Les fruits sont-ils moins denses en altitude ?

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Les fruits sont-ils moins denses en altitude ?

Bonjour,

Nous avons réalisé a Bogotá les experiences de "Flotte et coule". Je voudrais savoir si l'altitude de la ville (2 600 m) peut avoir une influence sur la densité des objets, en particulier sur celle des fruits ?

D'un point de vue théorique, oui ; en pratique, non.

Ce qui change avec l'altitude, c'est :
1°) l'intensité de l'attraction gravitationnelle laquelle n'a aucune influence sur la masse volumique ou sur la densité ;
2°) la pression qui, elle, a une influence sur la masse volumique (pas la même suivant les corps donc aussi une influence sur la densité) : moins un objet est comprimé (la pression diminue avec l'altitude), moins sa masse volumique est élevée.

En pratique il n'y a pas du tout d'influence sur la masse volumique des objets solides ou liquides considérés comme "incompressibles" ; il n'y a donc pas d'influence sur la densité des ces objets (rapport de leur masse volumique à celle de l'eau) ;e change théoriquement pas en première approximation (modèle des "gaz parfaits"); tous les gaz voient leur masse volumique changer de la même manière. La densité d'un gaz (rapport de sa masse volumique à celle de l'air) ne change donc pas.
Les masses volumiques des gaz vont diminuer davantage que celle des liquides ou des solides. L'influence de poches de gaz contenues dans les fruits est cependant très faible s'agissant de la masse volumique "moyenne" de ces objets.