Sol et durabilité des écosystèmes terrestres

Ce qu’un élève devrait savoir sur le sol en fin de secondaire.
 

1 - Le sol, qu'est-ce que c'est ?

  • Le sol résulte de l'altération des roches par l'action de l'eau, du gaz carbonique et des êtres vivants.
  • Le sol est très mince par rapport au diamètre du globe terrestre (de quelques centimètres à quelques mètres). Le sol est l'épiderme vivant et vital des continents de la Terre.
  • Le sol est constitué d’éléments minéraux et d’éléments organiques (vivants ou morts).
  • Le sol est organisé dans les trois dimensions et il évolue au cours du temps.
  • Le sol se forme lentement mais ses propriétés changent rapidement en fonction de l’usage qui en est fait.    
     

2 - Les fonctions du sol

  • Le sol nourrit le monde. Les sociétés humaines sont totalement dépendantes des sols.
  • Le sol régule le cycle des eaux continentales (quantité d’eau) et celui de nombreux éléments chimiques (C, N, P, K, etc.).
  • Le sol épure les eaux qui le traversent (qualité des eaux).
  • Le sol influence la composition de l'atmosphère. En particulier, il stocke le carbone sous forme d’humus et le relâche dans l’atmosphère sous forme de CO2 qui contribue à l’effet de serre.
  • Le sol est un lieu de vie. De nombreux cycles biologiques passent par le sol (des petits mammifères fouisseurs aux micro-organismes). Le sol est donc partie prenante de nombreux écosystèmes. Le sol est une vaste réserve génétique. Il abrite une grande partie de la biodiversité des micro-organismes terrestres.
  • Le sol fournit des matériaux de construction (argile, sable, graviers, cailloux) et des ressources minérales (or, aluminium, fer, manganèse, etc.) aux sociétés humaines. Ces ressources minéraless’accumulent dans le sol au cours de sa formation.
  • Le sol est un livre d'histoire. Il conserve des indices de l'histoire de sa formation (il permet d’étudier les conditions climatiques et biologiques du passé). Les archives pédologiques contribuent donc à reconstituer l'histoire des paysages.Il conserve également des traces de l'histoire de l'humanité : c’est lui que l’on creuse en archéologie.
  • Le sol est une composante importante de la culture de la plupart des civilisations. On y enterre les morts, l’homme est « pétri d’argile », Adam signifie « terre » et homme et humus ont la même origine.
     

3 - La diversité des sols

  • Les sols sont très divers, à l'échelle continentale comme à l'échelle locale.
  • Il faut apprendre à utiliser les sols en tenant compte de leur diversité. On ne doit pas vouloir faire partout les mêmes choses.
  • Des sols différents peuvent être reliés entre eux de manière fonctionnelle dans un paysage, par transfert latéral de l’eau notamment. L’usage de celui qui se situe en haut de pente retentit sur les fonctions assurées par celui qui est en bas.
     

4 - Face aux sociétés humaines, le sol est fragile et vulnérable

Tout usage des sols par les sociétés humaines modifie rapidement leurs propriétés et leurs fonctions. Les sociétés humaines ont parfois su bien gérer leurs sols, mais elles ont souvent gravement dégradé les sols et leurs fonctions.
La dégradation des sols a des conséquences considérables sur les compartiments des écosystèmes terrestres.
  • L'hydrosphère : les régimes hydrologiques changent (crues, inondations, cycles plus courts) et les eaux se polluent ;
  • L'atmosphère : elle s'enrichit en gaz à effets de serre ;
  • La biosphère : elle est modifiée sur et dans les sols ;
  • L'anthroposphère : les dégradations des sols ont des conséquences sur l'alimentation et sur la santé des sociétés humaines et sur leurs habitats.
Le sol est menacé de mort quand l'érosion est plus rapide que l'altération des roches ou quand l'urbanisation se développe (le sol disparaît sous les constructions). Le XXe siècle a été tout particulièrement destructeur des sols. Pauvreté et productivisme (capitaliste ou collectiviste) ont accéléré la dégradation des sols.
 

5 - Mieux utiliser les sols

  • L'objectif que les sociétés humaines doivent se donner est l'utilisation durable des sols. Il y a gestion durable des sols quand le maintien des fonctions des sols est assuré.
  • Pour des objectifs de développement donnés il faut utiliser les sols en fonction de leurs caractéristiques : il s'agit de mettre en adéquation les caractéristiques des sols et l’utilisation qui en est faite (agriculture, routes, lotissements urbains, etc.).
  • Pour ce qui est de l'agriculture, il ne faut plus dépasser les capacités des sols à retenir les engrais et les pesticides, quitte à produire moins à l'hectare. Il faut également tenir compte de leur capacité réduite à régénérer leur structure, leur porosité, leur teneur en matière organique, leur activité biologique.
     

6- Comment découvrir les sols ?

Essentiellement en allant d'abord sur le terrain avec une personne compétente, qui fera découvrir les différentes caractéristiques et fonctions des sols. Après, dans les livres pour compléter, préciser l'information !
 
 

Addons