Classification phylogénétique

37 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Classification phylogénétique

Bonjour à tous,pour les besoins d'une animation pédagogique, j'ai dû rechercher des documents sur la nouvelle classification mais il apparait surtout que cette classification reste confidentielle (notion et terme inconnus de nombreux collègues, ainsi que de jeunes lycéens et collégiens .. ) La fiche connaissances 8 a-t-elle été modifiée ? extrait : – Les classifications des scientifiques sont universelles.Le règne animal peut être divisé en deux grands groupes : les animaux invertébrés (par exemple, éponges, oursins, vers, mollusques, insectes, araignées, crustacés… et les animaux vertébrés (poissons..Le BO d'avril 2007 n'est pas très explicite : - apprendre à classer les êtres vivants à partir de ce qu’ils ont en commun et observer des fossiles pour approcher la notion d’évolution.Qu'en penser ?Lise Dernaucourt

Bonjour à toi Lise, comme le dit le BO, la classification se fait par rapport à la présence des caractères que les animaux ont en commun exemple: des vertèbres. En revanche il me semble que l'absence d'un caractère commun (comme les invertébrés) ne constitue pas un critère de classifcation, car dans cet exemple , il n'existe pas de point commun au niveau "morphologique" entre une méduse et un crustacé (l'un ayant une coquille pas l'autre...), de la même façon que le groupe des "animaux sans écailles" n'existe pas. Arrêtez-moi si je me trompe.Thomas

P3p3re

Bonjour.J'avais fait remarquer à Guillaume Lecointre, spécialiste de la classification phylogénétique, les distorsions présentes dans les programmes par rapport aux connaissances scientifiques actuelles, en particulier, la fiche connaissances n°8. G. Lecointre avait fait une proposition de correction envoyée en 2004, mais elle n'est jamais apparue dans les programmes.Je la mets en pièce jointe de façon à ce que chacun en prenne connaissance.Voyez également les activités de classe consacrées à cette question à :http://lamap.inrp.fr/?Page_Id=4&DomainScienceType_Id=8&ThemeType_Id=6Cordialement,D. Pol

Bonjour,Des outils sont en ligne sur le site de l'EDS : documentation pour les maîtres (les clés de la phylogénie pour le primaire) et activités pour la classe (séquences cycle 2 et cycle 3).Merci à Didier Pol de diffuser la proposition d' actualisation de la fiche connaissance rédigée par Guillaume Lecointre . Peut être serait-il opportun de rappeler son existence à qui de droit. 4 années en ont sans doute effacé le souvenir dans l'esprit des destinataires :-)Si j'en crois le nombre croissant de messages que nous recevons sur le site de l'EDS, il est évident que le sujet pose et posera de plus en plus de questions et qu'il est donc plus que temps que l'école primaire se mette en phase avec la connaissance scientifique actuelle. Celle-ci n'est pas plus complexe à aborder avec de jeunes enfants que la classification traditionnelle mais elle demande un effort de reconstruction des connaissances pour les maîtres. Les formations que je réalise de même que celles faites par Bruno Chanet, co-auteur des ressources mises en ligne, montrent que les collègues sont très demandeurs. Bien cordialement.François Lusignanhttp://www.perigord.tm.fr/~ecole-scienc/pages/activite/monde_vivant/Telechargements/S oMod.htm

Pour ce qui est des documents, je pense avoir trouvé les principaux sur le lien 'aller plus loin' accessible par cette pagehttp://altersite.free.fr/articles.php?lng=fr&pg=349Est-il possible que j'ajoute la fiche N°8 proposée par G.Lecointre ?Ce que je trouve surprenant, c'est la faible diffusion auprès des enseignants, et à tous les niveaux, même collège et lycée.

