Dynamo et alternateur

4 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Dynamo et alternateur

Préparant quelques scéances en classe, j'ai voulu tester une LED (DEL).
La LED étant polarisée, il faut respecter le sens du branchement avec une pile, ce que j'ai vérifié.
J'ai ensuite remplacé la pile par une "dynamo" de vélo. Plus de problème avec le sens du branchement, la LED s'allume toujours. Je pense, mais est-ce exact, que la "dynamo" est en réalité un alternateur qui produit donc du courant alternatif, ce qui peut expliquer le fonctionnement de la LED dans les 2 sens de branchement.
J'ai ensuite utilisé une autre "dynamo" de vélo et surprise la LED ne fonctionne qu'en respectant le sens du branchement.
Ma question est donc:
Existe-t-il des "dynamos" de vélo produisant du courant alternatif et d'autres du courant continu ?

Je ne peux pas répondre directement à la question, mais il y a un moyen simple de savoir si un générateur électrique fournit du courant continu ou du courant alternatif: c'est de mesurer la tension à ses bornes avec un contrôleur. Si le contrôleur est réglé sur "courant alternatif" on mesurera une tension non nulle quel que soit le type de courant fourni; si il est réglé sur "courant continu", on ne mesurera une tension non nulle que sur un générateur de courant continu.

Ce qui est généralement dénommé "dynamo de bicyclette" est en réalité un alternateur qui fournit une tension qui n'est pas continue.

Le mot "dynamo" a longtemps été réservé à des générateurs de courant continu, comportant un inducteur formé d'un aimant permanent et un induit bobiné et nanti d'un "collecteur" sur lequel frottent des "balais". Les dynamos de bicyclette étaient, autrefois, uniquement de ce type. On les reconnait au fait qu'en général elles de ne marchent plus très bien et que la rotation de la roue crantée est régulière et sans à-coup.

La nouvelle génération a le même aspect extérieur, mais c'est un alternateur, générateur de courant alternatif. L'avantage est que la partie tournante est un aimant permanent et qu'il n'y a plus de collecteur et de balais, donc pas d'usure. Lorsqu'on tourne la roue d'entraînement, on sent très bien le passage de l'aimant devant les bobines car la rotation est sautillante.