Structuration des connaissances en maternelle

Auteurs : Nathalie Bois-Masson(plus d'infos)
Résumé :
Cette séance a pour objectif de guider des professeurs des écoles stagiaires en deuxième année de formation (PE 2) dans la conception d’un enseignement scientifique en cycles 1et 2, mettant en œuvre une démarche d’investigation. Elle intervient en fin de séquence et permet aux élèves de structurer leurs connaissances à partir d’une activité spécifique pour chaque niveau (PS, MS, GS) menée en petit groupe. Les stagiaires analyseront plus spécifiquement le rôle du maître et l’organisation d’une classe multi-niveaux.
Objectif :
Montrer qu’il est possible de structurer des connaissances et des compétences à l’issue d’une démarche d’investigation menée en cycle 1 / 2. Comment traiter le même sujet avec les 3 niveaux et décliner les compétences. Montrer les spécificités d’une classe à plusieurs niveaux – comment fédérer la classe autour d’un même objet d’étude, comment structurer une notion (avec des niveaux de savoirs, de formulation adaptés). Repérer l’évolution des compétences langagières et leur mise en œuvre.
Matériel :
  • Des affiches, des feutres,  (pour le formateur et pour les stagiaires)
  • La séance de classe « Les miroirs » extraite du DVD Apprendre la science et la technologie à l’école,
  • Un lecteur DVD avec télécommande,
  • Transparent « La démarche d’investigation en sciences – une démarche pas à pas » à commenter puis à distribuer aux stagiaires
  • Document 1 - Tableau distribué aux stagiaires (Consigne 1)
  • Document 2 - Tableau distribué aux stagiaires (Consigne 2)
  • Document 3 - Tableau complété pour le formateur      (à distribuer éventuellement aux stagiaires à la fin de la séance) :                                                        
  • Document 4
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

Pré-requis : Pour traiter la troisième partie de la séance, il est préférable que les stagiaires aient travaillé sur la séance « les aimants » en Grande Section

Déroulement de la séance

Première partie :  Questionnement et Lecture de la séance filmée sans guide d’observation

Questionnement du formateur / échanges avec les stagiaires : Quelles sont les différentes phases de la démarche d’investigation ?
Le formateur demande aux stagiaires de rappeler les différentes phases de la démarche d’investigation Il laisse les stagiaires s’exprimer puis montre le transparent « la démarche d’investigation – une démarche pas à pas ». Il souligne la nécessité de mettre en œuvre ces différentes phases dans son enseignement.

  1. Le formateur présente brièvement la séance « Les miroirs » (extraite du DVD Sciences) et précise que ce film est le résultat d’un montage qui n’a pas vocation à être un modèle ; il s’agit de la pratique d’un enseignant qui sert de support pour réfléchir ensemble à un moment précis de la démarche d’investigation.
  2. Les stagiaires regardent la séance.
  3. Le formateur questionne ensuite les stagiaires : Quel est le domaine concerné par la séance ? (B.O. N°3 – 19 juin 2008 - Horaires et programmes d’enseignement de l’école primaire* – page 15 : Découvrir le monde – découvrir les objets (objets techniques usuels) et comprendre leur usage (à quoi ils servent) – découvrir la matière (matériaux usuels comme le bois, le métal…) et les formes.) – A quel moment de la séquence se situe cette séance ? (phase de structuration des connaissances) - Quel est l’objectif de la séance ? (Structurer les apprentissages / apprendre à trier des objets (critère : on se voit dedans – on ne se voit pas dedans – c’est un miroir – ce n’est pas un miroir) – Quelle est la compétence principale ? (Reconnaître, nommer, décrire, trier des matières, des objets selon leurs qualités et leurs usages).

* Il est souhaitable que les stagiaires disposent des textes des programmes.

Deuxième partie : Lecture de la séance filmée et analyse

Les stagiaires regardent la séance filmée une deuxième fois avec les consignes suivantes

Dispositif : le groupe de stagiaires est divisé en 2

- Consigne pour le groupe 1 : Repérer les compétences langagières et les connaissances sollicitées par l’enseignante pour chacun des 3 niveaux. Compléter le tableau « Document 1 » (distribué à chaque stagiaire) en notant précisément les compétences correspondant aux activités mises en place par l’enseignante.