(non vérifié)

Bonjour à tous,rappelons le encore une fois : on ne peut regrouper et classer des organismes en fonction de ce qu'ils font, de ce qu'ils sont, de l'endroit où ils vivent et en fonction de ce qu'ils n'ont pas ...Car ... ce ne sont pas arguments ... une absence n'est pas une preuve !!des ressources existent à ce sujet ... François Lusignan s'en est fait l'écho dans un message précédent :- Exercices de classification des êtres vivants appliqués aux élèves de primaire, disponibles en format pdf sur le site de l’Ecole des Sciences de Bergerac (depuis avril 2005): http://www.perigord.tm.fr/~ecole-scienc/pages/activite/monde_vivant/Telechargements/S oMod.htm- Classer les animaux au quotidien, Cycles 2 et 3.CHANET, B. et F. LUSIGNANCollection « Au Quotidien », SCEREN-CRDP de Bretagne, 96 pages +cédérom, février 2007Dire que la diffusion de cette classification reste confidentielle .... est ... particulièrement exagéré ... le premier article dans de la grande presse de vulgarisation date de ... 1980.Bruno Chanet (Brest)

Voilà 3 ans qu'en Seine-Maritime, les enseignants-ressources en sciences font des animations sur ce thème en nous appuyant sur le travail de G. Lecointre, F. Lusignan et B. Chanet et, s'il est vrai que nous rencontrons des étonnements en début d'activité, les collègues se montrent très réceptifs et prêt à remettre leurs connaissances à jour. Les "résistances au changement" se situent au niveau des parents et des manuels scolaires qui présentent encore les "défunts" invertébrés et reptiles !

Ce qui me surprend encore plus, c'est la méconnaissance qu'ont les inspecteurs de la classification phylogénique et de son importance. Dans le meilleur des cas, il semble qu'ils en aient connaissance (sans la maîtriser ni pouvoir la présenter) mais ne savent toujours comment la faire prendre en compte dans les écoles. Si les instructions (ou plutôt leur absence) est le frein réaliste le plus évident, je crois que c'est surtout la remise en cause de nos conceptions erronnées (contruites en ce domaine à l'école!) qui est beaucoup trop brutale. Mais comment faire évoluer la conception qui prévaut actuellement si ce n'est en oeuvrant ponctuellement ici et là. C'est vrai que la première présentation surprend mais cette classification "moderne" est relativement bien acceptée.

Bonsoir,Dans les documents que j'ai pu lire à propos de la nouvelle classification, j'ai lu les termes "phylogénie" et "phylogénétique".Quelqu'un peut-il définir ces deux termes ? D'où viennent-ils ? Depuis quand les utilise t-on ?Quand doit-on parler de phylogénie ?et quand doit-on parler de phylogénétique ?Pour ma part, je ne connaissais pas ces termes avant d'entendre parler de nouvelle classification... et il y a très peu de temps que je sais qu'il est question d'une nouvelle classification ! Merci à ceux qui éclaireront mes zones d'ombre !Pascale Hervieu

Bonjour à tous,Bon, je crois qu'on peut dire sans crainte de se tromper que les inspecteurs sont des animaux comme les autres ;-) Ils n'ont pas de formation particulière en systématique dans leur cursus évolutif.Je viens de mettre en ligne pas plus tard que ce matin une nouvelle co-production Chanet - Lusignan qui pourra apporter une aide aux formateurs IUFM , conseillers pédas, inspecteurs, animateurs associatifs ... sur le sujet des nouvelles classifications. C'est la présentation que nous utilisons depuis quelques mois avec Bruno et qui a été plusieurs fois remaniée. Nous l'avons assortie de commentaires et d'une biblio. Comme rien n'est parfait et notamment notre travail, n'hésitez pas à proposer des améliorations qui profiteront à tout le monde.Bien cordialement.François Lusignanhttp://www.perigord.tm.fr/~ecole-scienc/pages/activite/monde_vivant/Telechargements/S oMod.htm

Dans les documents que j'ai pu lire à propos de la nouvelle classification, j'ai lu les termes "phylogénie" et "phylogénétique".Quelqu'un peut-il définir ces deux termes ? D'où viennent-ils ? Depuis quand les utilise t-on ?En première approche, phylogénie et phylogénétique sont à relier au terme de phylum, terme utilisé en taxonomie pour définir un regroupement d'êtres vivants.Une phylogénie doit être vue comme un constat : on voit la relation de parenté entre plusieurs êtres vivants.La phylogénétique sera plus la science et/ou la méthode utilisée pour étudier les phylogénies et autres classifications.Pour ce qui est de la compréhension et de la pénétrance de ces notions, même dans le secondaire le message est difficile à faire passer et les mentalités difficiles à faire évoluer.Bonne année à tous et salut à François (!)DrGK

