Sol et durabilité des écosystèmes terrestres

De quoi s'agit-il ?

Lorsque l’on fouille dans la litière et dans les couches superficielles d’un sol, on trouve toutes sortes d’êtres vivants visibles à l’œil nu. Si on explore un échantillon sous la loupe binoculaire, on découvre encore d’autres animaux, minuscules, que l’on percevait à peine ou pas du tout à l’œil.

Par leur taille, par leur forme, tous ces organismes peuvent être rangés en différentes catégories, qui sont nombreuses : on dit qu’il y a une grande diversité d’espèces. 

La mésofaune du sol comprend les animaux du sol, tous invertébrés, dont la taille est comprise en 0,1 et 1 mm. Ils sont donc très difficiles à voir à l’œil nu. C’est pourquoi on aura besoin d’une loupe binoculaire pour les observer. Les principaux représentants de la mésofaune sont des insectes sans ailes « aptérygotes » comme les collemboles, des animaux voisins des araignées, les acariens. On peut aussi trouver des petits vers, des larves d’insectes, des petites fourmis.
 

Que peut-on observer ? 

Difficile d’imaginer qu’une poignée de sol puisse renfermer autant d’animaux ! L’extraction de ces animaux permettra d’en récupérer plusieurs dizaines, voire des centaines. L’examen à la loupe sera l’occasion de voir ne grande diversité d’espèces : des espèces très différentes dans leur couleur, leur aspect, leur nombre de pattes, la présence ou non d’antennes, etc.
 

Que peut-on mesurer ?

Que cherche-t-on à faire ?
Montrer que la faune du sol n’est pas seulement visible comme les vers de terre, les fourmis, les insectes, mais que ce milieu renferme une très grande diversité d’espèces invisibles à l’œil nu.

Quel matériel ?
Les animaux sont extraits du sol par deux facteurs : la lumière et la chaleur. Celles-ci sont fournies par une lampe banale installée au-dessus de l’échantillon de sol. L’échantillon de sol est posé sur une grille métallique (ou en plastique rigide) de diamètre égale à la partie supérieure d’un entonnoir. Au bout de quelque temps, la faune s’échappe du sol (fuyant la chaleur et la lumière). Elle est récupérée dans un pilulier placé sous l’entonnoir.

Quel déroulement ?
Placer l’entonnoir sur un support de façon à pouvoir placer un pilulier au-dessous et une lampe (banale) à 20 cm au-dessus de l’entonnoir. Découper une grille de façon à ce que son diamètre soit égal à la partie supérieure de l’entonnoir. Dans l’entonnoir mettre de l’eau avec un liquide mouillant. En école, on peut utiliser un peu de savon, ou quelques gouttes (1 ou 2) de produit vaisselle (ou au mieux de l’alcool dilué qui permettra de préserver les animaux). Laisser la lampe allumée pendant quelques jours (3-4) avant d’observer les animaux sous loupe binoculaire.

 

Addons