- Consigne pour le groupe 2 : Repérer les activités mises en place par l’enseignante pour chaque des 3 niveaux. Compléter le tableau « Document 2 » (distribué à chaque stagiaire) en notant précisément les activités correspondant aux compétences sollicitées.

Document 1 - Tableau distribué aux stagiaires (Consigne 1)
Document 2 - Tableau distribué aux stagiaires (Consigne 2)
Document 3 - Tableau complété pour le formateur (à distribuer éventuellement aux stagiaires à la fin de la séance) :

Pour faciliter l’observation, le formateur arrête la vidéo entre chaque niveau de classe.
A la fin du film, laisser quelques minutes aux stagiaires pour terminer le tableau et se concerter en groupe.

Confrontation et synthèse

  • Pour chaque niveau (PS, MS, GS) deux stagiaires (un de chaque groupe - consigne 1 et consigne 2) exposent. L’enseignant organise la confrontation et écrit sur une affiche / au tableau les propositions. Faire remarquer la place de la phase « Prévisions » avec les élèves de Grande Section. (questionnement individuel de chaque enfant avec trace écrite).
  • Une synthèse écrite est proposée aux stagiaires (proposition de tableau complété de manière détaillée) : Document 4.
  • Questionnement du formateur :
    • Quel est le rôle de l’enseignant dans chacun des trois niveaux? Comment fait-il évoluer le langage des élèves (précision du lexique, en présence des objets, avec l’objet caché) ? Comment aborde t-il des notions aussi difficiles que converse et concave ? (Préciser que le rôle de l’enseignant est de donner aux élèves des mots simples, nécessaires pour exprimer des notions difficiles : creux, bosse…
    • Sur quels paramètres intervient-il pour faire évoluer la situation d’un niveau à l’autre ? (le tableau suivant est remis au stagiaire après le débat).
    •  Comment évolue le langage des enfants ? Quelle place l’enseignant accorde t’il progressivement à l’écrit de la PS à la GS ?

Troisième partie : Trace écrite et bilan

Bilan de la séance avec les élèves

Deux questions seront abordées : le contenu du bilan et l’organisation du bilan.

Le contenu du bilan
Le formateur questionne les stagiaires sur les contenus possibles du bilan qui clôture la séance en GS  (cette partie n’est pas filmée). Il leur demande de définir les axes possibles du bilan.
Le formateur insiste sur la nécessité de faire un bilan à l’issue de la séance. La réflexion qu’il mène avec les stagiaires doit porter sur les points suivants : Sur quels contenus doit porter le bilan ? (Demander aux élèves : « Qu’est-ce que vous venez de faire ? » ou « Qu’est-ce que vous avez appris ? ». Le formateur souligne la différence entre « expliquer ce qu’on a fait » et « exprimer ce qu’on a appris ». L’enseignant mettra davantage l’action sur les notions abordées ou sur le langage. Dans le cas d’un bilan portant plutôt sur les notions, il est nécessaire de se demander quelles sont les notions que peuvent identifier des élèves de GS (on se voit dans certains objets mais pas de la même manière ; cela dépend de la forme de l’objet. Si on se regarde dans le creux, on voit son image à l’envers, si on se regarde « sur la bosse », on  voit son image à l’endroit. C’est à l’enseignant d’adapter son niveau de langue et de faire la transposition didactique pour aider les élèves à exprimer les notions abordées.

L’organisation du bilan dans la classe multi-niveaux
Le formateur questionne les stagiaires sur les modalités du bilan : Soit l’enseignant fait un bilan commun avec les élèves des 3 niveaux, soit il fait 3 bilans. S’il choisit la dernière solution, avec quels élèves commencent-ils ?

La trace écrite en grande section

Le formateur questionne les stagiaires sur la séance menée avec les élèves de GS. (à quelle phase de la démarche correspond-elle ? Est-ce la dernière phase de la démarche d’investigation ?) Quelle séance pourrait-on imaginer pour achever la séquence ? Le formateur demande aux stagiaires de construire une dernière séance dont l’objectif est la formulation écrite des connaissances nouvelles, élaborée par les élèves avec l’aide du maître.
Consigne aux stagiaires : Imaginez une  dernière phase  « Trace écrite individuelle » pour les élèves de Grande Section. Vous vous référerez à ce qui est fait dans la séance « Les aimants » en Grande Section.
Débat avec les stagiaires.

Addons