DrGK

(non vérifié)

Bonjour à tous et merci pour vos messages. Phylogénie, phylogénétique ... Le premier est le nom, le second l'adjectif. On parle de phylogénie pour décrire le cours historique de l'évolution des être vivants, souvent illustré par un arbre de relations de parenté. On parle de classification phylogénétique pour une classification fondée sur la reconstitution de la phylogénie des organismes. Je ne ferai pas de commentaires sur les IE et IPR. Simplement, pour avoir participé, il y a peu, à un colloque sur l'enseignement des sciences avec François Lusignan, je peux vous dire qu'ils sont globalement curieux, impliqués et actifs sur ce sujet. La chose principale, de fond, c'est qu'avec la classification phylogénétique, on fait réellement des sciences, en terme de démarche sur un sujet hyper-classique, traditionnel : classer les animaux !!! On rénove et vivifie le sujet. Les enfants apprennent à présenter des arguments. "La coquille St Jacques est un bivalve, comme la moule, CAR elle a deux valves". Quand j'ai entendu cela un jour dans la bouche d'une petite fille de CP ... je savais que la séance était réussie. Les élèves ne récitent plus une classification assénée ou révélée ... ils la construisent et la comprennent !!! Sur le fond, à nouveau, soyons modeste !!! Combien d'élèves se rappelleront et utiliseront dans 20 ans ce qu'ils ont appris en CP sur cette classification ?... peu ... Mais, si ces activités ont concouru à l'apprentissage de l'argumentation et de la rigueur .... là, un enseignement de sciences aura participé à l'éducation du futur citoyen ... les sciences sont émancipatrices, ne l'oublions pas ... elles permettent de s'affranchir des discours fermés ... Bruno Chanet (Brest)

Bonsoir à tous, bonsoir Bruno,Phylogénie (nom), phylogénétique (adj)... et pourquoi pas phylogénique comme adjectif ?!je viens de me pencher sur la question et j'ai trouvé. Donc pour l'éclairage de ceux qui se demandent encore voici les renseignements tirés du petit Larousse illustré.Phylogénie ou phylogenèse : n f du grec "phûlon" (tribu) et "genesis" (origine). Histoire de la formation et de l'évolution d'une espèce, d'un phylum...Phylogénétique ou phylogénique : adjectif relatif à la phylogenèse.Phylum : n m du grec "phûlon" (tribu). Série évolutive de formes animales ou végétales dérivant d'un même ancêtre et caractérisées par un même plan global d'organisation. (Dans la classification, le phylum correspond le plus souvent à l'embranchement.) Synonyme : lignée.Au fil des messages de ce sujet lancé par Lise, j'ai la nette impression qu'une petite part de mes connaissances vient d'être dépoussiérée. Merci à tousPascale Hervieu

Merci pour toutes ces précisions.A côté des excellentes ressources citées sur ce forum, je me permets de rappeler que G. Lecointre a publié en 2004 "Comprendre et enseigner la classification du vivant", un livre qui fournit aux enseignants un rappel synthétique des principes de la classification du vivant, ainsi que les outils leur permettant de l'enseigner, depuis l'école primaire jusqu'aux classes préparatoires. Pour chaque niveau, l'ouvrage propose des pratiques de classe. Issues d'expériences de terrain, élaborées conjointement avec des enseignants, elles sont contrôlées scientifiquement, testées en classe et conformes aux programmes.

À signaler encore, un numéro du bimensuel « Textes et Documents pour la classe » consacré à l’évolution des espèces (N° 8, 15 décembre 2007). On y trouvera notamment des articles de spécialistes de la question ("Sur la piste du vivant" et "Les animaux du futur", par Christiane Denys du Département systématique et évolution au Muséum national d’histoire naturelle), "Quels ancêtres pour les oiseaux ?", par Ronan Allain (département histoire de la Terre au Muséum national d’histoire naturelle), "L’évolution de la théorie…" par Émilie Lecompte (université Paul-Sabatier, Toulouse), etc. On y trouvera également des séquences pédagogiques sur la classification et l’évolution.

