Monographies de quelques animaux

Le lézard des murailles
Auteurs : Jean-Marie Bouchard(plus d'infos)
Résumé :
d'après Bernard Calvino ; François Calvino ; Jean Foucrier ; Hervé le Guyader Sciences de la vie (Tome 1) - Biologie animale et végétale -Armand Colin / Bourrelier eds.
Publication : 1 Juillet 2001

Le lézard est un Vertébré dont le corps est couvert d'écailles d'origine épidermique. Entre les écailles, la peau reste mince et souple. Les écailles sont plus grandes sur la tête et forment des lames assez longues sous le ventre : il n'est pas possible de les arracher une par une. Périodiquement, cette peau se détache par lambeaux ; on dit que le Lézard mue.
 

""
Lézard des murailles

Le lézard est un animal à température variable (poïkilotherme). Il apprécie les endroits secs et bien ensoleillés, et n'est agile que lorsque son corps est chaud. Quand la température baisse, son corps refroidit, l'animal s'engourdit. En hiver, il ne peut plus bouger ni manger et vit au ralenti.

La tête porte les narines à l'extrémité du museau et les yeux protégés par des paupières mobiles. En arrière de chaque il, la peau s'affine et se tend pour constituer le tympan. Sa bouche large, laisse passer par une échancrure de la lèvre supérieure, une fine langue fourchue. Ses nombreuses dents sont trop petites pour mâcher les proies qu'il avale entières.

Le corps est mince et agile. Il se termine par une longue queue. Lorsqu'on prend un lézard par celle-ci, il se débat et s'en sépare volontairement en la rompant au niveau d'une zone de fragilité. Ce phénomène d'autotomie est en général suivi d'une régénération qui n'a lieu qu'une seule fois.

Les pattes courtes, attachées sur le côté du corps, ne peuvent pas soutenir l'animal qui touche le sol. Chacune se termine par cinq longs doigts écartés, portant des griffes aiguës, très utiles pour s'accrocher à la moindre aspérité. Le lézard se déplace par ondulation à l'aide de ses pattes, de son abdomen et de sa queue.

Le lézard est un prédateur carnivore : il se nourrit d'Insectes, d'Araignées, de Vers ou de petites limaces.

Adapté durant toute sa vie à la vie aérienne, à la différence de la grenouille, le lézard possède une respiration uniquement pulmonée.

Au printemps, après l'accouplement, la femelle pond de cinq à dix ufs dans un trou qu'elle creuse dans le sol, puis qu'elle rebouche.

Le lézard des murailles est ovipare. Les ufs n'ont pas de coquille, mais sont entourés d'une membrane qui ressemble à du parchemin. La femelle ne les couve pas. La chaleur de l'été les fait éclore au bout de six à huit semaines. Dès la sortie de l'uf, le jeune lézard chasse des petits Insectes pour se nourrir.

Certaines espèces de lézards sont ovovivipares.

Le lézard vit plusieurs années.