Sondage "Enseignants et sciences cognitives": Quelles questions vous posez-vous sur vos élèves ?

 

214 enseignants ont renseigné cette question pendant les premiers mois de l'année 2015.

Nous présentons ici une sélection de ces questions, que nous avons classées en catégories, sur la base de leur contenu: motivation/effort, attention/concentration, mémorisation/reutilisation, apprentissage, compréhensionintelligenceémotions, différences individuelles, les élèves face au monde d'aujourd'hui.

 

 

MOTIVATION, EFFORT

Comment motiver, intéresser les élèves? Comment motiver à l’effort? Comment développer la curiosité?

Comment mieux les motiver? Comment être au plus près de leurs besoins?

Comment les intéresser aux apprentissages? Comment leur donner envie d'apprendre?

Pourquoi, en grandissant, perdent-ils l'envie d'apprendre?

Comment leur donner le goût de la recherche, de la communication, du travail bien fait, de prendre du temps pour en gagner ensuite?

Où chercher les motivations des élèves?

Comment leur donner une motivation pour étudier ce qui leur semble "inutile"?

Qu'est-ce qui fait sens pour eux dans les programmes imposés?

Que faire des enfants qui n'entrent pas dans le "moule scolaire"? Comment les aider à développer leurs compétences "non scolaires"?

Comment leur donner le goût de l'effort?

Comment rendre le travail, indispensable, attractif?

Peut-on développer des savoir-être tels que la curiosité intellectuelle?

Comment les amener le plus naturellement possible à une attitude participative et curieuse?

 

 

 

ATTENTION, CONCENTRATION

 

D'où viennent-elles les difficultés de concentration, les limites de l’attention? Quelles sont les conditions favorables/défavorables à l’attention? Comment capter l’attention, améliorer la concentration?

Pourquoi certains élèves sont-ils concentrés si peu de temps? 

Pourquoi ont-ils tant de difficultés à se concentrer sur une tâche?

Le degré de concentration change-t-il en raison de la période de l'année? Du moment de la journée? De la tâche?

Comment peuvent ils vouloir travailler alors qu'ils sont distraits par une multitude de sollicitations extérieurs ?

Combien de temps peuvent-ils rester concentrés sur une tâche?

Existe-t-il des moyens de capter plus longuement l'attention? Des moyens pour améliorer le temps de concentration?

Comment puis-je garder l'attention du groupe pendant 1 h?

Comment garder leur attention ou jouer avec les baisses d'attention pendant une heure de cours donnée? Comment utiliser le temps scolaire à bon escient ?

La pratique de quelques respirations calmes ou d'exercices de "Brain Gym" est-elle vraiment efficace pour amener les élèves à une bonne concentration?

 

 

 

MÉMORISATION, REUTILISATION

Quels sont les mécanismes de fonctionnement de la mémoire? Difficultés de mémorisation, rétention: quelle origine? Comment aider les élèves à mémoriser?

Quels sont les étapes nécessaires à la mémorisation d'une connaissance? Combien de temps faut-il pour chaque étape? Combien de temps faut-il entre ces différentes étapes?

Qu'est-ce que les élèves retiennent exactement d'une séance d'apprentissage?

Quels sont les mécanismes de réinvestissement utilisés par les élèves?

Pourquoi certains élèves passent-ils du temps à apprendre, disent-ils, sans rien retenir?

Pourquoi certains mémorisent très facilement et d'autres non?

En général, les élèves ont compris lors de la séance découverte et de la phase d'entrainement qui suit. Avec un décalage de quelques jours, beaucoup de choses sont à reprendre, donc non acquises. Pourquoi?

Comment les aider à apprendre par coeur?

Comment les aider à mieux mémoriser?

Comment susciter leur attention de façon à ce qu'ils retiennent mieux?

Que retiennent-ils réellement d'un travail sur un projet?

Comment remédier à une mauvaise représentation symbolique ancrée dans la mémoire profonde?

Comment trouver l'entrée dans l'apprentissage qui va les faire accrocher tout de suite, les motiver et fixer la notion dans leur mémoire?

Comment les aider à donner plus de sens aux apprentissages, mieux mémoriser les points clés?

Comment leur faire apprendre durablement les choses?

 

 

APPRENTISSAGE

Comment les élèves apprennent-ils? Apprennent-ils tous de la même façon?  Apprentissage et structuration du savoir: comment aider les élèves? Troubles de l’apprentissage Métacognition: pourquoi est-ce si difficile d'utiliser des stratégies pour mieux comprendre, apprendre ...?

Comment l'élève peut-il apprendre?

Quelles sont les conditions de son apprentissage?

Quelles sont les conditions du progrès?

