Les êtres vivants peuvent-ils émettre de l'électricité?

Auteurs : Equipe La main à la pâte(plus d'infos)
Résumé :
L'influx nerveux, les contractions musculaires, l'activité des récepteurs, du cerveau, engendrent des courants faibles. Cependant certains organes peuvent se spécialiser pour délivrer des décharges électriques !
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

L'influx nerveux, les contractions musculaires, l'activité des récepteurs, du cerveau, engendrent des courants faibles qu'on parvient à enregistrer en plaçant des électrodes sur la surface du corps (électrocardiogrammes, électroencéphalogrammes ). On ne recueille aucun courant si les électrodes sont sèches. Il faut les poser sur la peau recouverte d'un électrolyte (gel imbibé d'eau salée).

Les cellules nerveuses sont capables d'engendrer des différences de potentiel électrique qui circulent le long des fibres nerveuses constitutives des nerfs. Il en est de même pour les muscles au cours de leur contraction.

Les mécanismes sont très complexes. La membrane de chaque cellule est un isolant: la composition ionique est différente de part et d'autre de cette membrane. À certains moments, dans les cellules excitables (nerf ou muscle), il se produit des courants ioniques rapides qui permettent à certains ions de pénétrer dans la cellule et à d'autres de la quitter. Cela engendre un influx nerveux qui se propage d'un bout à l'autre de la cellule excitable. L'ensemble des influx nerveux se produisant sur des cellules d'un même organe, engendre des courants électriques suffisamment intenses pour qu'ils puissent être enregistrés à l'aide d'électrodes placées sur la peau du sujet.

Addons