Epistémè - Tournoi final d'argumentation

Tournoi final d'argumentation

 

Objectifs

A travers un « tournoi d’argumentation », évaluer la compréhension des élèves et la capacité de transfert, renforcer la trace en mémoire des connaissances acquises.

Ce que font les élèves

Remobiliser les connaissances acquises (représentées par des cartes « arguments fallacieux », « nature de la science », « connaissances scientifiques ») ; les utiliser pour construire un argumentaire ; présenter l’argumentaire.

Ce que fait l’enseignant

L’enseignant supervise le tournoi et juge les résultats des groupes.

Liens avec les programmes / notions disciplinaires

Elargir les modes de raisonnement,

Développer l’esprit critique et le goût de vérité,

Distinguer information scientifique, même si vulgarisée, et information pseudo-scientifique grâce au repérage d’indices pertinents,

Identifier les questions de nature scientifique,

S’exprimer dans un débat scientifique,

Utiliser l’histoire des sciences pour exprimer comment les sciences influencent la société,

 

Relier l’étude des relations de parenté entre les êtres vivants et l’évolution (remobilisation et utilisation),

Mettre en évidence des faits d’évolution des êtres vivants (remobilisation et utilisation).

Compétences, attitudes travaillées

Raisonnement, discrimination, esprit critique

Argumentation

Expression orale

Productions

Jeu de  discussion : Plateau et cartes

Matériel

Pour chaque groupe : 1 set de 8 cartes « arguments fallacieux » (fabriquées au cours de la séquence « Bons et mauvais arguments »), 1 set de 5 cartes « nature de la science » (fabriquées au cours de la séquence « A quoi ressemblaient les ancêtres des oiseaux »), 1 set de 7 cartes « connaissances scientifiques » et  1 set de cartes « aide science » (données par l’enseignant) ;1 plateau de jeu.

Durée

1h

 

Le scénario est celui d’une conférence publique. Après avoir été attaqués par les Adversaires, les élèves (qui incarnent Syms) sont repartis dans leurs laboratoires, où ils ont pu mettre leurs idées à l’épreuve d’observations, expériences, raisonnements, et les affiner. Grâce à cette activité de recherche, ils ont aussi été capables de construire des arguments en réponse aux Adversaires.

Après avoir présenté leurs arguments dans le cadre d’une conférence publique, les questions ne se sont pas faites attendre... ni de nouveaux arguments opposés !

 

Les élèves se repartissent en groupes et chaque groupe se charge de préparer une réponse argumentée à un des arguments opposés.

 


 

Liste des attaques formulées à l’encontre de votre théorie

 

  1. Les baleines sont des animaux qui ne ressemblent à aucun autre : elles vivent dans l’eau mais respirent avec des poumons, elles sont énormes… Votre théorie de l’évolution ne peut pas expliquer l’existence des baleines. 

Aucun être sensé ne vous dira qu’elles ont un lien de parenté avec d’autres animaux, d’ailleurs !

Il n’existe pas de preuve meilleure que le bon sens et aucune méthode ne peut ébranler le bon sens. Même un scientifique doit se fier à son bon sens…

 

  1. Si les baleines sont des mammifères, elles ont un ancêtre terrestre ! Cela voudrait dire que l’on devrait trouver des fossiles à moitié aquatiques, comme des formes mi-baleine, mi-loup !

Vous imaginez vous, des loups courir au fond de l’eau ? Ou des baleines chasser des moutons ? 

Vous dites que vous avez des faits à l’appui, mais moi je ne cherche que les faits à l’appui de mon idée, je ne m’intéresse pas aux vôtres ! D’ailleurs les scientifiques ne font-ils pas la même chose ?

 

  1. L’œil est trop parfait. Il ne souffre d’aucun défaut, tout est forcément pensé pour nous permettre de voir.

Je ne peux pas croire que le hasard soit à l’origine d’une telle merveille de complexité et d’ingéniosité. 

Et d’ailleurs, cette idée correspond à ma vision du monde, et je ne veux pas la changer. Je sens en moi-même qu’elle est juste, vu qu’elle correspond à mes sentiments. La vôtre est effrayante et inacceptable pour ses conséquences.

 

  1. Vous avez vu le cou immense des girafes ? Il s’explique par le besoin de l’animal d’atteindre des feuilles toujours plus hautes… A force d’étirer son cou, il a fini par s’allonger et atteindre les dimensions qu’il a aujourd’hui.

