Pourquoi étudier le changement climatique à l’école ?

Le changement climatique : un défi pour le XXIe siècle

Les scientifiques, relayés par les médias, les ONG et la classe politique, s’accordent à considérer que le changement climatique représente une des principales menaces écologiques, sanitaires, sociales et économiques du XXIe siècle. Et aussi un formidable défi auquel seront confrontés toute leur vie les enfants qui, aujourd’hui, fréquentent les bancs de l’école primaire.
Depuis la révolution industrielle du XIXe siècle, les besoins énergétiques de l’humanité n’ont cessé d’augmenter, et avec eux les émissions de gaz à effet de serre. L’industrie, l’agriculture, les transports, l’habitat… tous les secteurs sont concernés. Notre planète se révèle plus fragile que nous ne l’imaginions et les effets du changement climatique se font déjà sentir : réchauffement global, perturbation du cycle de l’eau, augmentation des événements météo extrêmes, régression des glaciers et de la banquise, élévation du niveau des mers, espèces en danger…

L’éducation au développement durable : un droit et un devoir

L’éducation à l’environnement pour un développement durable (EEDD) est devenue une priorité de l’Éducation nationale, qui a souhaité en 2004 généraliser cet enseignement dès l’école primaire, en cohérence avec la Charte de l’environnement. Cette charte, inscrite dans notre Constitution depuis 2005, consacre la place des questions environnementales, et en particulier de « l’éducation et la formation à l’environnement » (art. 8), dans les grands principes de la République française.
Il s’agit de sensibiliser les enfants à la protection de l’environnement dans leurs gestes quotidiens, de les responsabiliser dans leur manière d’agir et de consommer et de leur faire prendre conscience de leur rôle de citoyen.

L’école primaire : un contexte favorable

L’école primaire offre un contexte particulièrement favorable à l’étude du changement climatique. Cette thématique fait appel aux sciences, à l’histoire, à la géographie, à l’instruction civique… La polyvalence du maître est un atout précieux lorsqu’il s’agit de prendre en compte toutes les dimensions du problème – écologiques, sociales ou économiques. Les programmes officiels font d’ailleurs une large place à l’étude de cette thématique dans les différentes disciplines et encouragent une approche transversale.
D’autre part, le lien privilégié qu’entretiennent à l’école primaire enseignants et familles favorise une véritable appropriation par les enfants dans leur vie de tous les jours.

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte Académie des sciences ADEME Ministère du développement durable Universcience Fondation Ensemble Fondation Nature et Découvertes Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme Israeli palestinian science organization Fondation des Treilles Editions Le Pommier