Algues, mousses, fougères, conifères, etc.Existe-t-il un équivalent de l'ouvrage "Classer les animaux au quotidien" traitant des végétaux ?

(non vérifié)

Bonsoir, un "Classer les animaux au Quotidien" consacré aux Végétaux ... c'est hors IO ...Mais François Lusignan et moi-même avions songé à un exo, qui est prêt ... mais non affiné ...Dans tous les cas, c'est complexe et demande, comme d'habitude, de bien choisir les espèces à traiter ...Mais, le vocabulaire est difficile car nous touchons plusieurs niveaux de langages. D'un point de vue scientifique, une tomate est un fruit, un épi de blé, du lierre ont des fleurs ... Il faut être hyper-précis quant au choix des espèces, des caractères et des termes.Faire, un exercice à 3 espèces, comme cela existe dans certains ouvrages, n'a aucun intérêt !!!Et au final, résultat décevant à mon sens ...Qui veut se lancer ?

Bonjour à tous,Je suis très dubitatif sur l'intérêt de classer les végétaux aux niveaux d'enseignement qui nous intéressent : primaire et collège, et ce pour les mêmes raisons que Bruno. Il y a déjà suffisamment à faire avec les animaux à partir de caractères devant nécessairement être accessibles aux élèves, sinon ça n'a aucun intérêt pédagogique. Classer le végétal ne peut être fait que si on maîtrise les caractères, beaucoup plus complexes, donc bien plus tard dans la scolarité.Toujours concernant le sujet "Classification", nous avons mis en ligne une séquence maternelle sur le corps humain qui inclut une séance de classification avec un échantillon composé d'une femme (la maîtresse ??), un babouin, un lion, un cheval, une tortue, un scarabée et un escargot. Je précise que ce sont bien des maternelles et ce dès la PS qui peuvent travailler sur les principes de base de la classification moderne.Nous serions intéressés de lire sur ce forum vos réactions après utilisation en classe de cette ressource.http://www.perigord.tm.fr/~ecole-scienc/pages/activite/corps_humain/visu_module.php?d omaine=corps_humain&titre_module=L%27enfant%20et%20son%20corps&activite=activite&corp s_humain=corps_humain

Je suis assez d'accord avec Francois Lusignan : traiter une classification des végétaux (en plus, là il s'agit des végétaux supérieurs) sans connaître les bases de la biologie végétale... De plus, si on veut trouver des végétaux propres à leur donner du sens, il faut choisir des végétaux de leur quotidien et, du coup, il ne s'agit que de la classification des végétaux supérieurs.Si on devait malgré tout le faire : une classification des algues par l'approche de la conquête du milieu terrestre en fonction des pigments serait à mon avis plus simple et plus facile... même si cela nécessite de comprendre le comportement de la lumière en milieu liquide et la nature de la "couleur".

Professeur de Sciences de la Vie et de la Terre en collège/lycée

(non vérifié)

Quelques réserves ...Il ne s'agit pas de faire des copier-coller de connaissances avec ce que nous avons pu apprendre en amont ... nature de la couleur, etc. sont hors-propos.Il ne s'agit, avec toutes les réserves d'usage, que de choisir des espèces et des caractères, et surtout d'éliminer ce qui est problématique ou peut poser problème ...Définir une feuille, penser que tomate peut désigner deux choses différentes : un organe et un être vivant entier ... sont à mon sens les problèmes majeurs d'une telle entreprise.Toutefois, il faut distinguer deux choses :- ce qu'on doit et peut faire en classe ;- l'actualisation des connaissances, ne serait-ce qu'à titre de curiosité intellectuelle, des maitres et intervenants.Et, sur ce dernier point, les ouvrages simples sont inexistants ou recopient des textes obsolètes ...Bruno Chanet

Bonjour. Sans parler de classification des végétaux, on apprend beaucoup en visitant le jardin de l'évolution dessiné par Gilles Clément à l'abbaye de Valloires dans la Somme.Vous pouvez regarder le site des jardins de Valloires (http://www.jardins-de-valloires.com) et lire le livre "De la plante à la planète": Tout un programme pour découvrir des jardins créés par Gilles Clément, des jardins en mouvement permanent qui accueillent depuis peu un jardin de l’évolution dédié au scientifique des Lumières Jean-Baptiste Lamarck. "

