L'évolution des climats

Auteurs : Equipe La main à la pâte(plus d'infos)
Résumé :
Les climats varient naturellement sur notre planète, mais depuis quelques décennies, l'intervention humaine accélère le processus.
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

L'évolution naturelle

Depuis au moins un million d'années, la Terre connaît une succession de périodes de glaciation et de périodes plus chaudes. C'est au fond des océans et dans les calottes de glace que l'on trouve les traces qui permettent la reconstitution cette succession de ce phénomène. L'état de l'atmosphère, donc la situation climatique, dépend de l'énergie solaire reçue par la Terre et les changements climatiques sont fonction des fluctuations de cette énergie. Actuellement, on suppose que la succession des périodes froides et des périodes chaudes est principalement due à des modifications de la trajectoire de la Terre et de l'inclinaison de l'axe des pôles, ce qui fait varier la répartition de l'énergie reçue par la planète. Ces phénomènes astronomiques sont cycliques donc prévisibles.

Par ailleurs les éruptions volcaniques sont à l'origine de la formation d'épais nuages qui réfléchissent les rayons solaires, les empêchant ainsi d'atteindre la surface de la Terre, ce qui entraîne un refroidissement. Ceci est l'une des causes évoquées de la disparition des dinosaures.

Les climats varient ainsi naturellement à l'échelle du globe et sur de longues périodes. Cette variation affecte la température de la surface de la Terre, ce qui amène une modification du niveau de la mer (par exemple fonte des glaces lors d'un réchauffement) donc une variation d'humidité et des précipitations. Tout ceci est à l'origine de modifications du climat.

L'intervention de l'Homme

D'autres changements qui, par rapport aux longues périodes de glaciation, paraissent ponctuels, sont encore mal expliqués. Par exemple, depuis un siècle, la Terre se réchauffe lentement. Les causes sont spéculatives : fluctuation naturelle ou conséquence des activités humaines?

  • l'accumulation des gaz à effet de serre :
    Les gaz émis par les activités humaines depuis le début de la révolution industrielle s'accumulent dans l'atmosphère. Or l'effet de serre, dû à la présence de certains gaz dans l'atmosphère (gaz carbonique notamment), piège le rayonnement infrarouge solaire, ce qui entraîne un réchauffement de la Terre. Si rien n'est mis en place pour diminuer l'émission de ces gaz, on prévoit un réchauffement de la planète de 0,2 à 0,5°C par décennie.
  • la création de lacs artificiels, la déforestation, et le reboisement modifient l'humidité, la réflexion des rayons solaires et les températures.
  • l'urbanisation a une conséquence sur les climats. Dans les grandes villes on constate qu'il fait plus chaud que dans les campagnes environnantes (2 à 3°C de différence).Les matériaux tels que le goudron et le béton s'échauffent plus vite que la végétation. En campagne, la chaleur de la journée est largement utilisée pour favoriser l'évaporation de l'eau. En ville, le sol est très largement couvert de béton et de goudron, ce qui rend le stockage de l'eau de pluie dans le sol puis son évaporation quasiment impossibles. La chaleur est emmagasinée par le béton, la chaussée., puis restituée pendant la nuit. Par ailleurs les activités humaines (industrielles ) dégagent une quantité de chaleur dont il faut tenir compte. Ces températures plus élevées en ville ont des conséquences:en hiver il neige quand la température est comprise entre -1 et 3°C. S'il fait une température de cet ordre là en banlieue, il fait entre 2 et 5°C en ville. Ainsi, il peut neiger en banlieue et pleuvoir en ville. De même le nombre de jours de gel a tendance à diminuer en ville. L'urbanisation entraîne aussi la disparition des brouillards donc une augmentation de la durée d'insolation. Notons enfin que la disposition des rues spécifiques aux villes a une influence sur l'écoulement de l'air. Rencontrant des obstacles sur son chemin, l'air doit s'adapter : il contourne les bâtiments, suit l'alignement des rues, etc. Des tourbillons peuvent alors se créer.

Le climat régit la végétation, les sols, les cours d'eau, donc tient un rôle important dans les activités de l'Homme. Les grands climats conditionnent donc des cadres de vie particuliers. Aujourd'hui, on s'inquiète des changements de climats dus à la vie moderne, notamment le développement des activités industrielles. L'accumulation des polluants dans l'atmosphère pourrait, à long terme, avoir une influence sur les caractéristiques et la répartition des climats sur la Terre. De très nombreux scientifiques sont convaincus que l'augmentation de la température observée depuis le début du siècle est principalement due aux activités humaines.

 

Addons