Le four solaire d'Odeillo

Auteurs : Equipe La main à la pâte(plus d'infos)
Résumé :
D'après la collection Libres Parcours. Editions Hachette, Paris, 1979
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

La légende raconte qu'Archimède inventa le "miroir ardent", lors du siège de Syracuse par les Romains (215-212 av. JC). Ce miroir aurait renvoyé les rayons du Soleil sur les voiles des navires ennemis, en y mettant ainsi le feu.
Un tel miroir fut effectivement construit, plus tard par Buffon. Durant le printemps et l'été 1747, il expérimenta un miroir composé de 168 glaces étamées, d'environ 20 cm de côté. Chacune de ces glaces était mobile en tous sens et pouvait ainsi renvoyer la lumière du Soleil vers le même point. Les expériences furent faites à Paris, dans le jardin du roi (actuellement, le Jardin des plantes) :

- une branche de hêtre goudronnée brûla avec 40 glaces seulement (le quart du miroir);
- on fit fondre un gros flacon d'étain, pesant environ 6 livres, avec 45 glaces (l'étain fond à 228 °C);
- un morceau d'argent fondit avec 117 glaces (l'argent fond à 1 044°C).

Aujourd'hui, le four solaire d'Odeillo (Pyrénées Orientales), mis en service en 1970, fonctionne suivant le même principe; il peut atteindre une température de 3 800°C. La lumière du Soleil est concentrée sur le four par un grand miroir courbe composé de 9 500 miroirs de 45 cm de côté. Ces miroirs sont fixes. La lumière du Soleil leur arrive après s'être réfléchie sur les 63 miroirs plans qui leur font face; les miroirs plans ont une surface de 45 m² chacun; ils peuvent s'orienter pour suivre le mouvement apparent du Soleil grâce à un dispositif optique et électronique.
Le four d'Odeillo peut ainsi atteindre de hautes températures sans apports d'éléments polluants; il est utilisé par des chercheurs qui peuvent y faire des expériences dans des conditions de grande pureté chimique.

Addons