D'accord avec tout le monde ... la classification des végétaux c'est trop compliqué - souvent également pour les maîtres ! Dis François, c'est quoi ton exercice à valider ?En collège, on essaie d'approfondir la notion de critère de classification pour les animaux et pour ma part je me contente de faire une reconnaissance de quelques végétaux à l'intérieur d'un "groupe" ...Étant pas loin de la mer, on parle aussi des algues, qui comme les champignons -c'est connu de tout le monde (!) - ne sont pas des végétaux.Bref, tout ceci risque souvent, si on ne fait pas assez attention, d'introduire de fausses notions dans les esprits curieux. Ce forum a donc l'intérêt de poser des jalons protecteurs.Et si vous passez par Valloires, visitez aussi l'Abbaye et son orgue ... Instrument magnifique !Dr G. KervadecProfesseur Agrégé de SVTCollège Laënnec29710 PONT L'ABBÉ

DrGK

Patience Gwenaël, on y réfléchit Bruno et moi.Souci bien entendu avec les "algues" qu'on peut ranger avec les "poissons" dans un placard.Les lecteurs de ce forum seront les premiers informés si on met en ligne quelque chose.En attendant, y a-t-il des collègues de maternelle qui ont pris connaissance de la séquence sur le corps de l'enfant incluant une initiation à la classification moderne et qui envisagent de tester cette ressource ?François

En attendant, y a-t-il des collègues de maternelle qui ont pris connaissance de la séquence sur le corps de l'enfant incluant une initiation à la classification moderne et qui envisagent de tester cette ressource ?Bonjour.J'ai pris connaissance de la séquence, puisque nous nous sommes précisément lancés dans la direction de l'étude du corps avec des élèves de grande section, et je pense que nous allons donc aussi aborder cette grande affaire de classification "moderne". Je conçois bien qu'il ne faille s'intéresser qu'au visible et aux caractères présents (et non absence de..), mais les enfants semblent très intéressés par les différents modes de reproduction et, de prime abord, différencient les animaux en deux grands clans (tribus, classes...) : ceux qui "font des bébés" et ceux qui "pondent des œufs". Que faire de ce distinguo ? Leur expliquer doctement que la "phylogénétique" ne permet pas de s'intéresser à ces pratiques, faire semblant de ne pas les entendre en agitant nos doigts face à nos pouces ?? Nous n'avons pas encore abordé "officiellement" la classification, mais au cours de certaines conversations et lectures, ce sont les réflexions qui reviennent le plus souvent : la poule pond des œufs, les crocodiles aussi, mais pas la baleine... pour le moment je n'interviens pas, mais... faudra-t-il le faire en leur présentant singe, lion, femme ?? Et... comment ??PS- En fait je viens ce matin de trouver réponse à ma question d'hier soir sur :http://lamap.inrp.fr/?Page_Id=6&Element_Id=3&DomainScienceType_Id=8&ThemeType_Id=6Merci !! :))

Bonjour,Je mets en pièce jointe un document intitulé "Classification et classements" qui a été inclus dans "Classer les animaux au quotidien" publié au CRDP Bretagne et qui répond à votre question. Le problème - et vous avez raison de le souligner - est que les enfants - les maîtres aussi parfois :-) - bien évidemment mélangent différentes disciplines relatives aux organismes : anatomie, physiologie, écologie ... Qu'ils le fassent spontanément est normal. Après les avoir laissés s'exprimer assez librement pendant un temps forcément limité, le rôle du maître me semble être de les aider à se recentrer en guidant et en bornant leur recherche autour d'un problème bien identifié par tous. Le distinguo ovipare/vivipare est parfaitement valide mais ce n'est pas en travaillant sur les représentations des animaux utilisées dans la séquence qu'on peut le faire. Ces images ne donnent des infos que sur l'anatomie. Personne ne peut dire en se basant sur la seule image de tortue jointe à la séquence si elle pond des oeufs ou "fait des bébés", si elle est terrestre ou marine . En sciences, on utilise des arguments et non des opinions ou des souvenirs mal étayés.Il est donc assez simple d'obtenir que les enfants restent sur des affirmations dont la validité est apportée par les documents qu'on utilise pour répondre aux questions qu'on se pose : Qui a une main ? Qui a des poils ? Qui a 4 membres ? C'est possible parce que les réponses sont aisément accessibles à tous et irréfutables. Les documents utilisés répondent à ces questions et pas à d'autres. C'est pour cela que dans l'échantillon proposé, il n'y a pas de piège : il n'y a pas de baleine car on ne saurait lui trouver des poils ... Alors qu'elle en a. Il sera très utile dans un autre temps de chercher avec d'autres documents qui pond des oeufs et qui fait des petits mais c'est un autre problème. Il ne doit pas être éludé sous prétexte qu'on a décidé de faire de la classif mais on ne peut pas en classe être à la fois au four et au moulin.Merci de nous tenir au courant de vos travaux.

