Pourquoi s’intéresser au cerveau et aux écrans à l'école ?

Les écrans bouleversent notre vie quotidienne à l’échelle individuelle et collective, c’est une évidence. Bouleversent-ils seulement nos modes de vie, professionnel, culturel, récréatif, relationnel ou agissent-ils aussi plus intimement sur certaines facultés de notre cerveau ?

En effet, tout ce que nous faisons avec ou devant un écran (regarder la télévision, jouer à un jeu vidéo, chercher une information sur Internet, travailler sur un ordinateur, lire un mail en téléphonant, utiliser les réseaux sociaux...) sollicite et met en jeu nos fonctions mentales, donc notre cerveau.

L’omniprésence des écrans, un constat

Dans notre société, les écrans sont omniprésents et font partie intégrante de nos activités de tous les jours. La télévision, le cinéma, les panneaux publicitaires, ou les ordinateurs, les téléphones, les jeux vidéo, les bornes tactiles, les GPS en sont quelques exemples. Ils permettent d’accéder à toutes sortes d’informations (textes, sons, images fixes ou animées) et servent d’interface pour la communication. Ils ne cessent d’ouvrir des perspectives nouvelles dans tous les domaines, professionnels, culturels, sociaux ou récréatifs. Malgré – ou peut-être à cause de – leur diffusion massive, en particulier leur pénétration dans les foyers, les écrans suscitent à la fois enthousiasme et réticence.

L’alphabétisation numérique, un enjeu

Encore perçus comme une nouveauté par les couches les plus âgées de la population parce qu’elles les ont vus arriver et se développer, les écrans n’apparaissent pas comme une technologie originale aux yeux des plus jeunes. Existant avant leur naissance, ils font tout simplement partie du monde familier de ces « natifs numériques ». Cette familiarité, jointe à une apparente simplicité d’emploi, ne doit pas faire oublier la nécessité d’une alphabétisation numérique, indispensable pour exploiter au mieux les potentialités des écrans et en acquérir une maîtrise raisonnée.

Les fonctions cérébrales et les écrans, une découverte

Lorsque nous sommes devant un écran, nous percevons, nous sommes attentifs, nous ressentons des émotions..., autrement dit les écrans sollicitent de façon évidente notre cerveau. Leur utilisation nous fait exploiter des processus cognitifs, des stratégies d’apprentissages et des modes d’information que d’autres cultures, comme celle du livre par exemple, n’impliquaient pas ou peu. C’est ainsi que la culture numérique favorise un certain type de mémoire et d’attention, modifie notre interaction avec les autres, nous permet de renouveler notre créativité et représente pour notre imagination un attrait inconnu jusqu’alors.

Le lien avec les programmes de l’école élémentaire, une nécessité

Les écrans entrent dans la vie des enfants de plus en plus précocement. Dans les programmes officiels, la maîtrise des technologies de l’information et de la communication (TIC) est inscrite dans le socle commun de connaissances et de compétences que tout élève doit maîtriser au terme de la scolarité obligatoire. L’usage des TIC au service des apprentissages fondamentaux s’assortit de mesures de protection dans les écoles ainsi que d’une sensibilisation et d’une responsabilisation des élèves et de leurs enseignants. La découverte du monde numérique est ainsi en bonne place, et ce, dès l’école élémentaire.

 

<< Menu Comment ce module s'intègre-t-il dans les programmes ? >>

 

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte Editions Le Pommier