Vapeur d'eau: une question de vocabulaire

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
(non vérifié)
Vapeur d'eau: une question de vocabulaire

Bonjour,
Je suis accompagnateur scientifique et travaille actuellement avec plusieurs classes (CP, CE2, CM1) sur les changements d'état de l'eau. Je voudrais vous sonder sur un problème précis. Quand on fait chauffer puis bouillir de l'eau, il se forme une "fumée", constituée en fait de fines gouttelettes d'eau.
Les élèves, et même souvent l'instituteur, considèrent cela comme de la vapeur d'eau, alors qu'on leur apprend après que la vapeur d'eau est invisible. Je peux alors expliquer ma version des faits à l'instituteur, mais comment est-ce possible de faire comprendre cela aux élèves ? Y a-t-il des expériences permettant plus ou moins de le prouver ? Merci d'avance pour votre réponse.

Quand on fait bouillir de l'eau, on observe au dessus du récipient la formation de brouillard (fines gouttelettes d'eau liquide en suspension dans l'air) qu'il faut bien distinguer de fumée (qui contient des particules solides).
Au cours de l'ébullition, l'eau liquide se transforme en vapeur d'eau qui est effectivement un gaz invisible. Au contact de l'air froid, cette vapeur se condense en eau liquide sous forme de brouillard.
Mais, tout cela...vous le savez!!! Alors d'où vient la difficulté?
C'est essentiellement un problème de langage (langage courant/langage scientifique), lié à la difficulté de nommer quelque chose qu'on ne voit pas.
En sciences le terme vapeur d'eau désigne l'état gazeux de l'eau.
Dans le langage courant, on utilise le terme de vapeur pour nommer le brouillard qui se forme lors de la condensation de la vapeur d'eau (fer à vapeur, jet de vapeur de la cocotte minute et même nappe de vapeur au dessus d'un étang...).
Il y a d'ailleurs d'autres ambiguïtés de langage...
Le changement d'état liquide --> vapeur, s'appelle la vaporisation...mais dans le langage courant, vaporiser de l'eau sur une plante, c'est tout simplement la brumiser!!!
Que faire avec les élèves???
- Faire la différence entre langage scientifique et langage courant (il y a de nombreuses occasions de le faire : air/courant d'air, lampe à incandescence/ampoule, fondre/dissoudre...)
- Faire observer de l'eau qui bout : les grosses bulles de gaz incolore qui se forment sont de la vapeur d'eau. Si on passe une cuillère ou sa main (attention à ne pas se brûler) dans le brouillard, on peut facilement qu'elle est mouillée ; il s'agit d'eau liquide
- Faire constater que l'eau liquide s'évapore... Que devient-elle?
- Faire rechercher les causes (d'où vient-elle?) et les conditions de l'apparition de buée sur les vitres de la classe ou bien sur une bouteille d'eau sortie du réfrigérateur ou encore sur les verres de lunette d'un élève qui rentre de récréation ...(situation bien connue des porteurs de lunettes).
C'est en multipliant les situations expérimentales où il y a "disparition" puis "réapparition" d'eau sous forme liquide que l'on peut construire (à long terme) la notion de changement d'état physique et de permanence de la matière (même si elle est dans un état invisible).