Le sel qui "envahit" les bords du récipient

3 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Le sel qui "envahit" les bords du récipient

Lors d'une expérience sur la conservation de la matière, j'ai dissout du sel dans de l'eau. Après un séjour du mélange sur le radiateur, l'eau s'est évaporée et le sel a "envahi" les bords du récipient. Pourquoi le sel est-il "monté" et pourquoi ai-je retrouvé du sel sur les bords extérieurs du récipient ???

Je n'ai jamais observé ce phénomène, mais j'ai rencontré des situations du même genre au cours d'évaporations en chimie. Je propose l'explication suivante, que je confirmerai (ou infirmerai) après avoir fait la manip.
Lorsqu'on pose un récipient plein d'eau sur un radiateur, l'eau s'évapore, mais, comme la paroi du récipient du récipient n'est pas chauffée, l'eau se condense dessus, donnant un film d'humidité qui redescend jusqu'au liquide (on voit très bien ce phénomène avec le film d'alcool qui tapisse les parois d'un verre contenant du vin). Il n'en faut pas plus pour que, dès que le contact est établi, le sel en solution dans le liquide du fond diffuse dans ce film qui, au fur et à mesure de l'évaporation du liquide, se sature de plus en plus en sel. Quand tout le liquide s'est évaporé, il reste une grosse croûte de sel au fond, et une pellicule sur les parois.

Je suis partiellement d'accord avec Jean Matricon, mais si les parois sont à la même température (récipient petit), il doit y avoir un autre mécanisme. Cela pourrait être le suivant, mais je n'en suis pas sûr. Si le liquide s'évapore (relativement) plus rapidement vers les bords ( rapport surface/volume plus élevé.. cela dépend de la forme du récipient), la concentration de sel augmentera + vite que vers le centre. Une différence de concentrations de sel s'installe et le liquide du centre grimpera vers l'extérieur pour (essayer d' ) équilibrer les concentrations (sorte d'effet Marangoni: dans le sens classique, qui est la cause de la formation de "larmes" dans un verre de vin et qui est du a une différence de tension de surface du liquide suite a une évaporation locale de l'alcool qui est + rapide qu'ailleurs. Ajouter à la montée capillaire du liquide dans les zones des bords déjà sèches (sel cristallisé), et la continuation du cycle avec cristallisation de la nouvelle matière apportée, le front de la zone sèche avec cristaux pourra s'étendre."