Utilisation du cahier d'expériences et d'observation ...

3 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Utilisation du cahier d'expériences et d'observation ...

Je prépare le cafipemf : mon sujet de mémoire est le suivant :" En quoi l'utilisation d'un cahier d'expériences et d'observation dans une classe de moyenne section /grande section peut-elle être le vecteur des acquisitions des compétences scientifiques et langagières (traces écrites) ?

Je suis à la recherche de conseils concernant la différenciation (entre moyens et grands) dans la démarche expérimentale, cette démarche peut-elle être vraiment simplifiée (ne perd-elle pas de son sens si elle est simpifiée) : est-elle vraiment accessible pour des enfants de cet âge ?

Comment faire évoluer les traces écrites ?

Quels critères d'évaluation mettre en place ?

Je vous conseille de vous reporter au document d'accompagnement concernant la découverte du monde à l'école maternelle. Bien que réalisé à propos des programmes 2002, la partie concernant la démarche d'investigation à l'école maternelle vous permettra de voir les adaptations proposées / à la démarche d'investigation éditée au cycle 2et 3. La place de la familiarisation pratique, la concomitance faire/parler/raisonner...

Comment faire évoluer les traces écrites ?

Comme à l'école élémentaire, en les utilisant, en es comparant, en en construisant collectivement.

Quels critères d'évaluation mettre en place ?

Ceux construits et définis dans la phase décrite ci-dessus, plus le niveau de lisibilité en communication avec d'autres (par exemple)

Bien cordialement,

Jean Louis Alayrac

Bonjour ,

Vous pourriez mettre en place un espace sciences, où les élèves peuvent manipuler , "expérimenter" , et qui sera un lieu d'investigation privilégié. Vos observations peuvent nourrir votre réflexion.

Vous trouverez des renseignements  et des conseils sur le site du CDDP68 pôle maternelle, ainsi que dans le numéro spécial de l'Education enfantine juin 2009.

Tout dépend de ce que vous entendez par "simplifiée". Je vous conseille de mettre les élèves en situation de questionnement  et de leur permettre des investigations où l'enseignant se met à distance, les échanges entre pairs étant alors favorisés. La démarche n'est pas linéaire , elle nécessite du temps et de multiples retours et répétitions .

Vous pouvez varier les traces : le dessin d'observation est une trace intéressante à analyser en fonction des situations et activités ; la dictée à l'adulte vous donnera des indications sur les compétences langagières et sera un complément du dessin d'observation.

Bonne continuation

Colette Schatz