Dans le fichier pédagogique "Comparaisons et classements" paru chez Celda, des précisions sont apportées sur la distinction entre classer et classifier ainsi que sur la notion d'espèce et la classification phylogénétique. L'auteure nous interpelle sur l'intérêt d'imposer dès l'école primaire des pratiques qui ont leur place au collège.Il me semble en effet difficile de travailler sur ces points en maternelle et au cycle 2 sans avoir tout simplement permis aux élèves de découvrir le monde en privilégiant l'observation, la description,la comparaison et le classement. L'album "Le rêve d'Estelle pipistrelle" associé au fichier propose par le biais d'une histoire d'aborder les ressemblances et les différences entre les animaux. Ces outils sont également précieux pour allier activités langagières et activités scientifiques.Le classeur "Classification et évolution " et l'album "Archéo le fossile du zoo" complètent les propositions pédagogiques pour aborder ces notions avec des élèves de cycle 3.Evelyne Touchard

Bonjour.Le dossier d'actualité n° 38 du Service de veille scientifique et technologique de l'INRP, intitulé "Enseigner l'évolution en France", élaboré par le groupe "Enseigner l'évolution" (INRP - Université Lyon 1 - Université Montpellier 1) est en ligne sur le site de l'INRP où il peut être consulté ou téléchargé.Cordialement,D. Pol

(non vérifié)

Après la publication d'un grand nombre de ressources centrées sur l'enseignement de la classification moderne, nous vous annonçons la mise en ligne à l’adresse habituelle de ce qui constituera sans doute le dernier échantillon à classer de la collection.Son thème ? Les végétaux.Classer les Végétaux ne fait pas partie des objectifs et exigences de l’enseignement au Primaire. La séance décrite ici pourrait s’inscrire éventuellement dans le cadre du programme de SVT de classe de 6°. Mais la classification des végétaux est un sujet complexe, rarement traité simplement dans les ouvrages de diffusion des connaissances scientifiques, tant par la complexité de certains caractères que par l’usage de mots pouvant recouvrir des sens différents (fruits, feuilles …) en botanique ou dans le langage courant. C’est pourquoi, même si une démarche identique à celle des exercices décrits dans « Classer les animaux au quotidien, Cycles 2 et 3 » (Chanet & Lusignan, 2007) est utilisée dans cet exercice, nous pensons qu’il a plus sa place dans la cadre d’une formation des maîtres que dans une classe, sauf projet particulier du professeur. Cet exercice permet, en formation, une actualisation des connaissances ainsi qu’un apprentissage et entraînement à la méthode de classification phylogénétique qui aura été maîtrisée auparavant sur des échantillons d’animaux aux caractères plus simples à observer.Dans tous les cas, cette ressource, comme les précédentes, évoluera avec votre aide et vos remarques. Elle conclut dans notre esprit une belle aventure pédagogique écrite à 4 mains ... Provisoirement ? Qui sait ?Nous tenons à remercier tous les acteurs de La main à la pâte nous ayant fait part, au cours de ces quelques années, de leur soutien, de leurs critiques, de leurs suggestions et de leurs encouragements.Bruno Chanet et François Lusignanhttp://www.perigord.tm.fr/~ecole-scienc/pages/activite/monde_vivant/Telechargements/S oMod.htm

