Les 1000 tours d’Edison : quand les sciences rencontrent l’opéra

Portrait de Equipe  La main à la pâte

Le chant peut-il favoriser les activités scientifiques en classe ? C’est le pari réussi des 1000 tours d’Edison, une œuvre musicale à destination des élèves des cycles 3 et 4 (du CM1 à la classe de 3e). Lancée et financée par l’Académie musicale de Villecroze, cette initiative originale a été conçue en partenariat avec la Fondation La Main à la Pâte. Dans le cadre de la semaine du son, elle sera présentée le samedi 25 janvier à la Librairie Canopé à Paris (inscription ici).

Au croisement de la musique et des sciences, les 1000 tours d’Edison sont un opéra pour enfants composé de huit chants. Julien Joubert en a composé la musique, tandis que Gaël Lépingle a écrit le livret en collaboration avec la Fondation la Main à la Pâte. Cette œuvre musicale a été présentée pour la première fois au public en avril 2019, lors d’une série de concerts de la Maîtrise et de l’Orchestre philharmonique de Radio France. Ces mêmes interprètes ont également enregistré le matériel audio destiné à faciliter l’apprentissage et l’interprétation de ces œuvres par les classes.

S’approprier les bases de la démarche scientifique

Les  activités scientifiques, elles, s’appuient sur les chansons de l'œuvre musicale. En se plongeant dans « Le sorcier de Menlo Park »,  les enfants s’approprient les bases de la démarche scientifique, tout en analysant les nombreux stéréotypes qui circulent sur les chercheurs. La séquence sur l’ampoule leur permet d’approfondir leurs connaissances dans le domaine de l’électricité et de pouvoir notamment analyser un phénomène qui semble surnaturel en le soumettant à une enquête scientifique. L’étude du télégraphe, elle, permet de se familiariser avec les diverses manières de communiquer à distance, et de s’exercer au langage binaire et au langage morse. À travers le phonographe, ce sont les différentes caractéristiques du son (hauteur, intensité, timbre) qui sont abordées. 

Au cours de ces séquences, les enfants construisent divers objets techniques dont un télégraphe simplifié. L’occasion de comprendre le rôle de cette invention dans la carrière de Thomas Edison qui était un « inventeur-innovateur », ce que les paroles des chansons reflètent parfaitement. Les élèves découvrent également le métier d’historien des sciences et des techniques lors d’un jeu de rôle leur permettant de tenter de construire le récit d’une des inventions.

Les ressources pédagogiques des 1000 tours d’Edison sont consultables ici.

Addons