Quels sont les leviers facilitateurs au service des apprentissages ?

Les collaborations améliorent-elles les apprentissages?

Pourquoi répètent-ils inlassablement les mêmes erreurs?

Comment chacun d'entre eux apprend-il ?

Pourquoi des temps d'apprentissage aussi différents d'un élève à l'autre?

Pourquoi certains ne progressent-ils pas malgré leurs efforts?

Pourquoi une telle hétérogénéité dans les apprentissages?

Comment les aider à structurer leur savoir? 

Comment aider les élèves à gérer le flux des informations?

Comment aider les élèves à mieux associer jeu et apprentissage?

Où se trouvent les "blocages" d'apprentissage chez les élèves en difficulté?

Comment venir en aide aux élèves en difficulté?

Ceux qui interpellent le plus les enseignants sont ceux qui présentent des troubles de l'attention et des troubles du comportement

Comment aider les différents élèves (précoces, autistes, dyslexiques etc) à progresser et à  réellement apprendre?

Quelles sont les méthodes adaptées pour les aider à apprendre quels que soient leur niveau et leur situation (Dys / EIP ...)?

Comment palier au déficit de l'attention, comment adapter la pédagogie par rapport à ce trouble?

Comment aider à mieux développer certaines fonctions cognitives chez des enfants en situation de handicap (autisme, dys, retard mental, trouble psychique...)

Pourquoi certains enfants ne reconnaissent-ils pas les lettres? Pourquoi n'arrivent-ils pas à activer automatiquement la lecture-décodage?

Pourquoi l'entrée dans l'abstraction en mathématiques est-elle impossible pour certains enfants?

Pour les "dys", comment adapter mes explications ?

Que faire pour aider les élèves les plus en difficulté lorsque les accompagnements et remédiations classiques ne suffisent pas?

Pourquoi les élèves ont-ils tant de difficulté à développer une approche métacognitive de leurs apprentissages?

Les compétences métacognitives sont-elles liées à une certaine maturité cognitive et donc envisageables à partir d'un certain âge seulement?

Comment les élèves envisagent-ils leurs difficultés?

Pourquoi ont-ils une si grande peur de l'erreur?

Comment leur apprendre à apprendre?

Méthodes, stratégies: comment les faire acquérir?

 

 

 

COMPRÉHENSION

Compréhension: comment la faciliter?  Que reste-t-il...?

Comment se fait-il que certains élèves  ne comprennent pas, par exemple les consignes?

Pourquoi certains élèves conceptualisent certaines notions alors qu'elles restent abstraites pour d'autres?

Pourquoi certains élèves développent-ils des blocages? Quels obstacles rencontrent-ils concrètement dans les apprentissages?

Comment y remédier? Comment les aider à mieux comprendre?

Comment faire pour qu'une part plus grande d'élèves entendent puis comprennent et intégrent le discours, les consignes du professeur?

Comment comprendre ce qu'ils ne comprennent pas?

Pourquoi ont-ils autant de mal à transposer les savoirs, en appliquant les connaissances qu'ils ont à de nouvelles situations?

Y a -t-il un décalage entre nos attentes et les possibilités des élèves?

Que reste-t-il de mes cours une fois les élèves sortis du système scolaire?

 

 

INTELLIGENCE

Qu'est-ce qu'un élève intelligent?

 

 

 

EMOTIONS, CONFIANCE, STRESS, RELATION AUX AUTRES

Emotions et cognition Confiance

Stress

Relation aux autres

Quels liens entre émotions et cognition?

Comment les mettre en réussite?

Comment faire pour qu'ils soient heureux et équilibrés?

Comment encourager les élèves? Comment leur donner confiance ?

Comment faire sauter d'illusion d'incompétence?

Comment faire face au stress qui empêche d'apprendre ?

Comment les rendre attentifs aux autres?

 

 

DIFFÉRENCES

D'où viennent les différences? Age Filles/garcons

Comment gérer l'hétérogénéité?

Comment intervenir face aux inégalités?

Quelle est  la part de l'enseignement et celle du monde extérieur à l'école dans les difficultés pour apprendre, se concentrer, être curieux des savoirs?

Quelle est la part de social, de biologique, de psychologique dans les capacités d'apprentissage, les troubles d'apprentissage, l'échec scolaire?

Peuvent-ils tous devenir égaux face aux apprentissages grâce à l'adaptation de nos pratiques?

La notion de "profil cognitif" est-elle féconde?

Que se passe-t-il dans le cerveau humain d'un enfant de 10 à 15 ans en particulier?

Pourquoi les filles réussissent-elles globalement mieux que les garçons?