Bonjour à tous. Enseignante en CM1, je me documente depuis deux semaines sur la nouvelle classification. Heureusement que j'ai dans ma classe une élève fille de profs de SVT qui m'ont parlé de cette nouvelle classification quand je leur ai posé une question, perdue que j'étais devant des manuels scolaires présentant la classification des êtres vivants (d'ailleurs obsolète, donc) de façons si différentes en fonction des éditeurs. J'ai donc appris plein de choses, mais je viens de voir un film "Espèces d'espèces" dans lequel on présente G. Lecointre comme un systématicien. Est-ce que la systématique, c'est la même chose que la phylogénie ?Et, si j'ai bien compris, on classe les espèces en fonction de ce qu'elles ont... Pourquoi dans le film dit-on alors que l'homme est un hominoïde, au même titre que le gibbon, parce qu'il n'a pas de queue...Aussi, est-ce que vous savez si ce film est disponible quelque part et s'il est exploitable (légalement et pédagogiquement) ?Merci à tousKatia BLIN

Katia Blin, enseignante en CM1

(non vérifié)

Bonjour,merci pour votre question.Je ne sais si le film est exploitable légalement, mais scientifiquement ... aucun problème !!! Vous pouvez utiliser des extraits avec des élèves.La phylogénie, c'est le cours historique de l'évolution. On s'intéresse au "quoi" de l'évolution des êtres vivants ; on reconstitue l'arbre du vivant.Elle a pour corolaire un changement de la systématique, ou classification des êtres vivants. Phylogénie et systématique sont deux choses différentes, mais liées entre elles, la seconde découlant des résultats de la première.Pour la question de la queue, absente chez les Hominoïdes, il s'agit d'un raccourci (c'est le cas de le dire .... en effet, la queue est ... raccourcie ...) dans le film. On est bien d'accord, dans ce film et en classe, on simplifie. Mais il faut simplifier sans falsifier et ce n'est pas toujours un exercice simple !Les Hominoïdes n'ont pas de queue ... d'accord, caractère privatif, qui ne devrait normalement pas être utilisé en systématique moderne... C'était pour faire simple dans le cadre d'un film : les Hominoïdes ONT un coccyx, avec les vertèbres caudales (= de la queue) atrophiées et soudées entre elles pour former un coccyx.Continuez à vous documenter sur la nouvelle classification (références en amont !!), vous verrez c'est passionnant et ordonne le vivant !!!

Bonjour,Si par chance vous êtes dans l'académie de Montpellier, et plus précisément à Carcassonne le 14 mars, à Montpellier le 21 mars et à Alès le 28 mars, ce film est projeté à 16H30 dans le cadre d'un festival de documentaire scientifique né il y a 3 ans : CinéSciences. Les scolaires (du cycle 3 à la Terminale) voient d'autres films, plus accessibles sur les mêmes thèmes de l'année : évolution (Quand les poules auront des dents, et Des nageoires et des ailes) et astronomie.Infos sur : http://www.connaisciences.fr/papyrus.phpNous avons élaboré des fiches pédagogiques pour préparer et/ou compléter le film. Elles vont être en ligne sur les sites des 3 CDDP concernés (Aude, Hérault, Gard). Je vous adresse les 2 qui concernent l'évolution.Ces 2 films sont en accès libre sur la vidéothèque du CNRS.http://videotheque.cnrs.fr/index.php

Festival du cout-métrage scientifique en Languedoc-Roussillon CinéSciences :Depuis hier soir, l'information officielle pour le volet scolaire du festival et les fiches pédagogiques d'accompagnement et d'exploitation des films (en Sciences, en Maîtrise de la Langue, en Histoire ...) sont en ligne :http://www.crdp-montpellier.fr/cd34/Daniel COMTEConseiller Sciences à l'écoleRectorat de l'académie de Montpellier

Bonjour, quelqu'un pourrait-il me dire comment adapter les frises chronologiques de la préhistoire en fonction des nouvelles nomenclatures du vivant SVP? En effet, comment enseigner le vivant aux élèves en évitant de recourir aux invertébrés, poissons et reptiles pour ensuite leur fournir des repères chronologiques qui ne cessent d'y faire référence, notamment pour le paléozoïque et le mésozoïque? Merci d'avance pour vos références et/ou astuces

Bonjour Caroline,

Oui, bien sûr...

