Les ancêtres des serpents étaient-ils des lézards venimeux ?

3 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Les ancêtres des serpents étaient-ils des lézards venimeux ?

Bonsoir.
Les serpents peuvent être considérés comme des lézards ayant perdu leurs pattes. 
Je me pose 2 questions : 
1) Existe-t-il des lézards possédant du venin ? 
2) Et surtout pourquoi actuellement certains serpents (pas tous) possèdent du venin, les ancêtres de ces serpents venimeux étaient-ils des lézards venimeux ?
Cordialement

Oh les belles questions ! très actuelles !
Les serpents peuvent en effet être considérés comme des lézards ayant perdu leurs pattes. Il existe dans la nature actuelle des serpents avec des vestiges de bassins et de pattes postérieures. Des serpents fossiles possédant des pattes sont également connus.
Quant aux venins : tous les serpents ne sont pas venimeux (les couleuvres, à l’exception de la couleuvre de Montpellier, sont sans venin). Mais, la majorité des espèces actuelles de serpents possède une salive aux propriétés toxiques (variables selon les espèces). On pense donc que l’ancêtre commun de tous les serpents possédait une salive potentiellement toxique.
Quelques lézards ont également une salive toxique, dont le Gila Monster, ou monstre de Gila (Heloderma suspectum) des déserts du sud-ouest américain, célèbre dans les albums de Blueberry et certains westerns Spaghetti.
Il y a peu encore, on considérait cette présence de venins comme deux adaptations indépendantes avec apparitions de venins d’une part chez des serpents et d’autre part chez des lézards.
Or, les molécules des venins sont très semblables dans les deux cas … et il semble donc qu’on ait en fait : un ancêtre commun aux serpents et lézards possédant une salive toxique. Par la suite, la majorité des lézards et quelques serpents ont perdu une salive de ce type au cours de leur évolution. Alors que chez d’autres espèces, serpents et lézards venimeux, cette capacité s’est renforcée.
Cette explication est récente : 2006, et est confirmée par l’étude ce nombreuses données.
Source (complexe !) : chapitre 12 de « Le ver qui prenait l’escargot comme taxi Et autres histoires naturelles » par Jean Deutsch, 2007. Seuil.
Merci pour votre question
A bientôt
Bruno Chanet

Oui, les serpents s'enracinent dans un groupe appelé les toxicofères. Ce résultat n'a été découvert que récemment sur la base des phylogénies moléculaires, puis d'une reconsidération des caractères anatomiques.
Les toxicofères constituent un groupe dont l'ancêtre commun a produit des toxines protéiques léguées à leurs descendants. Les toxicofères comprennent les serpents, les varans, les hélodermes, les xénosaures, les anguidés, les iguanes, les aguames et les caméléons. Plusieurs membres du groupe ont perdu secondairement les glandes à venin : iguanes, caméléons, aguames, anguidés et certains serpents. Le "venin" remonte donc à bien avant l'origine des serpents.