L'Effet Stroop

Auteurs : elena Pasquinelli(plus d'infos)
Résumé :
[Activité de mise en situation] C’est un jeu. Mais c’est une expérience… Elle connue en tant que l’ « effet Stroop », du nom du psychologue qui l’a introduite pendant les années 1930. A vous de jouer.
Matériel :

Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

 

C’est un jeu. Mais c’est une expérience…
Elle connue en tant que l’ « effet Stroop », du nom du psychologue qui l’a introduite pendant les années 1930. A vous de jouer. 

Etape 1 - Vidéo

Suivez attentivement les instructions qui vous sont fournies dans la vidéo et préparez-vous à des surprises. 

 

Etape 2 - L’effet Stroop

Cette expérience met en évidence certaines limites de notre attention, notamment la difficulté de gérer une tâche — même simple — lorsque notre cerveau s’est engagé dans une autre.

L’effet Stroop est considéré un cas exemplaire de conflit entre deux tâches concourantes (lire les mots tout en nommant les couleurs). Ce qui nous frappe dans cette petite expérience est que nous lisons les mots sans le vouloir : sans nous en rendre compte, nous nous mettons donc dans une situation de « double tâche » qui est nuisible pour nos performances. Cette petite activité nous permet donc de prendre conscience de deux aspects de notre fonctionnement cognitif,

  • Les situations de double tâche représentent un risque pour nos performances : nous devenons moins rapides et moins précis ;
  • Les situations de double tâche sont plus fréquentes de ce que nous l’imaginons. Un enfant qui n’aurait pas automatisé une tâche et serait amené à en mener une autre en même temps (déchiffrer des mots et en même temps interpréter un texte ; s’habiller et écouter des consignes) pourrait donc se trouver en difficulté, même si chaque tâche prise individuellement est à sa portée. 

 

Pour en savoir plus...

Pour en savoir plus sur l’attention et ses mécanismes, rendez-vous donc dans notre éclairage scientifique sur l’attention élaboré avec l’aide de Jean-Philippe Lachaux, neurobiologiste, directeur de recherche CNRS, Laboratoire dynamique cérébrale et cognition, Université de Lyon. Vous pourrez aussi écouter Jean-Philippe Lachaux dans un entretien sur ce thème.

Addons