'eau. Pour commencer une séance sur le dessalement de l'eau de mer, je suis à la recherche d'un texte (ou d'un extrait de roman) faisant référence aux difficultés que peuvent rencontrer les navigateurs en pleine mer. Pourriez-vous me donner quelques références?MerciValérie Marchal

Bonjour, je me rappelle un naufragé volontaire (Alain Bombard) qui m'avait fortement impressionnée dans mon enfance . Lise.

Des écoles primaires du département de l'Hérault ont participé à un concours (concours Trouvetout) sur le thème de l'eau. Il s'agissait de réaliser une affiche mettant en évidence une des problématiques liées au thème traité selon la démarche d'investigation. Le Groupe départemental Sciences34 (de l'IA34) a ensuite élaboré un port-folio en découpant les affiches selon les étapes de la démarche scientifique et conçu un outil pédagogique à l'intention des enseignants. En parcourant l'outil, vous pourrez voir qu'une des dix classes retenues a trouvé le point de départ dans un album de jeunesse.Le lien : http://www.ac-montpellier.fr/sections/enseignement-scolaire/actions-educatives/educat ion-scientifique/ressources/education-scientifique/outils-pedagogiquesD'autres ressources sur notre site vous seront peut-être utiles (démarche d'investigation, socle commun ...).Daniel COMTEConseiller académique pour l'enseignement des sciences à l'écoleRectorat de l'académie de Montpellier

Marchal ValérieÉvidemment, tu le connais sans doute, mais "Le Vieil Homme et la mer" d'Hemingway contient des passages qui pourraient t'intéresser pour tes CE2. Il existe également un film d'animation (en peinture animée, magnifique !) de Alexander Petrov, il dure 30 minutes et est un véritable régal.

Bonjour,Pour parler de ma petite expérience, on consomme finalement très peu d'eau douce dans une grande traversée : on fait la vaisselle à l'eau de mer, de même que la toilette (et on se lave peu !). On ne consomme que l'eau à boire, pour le café, le thé et la cuisson des pâtes (avec quand même 1/3 d'eau de mer, pas plus sinon c'est trop salé !). En 6 semaines à 6, nous avons consommé environ 600 litres.Les "tour-du-mondistes" en croisière ont en général suffisamment de réserve d'eau douce pour cela. Les coureurs du Vendée Globe ont souvent un désalinisateur à main, dont le rendement est assez faible, surtout quand l'eau est froide.Vous pouvez lire ou relire, comme indiqué plus haut, l'excellent "Naufragé volontaire" de Bombard, qui a bu de l'eau de mer, ou, plus récent, "Robinson des mers" d'Yves Parlier.Les autres récits de navigateurs que j'ai lus parlent peu ou pas de cette problématique, probablement parce que ce n'est pas une grande difficulté !