J'ai travaillé sur cette thématique (Initiation à la Paléontologie autour d'une frise chronologique) pour une école élémentaire en lien avec plusieurs spécialistes : stratigraphes, géologues, paléontologues, etc.
Très prochainement, je souhaite la développer pour les collèges de Bretagne...

De quel public s'agit-il ? élémentaire, collège ?
De quel cycle ?

Concernant la frise chronologique, Je pense qu'il serait judicieux de prendre les références actualisées de la Commission Internationale de Stratigraphie, de les simplifier sans quelles soient erronées. (http://www.stratigraphy.org/ICSchart/ChronostratChart2014-10.pdf)

Ensuite, il faut s'aider des ouvrages de référence de Guillaume Lecointre et d'Hervé Le Guyader :
- La classification phylogénétique du vivant - Tome 1 (ISBN-13: 978-2701142739) et Tome 2 (ISBN 978-2-7011-3456-7)
- Comprendre et enseigner la classification du vivant (ISBN-13: 978-2701147987)
- Pour aller plus loin : Guide critique de l'évolution (ISBN-13: 978-2701147970)

Les ouvrages sur la classification du vivant, présentent également les fossiles connus les plus anciens. Autrement dit, nous pouvons les présenter comme "points d'apparition" sur la frise. Cela aura pour objectif d'exclure les hypothèses, suppositions qui pour certaines se montrent fausses.

Si vous souhaitez d'autres précisions, n'hésitez pas à me contacter :

Guillaume
Nature - Formation Bretagne

nfbretagne@hotmail.com

Guillaume Perchard
Animateur Nature pour NATURE FORMATION BRETAGNE
Développement d'animations Sciences & Nature pour les écoles et collèges de Bretagne
http://nfbretagne.wix.com/nfbretagne

Merci Guillaume,
je travaille avec une classe montessori multi-niveaux 6-9 ans et les frises chronologiques sont essentielles dans cette pédagogie afin que les enfants prennent conscience sensoriellement du temps de la planète et du vivant. Je me suis plongée dans le livre de M. Lecointre, d'où la remise en question du matériel que j'utilisais jusque là. Je ne suis pas du tout spécialiste de cette discipline mais cherche à offrir aux enfants des informations justes, ou tout du moins non erronées. Et la frise dont je dispose fait apparaître le vie au Cambrien et correspondre le Mésozoïque avec "l'âge des reptiles", ce qui désormais me pose un sérieux problème ;). Si vous avez des références de frises valide et phylogénique, je suis preneuse!!

Bonjour Caroline,

En effet, elle est inexacte...

Je pourrais vous envoyer une de mes frises simplifiées mais non erronée en pièce jointe (Format Excel).
Cette dernière a été réalisée pour une école élémentaire à Saint Brieuc. Je me suis basé sur les informations actualisées de la Commission Internationale de Stratigraphie, et des conseils d'un géologue.

N'hésitez pas à me contacter :

Guillaume
Nature - Formation Bretagne

nfbretagne@hotmail.com

Bien cordialement

Guillaume Perchard
Animateur Nature pour NATURE FORMATION BRETAGNE
Développement d'animations Sciences & Nature pour les écoles et collèges de Bretagne
http://nfbretagne.wix.com/nfbretagne

Attention, il n'est plus question de VERTEBRES ou d'INVERTEBRES, il est question de squelette interne et de squelette externe (6 pattes, 8 pattes, plus de 8 pattes), plus les corps annelés, plus une coquille (une coquille enroulée, une coquille simple, deux coquilles).
Reférence incontournable le livre de G. Lecointre "Comprendre et Enseigner la classification du vivant"ED. Belin.

Sachant que dans les squelettes internes se trouvent les squelettes osseux et les cartilagineux.
Petit extrait dans la catégorie squelette interne, on trouve les emboîtements: tétrapodes avec poils, plumes, écailles soudées, peau lisse.
Ne pas prendre pour exemple la chauve souris, la baleine, le dauphin et le requin.Vous risqueriez de ne pas les placer correctement dans votre classification, à moins de lire le livre mentionné ci-dessus.
Espérant avoir apporté un utile coup de pouce!!!