Thème n°2 : Les 5 sens

Le vivant  - Cycle : GS maternelle et cycle 2
Cette séquence est plutôt adaptée aux élèves ayant un niveau de grande section de maternelle ou de CP. L’année suivante la séquence « les 5 sens et l’alimentation » peut être choisie, ce qui permettra de vérifier ce qui a été acquis avec la présente séquence.

Objectifs

  • Objectifs notionnels (différents selon les séances)
    - Connaître nos cinq organes sensoriels : les yeux, les oreilles, le nez, la langue, et la peau et explorer leurs différentes fonctions : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher
     
  • Compétences visées
    - Découvrir les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions (organes associés)
    - Observer, décrire, manipuler
    - Emettre des idées et les tester

Progression possible

  • Séance 1 : la vue
  • Séance 2 et 3 : le toucher
  • Séance 4 et 5 : l’odorat
  • Séance 6 : le goût
  • Séance 7 : l’ouïe  

Séance 1 : La vue

  • Objectifs : Observer, décrire l’organe et les fonctions de la vue. Manipuler des objets. Utiliser les noms, adjectifs et verbes liés au sens de la vue
  • Connaissance/notion scientifique : nos yeux servent à voir le monde qui nous entoure. C’est grâce à la lumière que nos yeux peuvent voir les couleurs, les formes, la taille et le relief. Lorsqu’il n’y a pas de lumière on voit tout en noir
  • Matériel : Cartes postales, reproduction de tableaux, photos, loupes, miroirs, un fruit (si possible de forme similaire comme pour une pomme ou une orange ou une clémentine)

Note : Cette séance peut être dédoublée

Déroulement

  • Phase 1 : introduction du thème par l’enseignant avec tout le groupe

Expliquer aux élèves qu’ils vont travailler sur les 5 sens et prendre en compte ce qu’ils savent déjà sur le sujet. Expliquer que les sens sont liés à des  parties du corps qui nous permettent d’avoir des informations et de pouvoir décrire ce qui nous entoure. Relier le mot sens à sensation, ce qu’on ressent.
Aujourd’hui nous allons tester un premier sens : la vue
Consigne ; Je vais vous donner un fruit. Vous allez devoir trouver un maximum de mots qui décrivent ce fruit sans le toucher

Travail individuel ;
L’enseignant inscrit au tableau toutes les observations des élèves

Adaptation possible : Des enfants autistes risquent d’avoir des angoisses à observer leur œil, à le décrire et surtout à le dessiner, Dans ce dernier cas, proposer de dessiner soit la main d’une AVS soit un objet de la classe

  • Phase 2 : travail en petits groupes durant lequel les élèves devront choisir parmi les observations inscrites au tableau, celles qui leur paraissent  les plus importantes, les plus pertinentes
  • Phase 3 : mise en commun  Question : Vous avez décrit ce fruit, quelle est la partie du corps qui vous a permis de faire cela ? » Les réponses devraient mentionner l’œil / les yeux
  • Phase 4 : demander aux enfants d’observer, de décrire et de dessiner son œil (utiliser un miroir)
  • Phase 5 : Synthèse collective de la séance : « Qu’avons-nous fait ? Qu’avons-nous appris ? » Il s’agit ici de retracer le travail accompli et de conclure.

[Ci joint des dessins réalisés par des élèves de  la classe d’Anne Claire Dollino]

  • Evaluation possible
    Parmi une collection d’objets disposés sur une table, en décrire un sans le désigner et demander à l’élève de le retrouver (Jeu du qui est-ce ?)
    Lister les adjectifs liés à la forme, la taille et l’aspect
    Demander quelle partie du corps l’élève a utilisé pour reconnaitre l’objet décrit et comment s’appelle le sens qui est associé.

Séances 2 et 3 : Le toucher

  • Objectifs: Connaître l’organe et les fonctions liés au toucher ; faire des suggestions et les vérifier. Reconnaître, décrire, comparer, ranger des matières selon leurs qualités et leurs usages.
  • Connaissance/notion scientifique : C’est la peau qui nous permet d’avoir le sens du toucher. On touche les objets avec les mains, les pieds mais aussi avec toute la surface du corps. Les sensations liées au toucher sont nombreuses: rugueux, lisse, doux piquant, chaud, froid, mou, mouillé sec…
  • Matériel : Des sacs en tissu, des objets variés, des échantillons de matériaux : éponge, papier de verre, papier plastique, bouteille plastique, balle, brosse, miroir, caillou….

