Le système cardio-vasculaire

Les éléments du sang
Auteurs : Hervé le Guyader (plus d'infos)
Bernard Calvino(plus d'infos)
Résumé :
Le sang est un tissu liquide. Les cellules qui le constituent ne sont pas jointives mais libres, en suspension dans le plasma. On y trouve trois types principaux d'éléments : Les globules rouges, Les globules blancs, Les plaquettes sanguines
Publication : 31 Mai 2002

Le sang est un tissu liquide. Les cellules qui le constituent ne sont pas jointives mais libres, en suspension dans le plasma. On y trouve trois types principaux d'éléments :

Les globules rouges
Les globules blancs
Les plaquettes sanguines

Les globules rouges ou hématies

Ce sont des cellules extrêmement simplifiées car au cours de leur différenciation, elles perdent leur noyau. Leur maturation se fait à partir de cellules souches situées dans la moelle rouge osseuse.
Le cytoplasme des globules rouges se spécialise à l'extrême pour ne renfermer que très peu de protéines différentes, principalement l'hémoglobine et les enzymes nécessaires à la dégradation du glucose. L'hémoglobine contient du fer qui est intégré dans une structure particulière, l'hème. Elle est responsable de la coloration rouge des hématies. L'hémoglobine assure principalement le transport de l'O2 depuis les poumons jusqu'aux tissus. Les globules rouges sont porteurs de molécules à partir desquelles se détermine le groupe sanguin auquel appartient chaque individu (système ABO, facteur Rhésus).

Les globules blancs ou leucocytes

On distingue principalement trois familles de leucocytes :

  • Les lymphocytes sont caractérisés par un noyau arrondi occupant presque tout le volume de la cellule.
  • Les monocytes possèdent un noyau courbé dans un cytoplasme abondant.
  • Les polynucléaires ont un noyau à disposition particulière : il est multilobé ce qui a fait longtemps croire que ces cellules avaient plusieurs noyaux, d'où leur nom. Les polynucléaires ne sont pas tous identiques, et en fonction des colorants que prend leur cytoplasme, on distingue : les éosinophiles, les neutrophiles et les basophiles.

Le rôle des leucocytes est très important dans la défense immunitaire de l'organisme : les polynucléaires et les monocytes éliminent directement par phagocytose des agents infectieux tels que les bactéries. Les lymphocytes synthétisent les anticorps spécifiques dirigés contre les agents infectieux. Leur origine est la même que celle des hématies, c'est-à-dire la moelle osseuse. Mais les cellules mères des lymphocytes ont la particularité de migrer hors de ce territoire, dans les organes "lymphoïdes" (thymus, rate, ganglions lymphatiques) où elles acquièrent leur "compétence" immunitaire.

Les plaquettes sanguines

Ce sont des petits corpuscules sphériques ou ovoïdes dont l'origine est particulière : ils sont formés et individualisés dans le cytoplasme de cellules-mères géantes (les mégacaryocytes), elles aussi situées dans la moelle osseuse. Par fragmentation de ces cellules, les plaquettes sont libérées dans la circulation sanguine.
Elles sont détruites principalement dans la rate. Leur nombre augmente après une hémorragie car leur principale fonction physiologique est d'assurer la formation d'un "clou hémostatique". Lorsqu'apparaît une lésion d'un vaisseau sanguin, les plaquettes adhèrent aux cellules endommagées du vaisseau, s'agrègent entre elles et forment une sorte de bouchon qui va obturer la lésion.

Addons