Comment les 35 élèves d'une classe peuvent-ils "capter", comprendre, assimiler et mémoriser l'enseignement que je leur dispense?

Comment puis-je entrer sincèrement en communication avec chacun?

Des enfants lents et en difficulté ont besoin d'aides ponctuelles très souvent. Comment leur consacrer du temps avec 28 élèves  dont 2 handicapés, une allophone un enfant perturbateur, 2 élèves précoces?

Comment prendre en compte autant de différences dans les capacités d'apprentissage?

Comment réduire les inégalités et l'échec scolaire?

Comment mieux les faire progresser individuellement par rapport à leur fonctionnement individuel?

Que puis-je faire pour aider chacun selon sa spécificité?

Comment faire que l'école soit moins ségrégative et moins reproductrice des inégalités sociales?

 

 

LES ÉLÈVES, AUJOURD’HUI 

Aujourd'hui et d'antan Génération "Internet"? Génération "portable"?

Génération "connectée"?

Numérique et apprentissage

De quelles connaissances, de quelles valeurs, de quelles capacités, de quelles curiosités auront-ils besoin dans l'avenir pour vivre mieux individuellement et socialement?

Pourquoi les élèves actuels sont-ils majoritairement en difficulté pour développer des méthodologies et des stratégies personnelles d'apprentissage ou de mémorisation?

Pourquoi les élèves font-ils actuellement preuve d'une très grande passivité devant les apprentissages et placent une grande partie de leurs efforts à développer des stratégies de non-travail (plagiat sur Internet, recopier le travail effectué par d'autres camarades de leur classe, manoeuvres dilatoires pour retarder la mise au travail, bavardage "maquillé" en travail de groupe, lenteur excessive dans la réalisation d'un travail individuel, etc.)?

Quels sont les éléments qui expliquent le fait que les élèves "ne savent plus" lire?

 Les élèves de nos jours dorment-ils suffisamment pour apprendre correctement? Comment remédier/palier à ce phénomène de société?

 Qu'est ce qui rend les élèves d'aujourd'hui moins attentifs, moins concentrés, passifs ou hyperactifs?

Quel est l'effet sur les nouvelles générations de savoir avant même d'avoir commencé leurs apprentissages qu'ils auront tous un bac et donc tous accès aux études supérieures? Comment expliquent-ils leur échec quand ils sont au chômage avec bac + 3 4 ou 5?

Qu'ont-ils besoin d'apprendre comme connaissances pour leur avenir et celui de la France?

Pourquoi les élèves éprouvent-ils aujourd'hui au niveau secondaire une quasi-impossibilité à mémoriser une leçon et doivent être formés à apprendre leur leçon pour y parvenir? Evolution liée à la disparition de cette pratique en primaire, liée au phénomène Internet (le savoir sous la main)?

Les enfants et adolescents d'aujourd'hui sont-ils différents de ceux des années 70 / 80 / 90 avant Internet?

Comment leur faire prendre conscience des dangers d'internet ?

Comment leur faire prendre conscience de l'importance de la notion de vie privée et d'identité dans un monde qui devient de plus en plus public?

Comment les convaincre d' oublier leurs portables en cours?

Les élèves connectés (téléphone, tablette, ordinateur, internet) et préférant les histoires des jeux vidéo aux livres et les savoirs en image aux savoirs textuels ont-ils encore de l'espace mental (curiosité, envie, motivation, projet) et de l'énergie cognitive (concentration, endurance mentale) pour apprendre à lire et à écrire sans erreur, et pour s'intéresser à des textes?

Comment faire que l'école soit moins ségrégative et moins reproductrice des inégalités sociales?Est-ce que le numérique influe sur l'apprentissage de nos élèves?

Les limites de la réalité sont parfois dépassées par du virtuel (programmation, animation, trucage et montage vidéo qui deviennent du concret pour les enfants. Les distances, (face time) et le temps (animation accélérée), l'image de soi, des autres, de ce qu'on voudrait être, de ce qu'on est en réalité se bousculent pour certains. Le savoir  se construit en communiquant.  Les compétences dans le numérique évoluent rapidement et réclament notre attention. Certaines compétences insoupçonnées il y a quelques années se révèlent dans des activités nouvelles (que je ne pratiquais pas avant); par exemple, la programmation avec scratch. Je m'interroge, je réalise que certains élèves se débrouillent mieux que d'autres, je me demande pourquoi?

Quel est l'impact des écrans et de leur usage abusif sur les capacités d'attention, de lecture et de mémorisation des élèves actuels?

Comment les élèves interagissent-ils avec les médias numériques? Quelles conséquences épistémiques?

Qu'est-ce qu'apprendre à l'ère du numérique ?

 

 

 

 

 

Partenaires du projet