Dossiers d'études


Dossiers de Prix La main à la pâte

Dossiers CAFIPEMF (en vue de devenir formateur)

  • 2011 - Comment la démarche d’investigation peut-elle faire acquérir des compétences scientifiques et langagières au cycle 3 ? - Anne Duthu
    Ce mémoire analyse le rôle des écrits provisoires dans la construction de concepts scientifiques. Il étudie les conditions pour que l’investissement des élèves dans un projet d’investigation contribue en retour au développement de leurs compétences langagières : précision du vocabulaire, progrès de la syntaxe, capacité à produire des écrits explicatifs où des textes se combinent avec des schémas… À partir d’un thème classique, celui de l’étude du schéma corporel en cycle 3, ce mémoire approfondit le lien entre la pratique de l’écrit et les apprentissages scientifiques. En cela, il constitue une contribution intéressante pour valoriser l’outil  « cahier d’expériences » que préconise La main à la pâte.
  • 2011 - Des élèves en questionnement pour concevoir des expériences et favoriser les apprentissages scientifiques - Olivier Robin
    Ce mémoire porte sur l’intérêt d’amener les élèves à se poser eux-mêmes des questions, à concevoir des expériences, à formuler et interpréter des résultats, ce qui est plus formateur que la réalisation matérielle des expériences. C’est ainsi que, réagissant à un dessin représentant deux enfants aux extrémités d’une balançoire, ils se sont demandé comment le plus léger arrivait à être plus bas que son camarade. Ils ont émis des hypothèses puis conçu, réalisé et interprété des expériences pour en vérifier la validité. La solidité des acquis a été testée par l’aptitude à trouver une solution pour soulever le bureau du maître : les résultats de la classe ont été meilleurs que ceux d’étudiants en formation dans un IUFM auxquels le même problème avait été soumis. Cette démarche est exemplaire d’une application intelligente des principes de La main à la pâte.
  • 2010 - Le cahier d’expériences : un outil pour les apprentissages en grande section ? - Marie-Laure Machet
    Mme Machet a réfléchi à l’usage du cahier d’expériences comme outil pour les apprentissages en grande section de maternelle, avec le souci de mettre au point un outil efficace de structuration de ce cahier et plus généralement de l’ensemble des traces du travail des élèves. Les activités décrites et illustrées portent sur les équilibres, l’élaboration d’objets roulants, la construction d’une structure à partir de briques alimentaires, le jardinage et l’élevage. Conformes au programme de l’école maternelle, elles suivent et respectent les principes de La main à la pâte. Le travail sur la maîtrise de la langue, prioritaire à ce niveau, n’est pas oublié dans la conduite des différents projets. L’auteur du mémoire rend compte du cheminement qu’elle a suivi pour contribuer à structurer le cahier d’expériences : l’emploi de logos et de couleurs destinés à faciliter l’usage de ce cahier par les élèves qui ne savent pas lire, très inventif, a favorisé l’appropriation de la démarche d’investigation, et contribué à faire du cahier d’expériences un outil pour mémoriser le travail individuel et collectif et organiser les apprentissages de l’élève.

Mémoires professionnels (en vue de devenir enseignant)

  • 2007 - A quelles conditions le dispositif de débat participe-t-il à la construction de savoirs scientifiques? - Valérie Brousse
    Ce mémoire traduit une double préoccupation : prendre en compte et entretenir la curiosité des élèves pour les sciences ; préciser les conditions d’une mise en œuvre d’un enseignement des sciences exigeant. C’est en privilégiant l’étude de ce qui se joue dans les débats scientifiques et en questionnant les rôles du professeur que cette stagiaire a choisi de les étudier. Elle montre que les débats scientifiques sont d’une part des moments d’apprentissage solidement étayés et d’autre part des objets d’étude repris dans des analyses a posteriori dans le but de les optimiser. Toutes les analyses s’appuient sur un corpus de données imposant et sur des travaux de didactique et de pédagogie. Valérie Brousse a su placer l’élaboration de son mémoire dans des travaux d’équipe. Elle a confronté certains approfondissements théoriques et certaines analyses à ceux d’une autre stagiaire PE2. Elle a participé, à la mesure de sa disponibilité, aux travaux conduits sur le débat scientifique par des enseignants chercheurs et des formateurs d’IUFM des Pays de la Loire.
  • 2003 - Le carnet d’expériences et d’observations - Virginie L'Haridon
    Au cours de ses trois stages en responsabilité (en CE1, CM1, puis grande section de maternelle), Virginie L’Haridon a mis en pratique le cahier d’expériences, jusqu’alors inconnu des élèves. Dans son mémoire, elle définit tout d’abord le cahier d’expériences, puis précise comment il est possible de l’organiser et enfin analyse ses différentes fonctions. Globalement, elle constate que faire écrire les élèves en sciences paraît indispensable aux apprentissages, et que le cahier d’expériences semble être un bon support dans ce sens : il révèle comment l’enfant peut structurer sa pensée en prenant du recul par rapport à son raisonnement, à la manière d'un petit chercheur. Les liens entre sciences et maîtrise du langage apparaissent clairement au regard des projets mis en œuvre, notamment sur l’air et l’eau. Accompagné d’annexes qui illustrent bien le propos, ce mémoire a le mérite de présenter non seulement les points positifs du cahier mais aussi ses limites.
  • 2002 - Le débat scientifique à l'école primaire: un outil pour apprendre à communiquer - Annélie Mermet
    L'auteur de ce mémoire décrit des séquences consacrées à la mise en évidence de l'existence de l'air et s'interroge sur la relation entre débat scientifique et débat citoyen: les activités scientifiques réalisées par les élèves, qui apprennent à cette occasion à communiquer différemment, contribuent-elles à réduire la violence ?

Prix Science et langue française

  • Descriptif général du prix Science et langue française
  • 2010 - À la recherche des sens du mot source - Chrystel Canolle (lettres modernes) et Ginette Rosol (SVT) - Collège La Marquisanne à Toulon (Var), 6ème (22 élèves)
    Ce projet a donné lieu à des investigations de toutes sortes : sites internet, lectures, vie personnelle, tout a été mis à profit. Lors de sorties, les élèves ont pu rencontrer un sourcier, un spéléologue, une géologue et les ont interviewés. Ils ont ainsi collecté des informations sur les différents sens du mot source : source d’eau, source d’énergie, source lumineuse, etc. Toutes leurs notes et leurs réflexions personnelles ont été regroupées dans un carnet de 32 pages qu’ils ont chacun créé avec le logiciel Publisher. Chaque carnet est personnalisé : les élèves ont inséré des photographies prises durant les sorties, rédigé des poèmes, dessiné leurs observations ainsi que des bandes dessinées et ont présenté les résultats de leurs investigations scientifiques. Ils ont abordé des thèmes très variés tels : découverte, inspiration, art, émotion, plaisir et déplaisir, alimentation, apprentissage.

Autres dossiers d'études

Dossiers d'étude d'élèves polytechniciens ayant réalisé leur stage civil dans des centres pilotes La main à la pâte

Mémoires de M2

Mémoires CAFIPEMF

 


 

<< Retour à la boîte à outils

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte