Construire un bateau pour récolter le plancton et microplastiques

Auteurs : Travail collectif(plus d'infos)
Résumé :
[Témoignage] Mme Patricia Moreau, professeure à l'école primaire Les Oliviers à Béziers (Hérault), a proposé à ses éèves de CE1 et CE2 de travailler sur le monde du vivant, de la matière et des objets, avec une attention toute particulière à la protection de l'environnement marin.
Matériel :

Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

 

Engagée dans des actions concrètes sur la protection de l’environnement marin, cette classe de l’école primaire Les Oliviers à Béziers a acquis grâce à ce projet, mené tout au long d’une année scolaire, de nombreuses compétences au sein de domaines variés du programme de cycle 3, tels que le monde du vivant, de la matière et des objets, ou l’espace et le temps.

Les premières investigations ont amené 11 élèves de CE1/CE2 à penser qu’il existait des matériaux meilleurs que d’autres pour construire un bateau qui flotte. Ils ont émis des hypothèses, effectué des expériences qui ont abouti à l’émission de nouvelles idées et à l’élaboration d’un réseau de notions en lien avec la poussée d’Archimède et les concepts de poids, de force, de masse volumique, de densité. Pour construire un bateau contrôlable, il a fallu effectuer de multiples recherches individuelles, mises en commun, activités en groupes, argumentations, vérifications, échecs, nouvelles tentatives. Les élèves sont ainsi parvenus à concevoir un montage électrique permettant la propulsion du bateau par l’action de deux hélices.

À partir de toutes ces nouvelles connaissances, ils ont élaboré un album scientifique, "Le caillou qui voulait flotter", une histoire illustrée par des photos de leurs créations artistiques.

Ce projet a été lauréat d'un second prix ex-aequo La main à la pâte 2019.

Télécharger la fiche projet