Déroulement

  • Phase 1 : Eventuellement rappel de la séance précédente en s’appuyant sur les dessins réalisés par les élèves lors de la séance précédente et/ou  sur  un affichage collectif.  Afficher le tout au tableau.

Qu’avons-nous fait la dernière fois ? Quel sens avons-nous utilisé ?
Qu’avons-nous appris ?
Qu’est-ce que vous avez dessiné ?
Comment avez-vous présenté vos dessins ? Y’a-t-il une légende, un titre sur vos dessins ?
Aujourd’hui nous allons tester un deuxième sens : le toucher


Introduction de la question par l’enseignant avec tout le groupe « Dans ces sacs, il y a des objets. Essayez en touchant de découvrir ce qu’il y a dans le sac (mais sans regarder à l’intérieur du sac), en décrivant ce que vous avez ressenti en touchant »

  • Phase 2 : Chaque enfant touche un ou deux sacs.

Une mise en commun est réalisée par l’enseignant qui note les observations des enfants au tableau. L’accent sera mis sur les mots utilisés comme doux/piquant, dur/mou, lisse/rugueux, chaud/froid.
Adaptation possible : Les enfants risquent d’avoir peur de mettre la main dans un sac sans savoir ce qu’il y a à l’intérieur. Disposer les objets sur la table: les nommer puis les mettre un à un dans le sac. Le jeu consistera à  décrire les caractéristiques  qui permettent de reconnaitre l’objet sans le voir : la forme, la taille, les sensations lisses, doux.... (On notera que la couleur ne peut pas être utilisée lorsqu’on n’utilise pas la vue)

  • Phase 3 : Un enfant (à tour de rôle) décrit un objet pour le faire deviner aux autres
  • Phase 4 : Mise en commun.
    La question  suivante est posée : quelles sont les différentes parties du corps qui nous permettent de toucher ? (la main, les doigts, la paume de la main, les pieds, la peau sur toute la surface du corps)
  • Phase 5 (facultative) : faire explorer la sensation de chaud et de froid. Par exemple, prendre un verre d’eau froide (glacée), un verre d’eau chaude et un verre d’eau tiède. Laisser un doigt 1 min dans l’eau glacée et un autre dans l’eau chaude puis tremper successivement les deux doigts dans l’eau tiède. En conclure que le doigt plongé dans l’eau glacé nous fait ressentir l’eau tiède comme beaucoup plus chaude. Pour le doigt qui était dans une eau chaude, l’eau tiède parait froide car elle est moins chaude que la peau.  Parfois nos sens peuvent nous tromper !
  • Evaluation possible
    Proposer plusieurs sacs contenant deux supports induisant des sensations opposées : doux, piquant / rugueux, lisse/ froid, chaud/ sec, mouillé…
    Lister les adjectifs utilisés
    Demander quelle partie du corps permet de décrire ces sensations et quel est le sens qui est associé

Séances 4 et 5 : Le goût

  • Objectifs : Connaître l’organe et les fonctions liés au goût. Faire des suggestions et les tester. Utiliser des noms, adjectifs et verbes liés au goût
  • Connaissance/notion scientifique : C’est la langue (les pupilles gustatives de la langue) et le palais qui nous permettent de reconnaître le goût des aliments. Avec notre langue nous pouvons différencier au moins 4 goûts : le salé, le sucré, l’acide et l’amer.
  • Matériel : Eau  du robinet ; eau + sucre ; eau citronnée ; eau + sel ; eau gazeuse ; jus de fruits : pamplemousse, jus de pomme, jus d’oranges
  • [Fiches documentaires proposées]

Déroulement

  • Phase 1

Introduction du thème par l’enseignant avec tout le groupe
Aujourd’hui nous allons nous intéresser  au sens qui permet de décrire ce qu’on ressent quand on mange les aliments : c’est le goût. Comment décrire le goût des aliments qui sont dans votre bouche ?
La question est notée ainsi que les propositions des élèves
Aujourd’hui nous allons tester un autre sens : le goût

  • Phase 2 : travail en petits groupes.