Cette explication est si évidente pour tout le monde que je ne vois pas l’intérêt d’en inventer une autre.

Ni de chercher dans d’autres directions : mon hypothèse me suffit, que m’importe s’il en existe d’autres ?

 

  1. On dit que l’Homme descend du singe. Pourtant, s’il l’Homme descend du singe, comment se fait-il qu’il reste encore des singes ?

Et puis, autant dire que nous ne sommes que des animaux non civilisés, prêts à tout pour notre survie !

Les conclusions de cette théorie sont trop inacceptables pour être vraies, donc elle est forcément fausse.

 

  1. Les scientifiques croient que les poissons se sont transformés en reptiles pour pouvoir sortir de l’eau. Comment se fait-il qu’il reste encore des poissons dans les océans ?

Et en plus, ils respirent par des branchies alors que les reptiles respirent par des poumons.

Je suis certain, d’ailleurs,  que vous allez bientôt  changer d’idée. Vous le faites tout le temps! Les théories scientifiques changent avec l’air du temps.  Il n’y a pas de certitude en science, et chaque nouvelle théorie nie et renverse la précédente.

 

  1. J’ai entendu parler d’un fossile nommé Archaeoraptor. Les scientifiques ont construit leur théorie de l’évolution sur la preuve apportée par ce fossile. Et il s’est révélé être un faux. C’est donc toute leur théorie qui s’effondre.

Mais les scientifiques ne s’en sont pas aperçus, parce qu’en sciences, chacun travaille dans son laboratoire; ainsi, ils ne peuvent jamais changer d’idée ou se rendre compte qu’ils se sont trompés. 

 

  1. Les crocodiles sont des créatures préhistoriques. Regardez ce fossile ! C’est évident que les crocodiles du passé sont identiques à ceux d’aujourd’hui !

Si c’est vrai pour les crocodiles alors c’est évident qu’aucune espèce n’a jamais évolué !

Il suffit de regarder ! Mais vous, vous dites qu’il faut décrire les choses dans le détail, qu’il faut les étudier avec votre « méthode ». Moi, mes yeux me suffisent, je n’ai pas besoin de microscopes ou de grilles d’observation pour trouver mes faits !

 

______________________________________________

 

Activité (évaluation et remobilisation) : Le tournoi de discussion (1h)

Objectif : L’évaluation prend la forme d’un tournoi d’argumentation qui permet, en même temps, de remobiliser les différentes connaissances acquises et donc, d’en renforcer la trace en mémoire.

 

Le tournoi se compose de 6 étapes,  dont : 3 étapes de "défense" (on repère les erreurs de l'argumentation), 1 étape de construction de l’argumentaire, 1 de présentation aux autres groupes de son propre argumentaire. Le tournoi se conclut avec l’étape d'évaluation des argumentations des autres groupes.

Chaque groupe d’élèves reçoit une carte « Argument de l’adversaire ».

  1. A la première étape, il s’agit d’identifier les fallacies argumentatives présentes dans les attaques. Le groupe examine les cartes « fallacies argumentatives » (fabriquées lors de la séance « Bons et mauvais arguments »), en choisit une ou plus et la/les place dans la zone du plateau correspondante (Voir fiche Plateau).
  1. A la deuxième étape, le processus recommence pour choisir la ou les cartes « nature de la science » (fabriquées lors de la séance « Science, science-fiction et pseudoscience »).
  1. A la troisième étape  le processus recommence pour choisir la ou les cartes « connaissances scientifiques » (Voir fiche Connaissances scientifiques). Pour les étapes 2 et 3, les élèves peuvent utiliser aussi une ou plusieurs cartes « aide scientifique » qui leur sont mises à disposition avec les deux tas (Voir fiche Aides scientifiques).
  1. A la quatrième étape, les élèves construisent leur argumentation à l’intérieur du groupe ; celle-ci devra être présentée par la suite aux autres groupes.
  1. A la cinquième étape, les arguments sont présentés à tour de rôle.
  1. A la sixième et dernière étape, les arguments de chaque groupe sont évalués par les autres groupes et on compte les points ainsi obtenus.  

 

Points :

  • 1 point par choix de bonne carte
  • 1 point pour avoir utilisé la carte de façon pertinente
  • 1 point si tout le monde s’exprime dans le groupe
  • 1 point pour la qualité de la présentation orale
  • 1 point bonus pour l’argument le plus convaincant parmi l'ensemble des groupes

 

Le juge assigne un score aux groupes et donne les prix.

 

 

Fiches

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte