Pourquoi étudier l'écohabitat à l'école ?

L’habitat, un enjeu majeur

Les dernières décennies ont été marquées par l’apparition de nombreux défis démographiques, économiques et environnementaux : augmentation de la population mondiale, épuisement des ressources naturelles, changement climatique, réduction de la biodiversité...

Autant de défis nous imposant de revoir notre conception de l’habitat. Le bâtiment est en effet le principal consommateur d’énergie (la moitié de notre consommation en France), dans un contexte où l’on vise pourtant la sobriété énergétique. L’éco-construction, visant à minimiser l’impact de l’habitat sur l’environnement, s’appuie aussi bien sur des équipements de haute technologie (démarche high tech), que sur des techniques et matériaux traditionnels (démarche low tech).

Au-delà du seul habitat individuel ou collectif, c’est toute la ville qu’il s’agit de repenser, en réconciliant densité urbaine et qualité de vie, et en limitant au maximum l’usage de la voiture. Les « villes durables » n’existent pas encore, mais l’on voit de plus en plus de « quartiers durables » ou « éco-quartiers », nés en Europe du Nord et aujourd’hui présents ou en projets partout dans le Monde.

L’éducation au développement durable : une priorité

L’éducation au développement durable (EDD) est devenue une priorité de l’Éducation nationale, qui a souhaité en 2004 généraliser cet enseignement dès l’école primaire, en cohérence avec la Charte de l’environnement. Cette charte, inscrite dans notre Constitution depuis 2005, consacre la place des questions environnementales, et en particulier de « l’éducation et la formation à l’environnement » (art. 8), dans les grands principes de la République française.
Il s’agit de sensibiliser les enfants à la protection de l’environnement dans leurs gestes quotidiens, de les responsabiliser dans leur manière d’agir et de consommer et de leur faire prendre conscience de leur rôle de citoyen.

L’école primaire : un contexte favorable

L’école primaire offre un contexte particulièrement favorable à l’étude de l’éco-habitat. Cette thématique fait appel aux sciences et à la technologie mais aussi à l’histoire, à la géographie, aux mathématiques, à l’instruction civique… La polyvalence du maître est un atout précieux lorsqu’il s’agit de prendre en compte toutes les dimensions – écologiques, sociales ou économiques – du problème.
Les programmes de l’école primaire et le Socle commun de connaissances et compétences font d’ailleurs une large place à l’étude de cette thématique dans les différentes disciplines et encouragent une approche transversale.

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte Ministère du développement durable ADEME CASDEN Universcience Fondation des Treilles Editions Le Pommier