Etude des propriétés de la pâte à sel

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Etude des propriétés de la pâte à sel

A partir de l'étude de la pâte à sel je souhaite aborder l'étude de la matière.
Je souhaite voir le rôle de l'eau, de la farine et du sel dans la fabrication de la pâte à sel en utilisant différentes recettes de création de la pâte à sel. Comment leur proposer les activités ? Deux groupes, un avec l'ATSEM, l'autre avec l'enseignante, qui comparent les recettes produites ? Des séquences sur plusieurs jours ?
Je souhaite aborder le problème du séchage. Que faire pour que la pâte devienne dure ? Séchage contre le radiateur, dans le four quelle température, à l'air libre ? Je souhaite que mes élèves fassent des propositions. Mais est-ce que le rôle de la cuisson dans le changement de la matière (molle à dure) est une compétence de cycle 1  ?
Je souhaite en plus aborder le thème de la coloration. Que mettre dans la pâte à sel pour la colorer ? Quelle couleur choisir pour avoir un ingrédient naturel style le café, la peinture marron et un colorant alimentaire ? Est-ce toujours une compétence de cycle 1  ? Quelles consignes donner ? Comment amener le sujet ?

M Beaujean

Bonjour,
Une manière d’aborder le sujet est d’avoir un projet de fabrication d’objets pour un décor avec pour objectif de chercher quel matériau se manipule aussi facilement que la pâte à modeler mais change ensuite de consistance et peut ainsi être manipulé sans se déformer. Vous abordez ainsi les propriétés de certains matériaux par le biais de découvertes sensorielles.
Il me paraît judicieux, en effet, de tester plusieurs recettes. Cette phase de tâtonnement et de comparaison est essentielle pour constater le rôle joué par chaque ingrédient et l’influence de la quantité sur la consistance de la pâte.
Ce sera la même chose pour la coloration dans la masse de la pâte à sel : en testant différents colorants (encre, peinture, colorants alimentaires) cela permettra de comparer les différents effets obtenus et de choisir celui qui correspond le mieux au résultat souhaité. Vous pouvez aussi colorer en surface après la cuisson.
En ce qui concerne le durcissement, vous proposez différents modes de séchage : à l’air libre, près du radiateur, au four (3 heures à four doux en retournant les pièces). Comparer la durée et constater l’efficacité me semble intéressant pour choisir le mode le plus adapté.
L’explication scientifique des changements de structure des matériaux dus à la cuisson ou à la coloration est bien trop complexe pour des enfants de cet âge. Par contre, les enfants peuvent observer et constater le rôle de la chaleur. Développer des aptitudes sensorielles tactiles et visuelles, les décrire grâce au langage relèvent bien du cycle1.
Pour l’organisation matérielle et la sécurité de cet atelier, votre présence y est absolument nécessaire. L’ATSEM ne peut que surveiller des ateliers autonomes que vous aurez préparés auparavant. Environ 3 séances pour chaque groupe seront donc nécessaires pour mener votre projet à son terme en fonction de la variable observée.
Bon courage pour toutes ces futures créations !
Danièle Perruchon