Vous allez travailler en groupe et, à tour de rôle, nous allons bander les yeux d’un membre du groupe qui goutera ce qu’il y a dans le verre et devra décrire toutes les sensations qu’il aura eues dans sa bouche.
Attention : préciser que l’on ne peut pas boire n’importe quel liquide (en particulier incolore) compte tenu des dangers potentiels.

  • Phase 3 : mise en commun des travaux
  • Phase 4 : Maintenant, vous allez travailler à nouveau  en groupes et essayer de ranger « par famille » les aliments que je vous ai préparés, mettant ensemble ceux qui vous semblent aller ensemble. Vous devrez essayer de vous mettre d’accord et nommer vos familles  d’objets.

Chaque groupe dispose d’une dizaine d’aliments différents, certains étant communs à deux groupes. Les élèves goûtent les aliments, échangent leurs idées et essayent de les classer par famille (sucré, salé,…). L’enseignant circule, questionne, encourage.
Les élèves peuvent dessiner sur leur cahier ce qu’ils ont fait pour reconnaître les aliments

  • Phase 5 : mise en commun des travaux

Vous allez dire aux autres comment vous avez regroupé vos aliments et pourquoi vous avez fait ce choix.
Le rapporteur de chaque groupe donne les résultats des observations réalisées (pour ce faire, chaque groupe peut s’aider dans un deuxième temps du texte se trouvant à la fin de cette séance), une discussion s’engage pour essayer de se mettre d’accord (lorsque c’est possible), puis l’enseignant note les résultats des observations sur une grande feuille de papier ou au tableau  
S’il reste du temps et si les élèves sont bien impliqués, il est possible de tester d’autres saveurs à l’aveugle avec des aliments comme la moutarde, le cornichon, le miel les biscuits salés et sucrés, etc…

  • Phase 6 : Avant de clôturer la séance, un temps « j’aime ou je n’aime pas les goûts que l’on me propose » permet de mettre en évidence les différences de goûts, de manière à suggérer aux  élèves que parfois certaines personnes aiment des goûts que d’autres n’aiment pas, et vice-versa (exactement comme pour le son et l’odorat). Cela permet aussi d’approcher la question de subjectivité de nos sens
  • Phase 7 : Synthèse collective de la séance : Qu’avons-nous fait ? Qu’avons-nous appris ? Il s’agit ici de retracer le travail accompli et de conclure :

Notre langue nous permet de distinguer (au moins) 4 goûts différents et il existe un vocabulaire précis pour en parler. Nous connaissons bien le salé et le sucré. Il est parfois plus difficile de reconnaître l’acide et l’amer mais on peut s’y entraîner.
En conclusion : Sur notre langue, il y a des petits grains qui s’appellent des papilles. Ils nous permettent de reconnaître ce que l’on mange. Il est ainsi possible de reconnaître différents goûts et de savoir ce que l’on aime ou pas.
Notre langue reconnaît le salé (sel), le sucré (sucre), l’acide (par exemple le citron), l’amer (par exemple le café, le pamplemousse ou l’écorce d’orange).

  • Evaluation possible : Proposer une liste d’aliments à classer dans un tableau, soit en indiquant le nom de la famille,
    Ou proposer de coller dans  un tableau à 4 colonnes AMER, SALE, SUCRE, ACIDE les aliments testés et d’autres connus des élèves
    Demander quelle partie du corps on utilise pour connaitre les saveurs et comment s’appelle le sens qui est associé

Séance 6 : L'ouïe

  • Objectifs : connaître l’organe et les fonctions liés à l’ouïe. Faire des suggestions et les tester.
  • Connaissance/notion scientifique : Ce sont les oreilles qui permettent d’entendre les sons. On sait reconnaître les sons aigus, graves, forts, faibles ainsi que  les bruits familiers, comme le bruit d’une porte qui se ferme. Le silence, c’est lorsqu’il n’y a pas de bruit
  • Matériel : Album sonore, bouteille plastique semoule ; cuillère ;couvercle en métal, plastique, carton, boîte à chaussures

Déroulement

  • Phase 1 : Rappel de la séance précédente en s‘appuyant, si possible, sur les traces écrites réalisées

