Est-ce que l'air prend la forme du trou?

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Est-ce que l'air prend la forme du trou?

Nous sommes en CP et nous étudions, après les différentes matières, l'air. Nous sommes arrivés à prouver que l'air occupe de l'espace, c'est donc quelque chose : une matière.
Une autre expérience a consisté à mettre un bouchon sur de l'eau dans un bac, à placer par-dessus une boîte en plastique et à enfoncer la boîte jusqu'au fond du bac : les enfants ont bien trouvé que, si le bouchon descend, c'est parce qu'il y a de l'air dans le bac; mais peut-on dire que l'air exerce une force dans ce cas-là ou alors qu'il résiste à l'eau qui ne rentre pas dans la boîte?
Durant cette expérience, un enfant a proposé de faire un trou dans le haut de la boîte avant de la retourner afin de faire couler le bouchon, un autre a dit que l'air allait partir de la boîte. Peut-on, grâce à cette expérience, ajouter que l'air prend la forme du "récipient" dans lequel il est : dans la boîte, il a la forme de la boîte, lorsqu'il passe par le trou il prend la forme du trou puis se répand dans la pièce?
Autre question : nous avons fait des expériences sur l'eau et les mélanges, et les enfants ont remarqué que les bulles d'air que l'on fait dans l'eau s'échappaient : peut-on dire que l'air ne se mélange pas à l'eau?
Merci de vos réponses.

Bonjour,
Pour l'expérience avec la boîte retournée, on peut effectivement dire que l'air, par sa présence, a une action qui est de s'opposer à la montée de l'eau dans la boîte. Ce serait le même cas avec un sac en plastique, bien fermé, sur lequel on appuie : l'air, à l'intérieur du sac, empêche qu'il s'écrase.
Pour la question de la forme, il est tout à fait juste de dire qu'il prend la forme de l'espace où il se trouve (comme l'eau).
Il n'est en revanche pas tout à fait exact de dire que l'air ne se mélange pas à l'eau. En effet l'air est soluble dans l'eau, ce qui permet aux poissons de respirer (au niveau des branchies).
Mais cette solubilité est limitée et pas instantanée, ce qui fait que les bulles d'air ont le temps de "s'échapper".