Quelles leçons de la crise ? Les pistes d’Elena Pasquinelli

Portrait de Equipe  La main à la pâte

Comment transmettre à nos enfants les leçons de la crise ? s’interroge Elena Pasquinelli, chargée du pôle Recherche et Évaluation de la Fondation La Main à la pâte, dans une contribution publiée par les éditions Odile Jacob. Ce texte est diffusé via un espace de réflexion et de débats réunissant de nombreux experts.

Comment comprendre la crise liée au Covid-19 et imaginer l’avenir ? Elena Pasquinelli propose de repenser les finalités de l’éducation du futur citoyen. Pour faire un pas en avant dans "la quête de progrès culturel, civique et éthique", elle suggère de déplacer en partie la focale de l’éducation vers la compassion : "Arrêtons de penser l’éducation uniquement comme la préparation d’un rôle économique à jouer, d’une intelligence à développer, et repensons-la comme la formation d’un citoyen – solidaire, éthique, respectueux, aidant." Cette crise représente aussi l’opportunité de "réaffirmer le rôle de la science dans la construction d’une compréhension plus objective et plus solide du monde qui nous entoure".

Outiller les enfants et adolescents à l’esprit critique

Comment construire une société où les décisions sont le fruit d’un débat éclairé – de façon non simpliste – par les faits ? Elena Pasquinelli souligne l’importance d’outiller les enfants et adolescents à l’esprit critique. "Faire preuve d’esprit critique signifie savoir évaluer et jauger la qualité des informations qui nous sont proposées : s’agit-il de connaissances solides ? De quel degré d’incertitude s’accompagnent-elles ? Comment ont-elles été produites ? Quelle est la solidité des preuves apportées ?", explique-t-elle.

Mais attention, l’objectif n’est pas de douter de tout ou de rechercher infiniment des vérités cachées. Il s’agit plutôt de développer une "raisonnable confiance" et la capacité de juger "où se trouvent les connaissances les plus solides, d’en accepter l’état d’avancement et donc d’incertitude, tout en les séparant des rumeurs et des fausses certitudes"

Elena Pasquinelli a conçu avec Mathieu Farina le projet "Esprit scientifique, esprit critique" proposé par la Fondation La main à la pâte. Ils ont aussi élaboré un dossier spécial coronavirus (sous l’angle de l’esprit critique) dans le cadre la continuité pédagogique.

Outre ses fonctions à la Fondation La main à la pâte, Elena Pasquinelli est chercheuse associée à l’Institut Jean-Nicod (Institut d’études de la cognition de l’ENS de Paris) et membre du Conseil scientifique de l’Éducation nationale.

Addons