Introduction du thème par l’enseignant avec tout le groupe
Aujourd’hui nous allons nous intéresser  au sens qui nous permet d’entendre. Vous allez tous vous bander les yeux et essayer de localiser le bruit (loin/près, à droite/ à gauche ) que vous entendrez.
Adaptation possible : Pour les enfants qui ont du mal à supporter d’avoir les yeux bandés prévoir une disposition pour que l’enseignant manipule les objets dans le dos des élèves ou derrière un paravent

  • Phase 2 : mise en commun
  • Phase 3 : travail en petits groupes. Vous allez écouter des sons à partir du CD audio. Vous  allez essayer de décrire les sons que vous entendez (grave, aigu, fort, faible)
  • Phase 4 : mise en commun des travaux
    Vous allez dire aux autres comment vous avez caractérisé chacun des sons que vous avez entendus (donner un exemple un son aigu, grave et essayer de dire pourquoi)
    Le rapporteur de chaque groupe donne les résultats des observations réalisées et l’enseignant peut noter sur le tableau
    Demander aussi ce qui nous permet d’écouter et d’entendre (faire ressortir que ce sont les oreilles qui nous permettent d’entendre les sons)
  • Phase 5 : Demander à chacun des groupes (à tour de rôle) de fabriquer des sons avec différents objets (verre, verre+ liquide ; boîtes en fer ; en bois, en plastique…) et qualifier le son : aigu, grave, fort, faible…
  • Evaluation possible : Collectivement : à l’écoute d’un son les élèves doivent indiquer ses caractéristiques. Proposer une caractéristique et demander aux élèves de produire le son correspondant.


Séance 7 : L'odorat

  • Objectifs : connaître l’organe et les fonctions liés à l’odorat. Faire des suggestions et les tester. Connaître le vocabulaire spécifique lié à l’odorat : odeur, sentir, renifler, parfum, agréable, désagréable…
  • Connaissance/notion scientifique : C’est avec le nez et les narines que nous respirons. Nous sentons aussi les odeurs. Certaines odeurs sont agréables, d’autres désagréables.
  • Matériel :
    - Schéma du nez
    - Soit des bandes de papier absorbant avec du café, du parfum de lavande (ou autre), du chocolat, du savon, du parfum de fleurs… soit des pots contenant différents aliments ou fleurs, recouverts de papier (il doit y avoir des trous) afin que l’on ne puisse ni voir, ni toucher, ni goûter, ni entendre ce qu’il y a dedans

Déroulement

Rappel des séances précédentes en s‘appuyant si possible sur les traces réalisées.
Introduction du thème par l’enseignant avec tout le groupe : Aujourd’hui nous allons nous intéresser  au sens qui nous permet de sentir des odeurs : c’est l’odorat.

  • Phase 1 : « Vous allez sentir des petits pots opaques ou des bandes de papier et vous devrez dire si vous  connaissez cette odeur et éventuellement si vous aimez ou non.
  • Phase 2 : Travail en petits groupes : les enfants doivent décrire l’odeur (avec leurs mots) et si possible associer cette odeur à un objet
  • Phase 3 : Mise en commun des résultats des différents groupes et réalisation d’un document collectif reprenant les différentes expérimentations (en deux colonnes : ce qui nous avons fait, la partie de notre corps que nous avons utilisé)
  • Phase 4 : possibilité  de jouer au loto des odeurs
  • Evaluation possible : Parmi une collection de boites à odeurs disposées sur une table, demander à l’élève rechercher une odeur.
    Lui demander quelle partie du corps il utilise pour reconnaitre une odeur et comment s’appelle le sens qui est associé.
    Lister les adjectifs et les noms utilisés

Evaluation finale

Elle peut se faire en deux temps :
         1) proposition l’évaluation finale écrite (voir page suivante)
         2) Différents objets sont placés sur un plateau non  visible des enfants. Un volontaire s’approche, choisit un objet hors du regard des autres. Il donne trois indices, c'est-à-dire trois mots descriptifs en utilisant ses sens pour faire deviner l’objet à la classe, puis il ajoute, un à un des indices si personne ne trouve. Idem avec un autre enfant, etc…
[Proposition de documents pour l'évaluation finale]


<< Retour à la liste des ressources

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte INSHEA